Alors que la Coalition nationale syrienne continue de refuser de négocier avec Assad pour Genève-2, environ 70 groupes armés du sud de la Syrie ont rejeté son autorité et annoncé la création de leur propre « Conseil révolutionnaire». Une dizaine de groupes d’opposition du nord du pays s’étaient antérieurement retirés, appelant à la formation d’un Conseil islamiste qui regrouperait plusieurs groupes, dont le Front al-Nosra, affilié à Al-Qaïda.  La question est alors : qui représente le peuple syrien ? On peut logiquement se demander quel contrôle a encore le CNS sur les groupes armés, combattant en Syrie.

Les commentaires sont fermés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com