The Times of Israel révèle que le député israélien Miki Zohar, élu du Likoud, parti au pouvoir en Israël, a proclamé la suprématie de la « race juive » lors d’un débat radio avec le journaliste politique Dan Margalit portant sur les enquêtes de corruption concernant le Premier ministre israélien.

Le député Miki Zohar a déclaré au micro de cette radio israélienne :

« Vous ne pouvez pas tromper les Juifs, peu importe ce que les médias ont écrit. Le public en Israël est un public qui appartient à la race juive, et toute la race juive représente le capital humain le plus élevé, le plus intelligent, le plus compréhensif. Le public sait ce que le Premier ministre fait pour le pays et à quel point il est excellent dans son travail. »

Ensuite, dans un entretien avec Hadashot TV news, le député du Likoud a d’abord nié avoir parlé de la suprématie de la « race juive », mais, confronté avec un enregistrement de ses déclarations, a répété : « Le peuple juif et la race juive représente le capital humain le plus élevé qui existe. »

« Que pouvez-vous faire ? Nous avons été bénis par Dieu… et je continuerai à le dire à chaque occasion »

« Je ne dois pas avoir honte du fait que le peuple juif soit le peuple élu, et comporte les personnes les plus intelligentes et les plus spéciales du monde. »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

21 commentaires

  1. Cadoudal says:

     » Israël uber alles » avec un furher infaillible

     » la race supérieure , la race des seigneurs  »

    çà me rappelle quelqu’un .

  2. Cadoudal says:

    logiquement aussi , les non juifs constituent des races inférieures, puisque non reconnues comme supérieures;

    on sait où çà mène, à l ‘horreur absolue et insurpassable ,

    plus jamais çà.

  3. Gauthier says:

    « Quand on est cintré comme toi, on porte un écriteau, on prévient.  »
    Michel Audiard
    https://www.youtube.com/watch?v=CMzgMva5ekk

  4. LANKOU RU says:

    IL est tout droit sorti d’un asile psy …ce type .. Rien d’étonnant , il délire fort !

  5. hathoriti says:

    Ils ne comprendront jamais ! Il y a des millénaires que ça dure ! Et ils seraient élus pour quoi ? Pour dominer le monde, bien sûr ! Ben, dites donc ! Mégalomanie quand tu les tiens…

  6. Deo gratias says:

    En quoi donc le peuple déicide pourrait-il être supérieur ?
    C’est le moment de relire les livres d’Hervé Ryssen, qui délivrent quelques éléments de réponses à cette question.

  7. Daniel PIGNARD says:

    Etes-vous bien sûr que ne pas avoir reconnu Jésus-Christ comme le messie démontre leur intelligence ?
    Le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que Jean-Baptiste donc plus grand que n’importe quel Juif qui n’a pas accepté le salut en Jésus-Christ.

    • Soupape says:

      1 – Une chose est certaine :
      le bordel qu’on nous impose … ne vient pas de Dieu ! …

      C’est pire que les comportements du pays de Canaan …
      décrits au chapitre 12 du Livre de la Sagesse.

      2 – Le Dieu des Juifs ne se manifeste plus, même à eux.

      Sans doute ont-ils de la persévérance.
      Mais leur Temple a été rasé par les romains,
      et ils n’ont jamais réussi à le reconstruire.

      S’ils le reconstruisaient,
      recommenceraient ils à y sacrifier des animaux ?

      Sacrifier, autrefois, pouvait signifier
      qu’on acceptait de se priver d’une richesse
      pour marquer publiquement
      qu’on reconnaissait la suprématie de Yahvé,
      … ou celle des idoles.

      Mais il y avait aussi des barbaries : les sacrifices humains …
      tout comme aujourd’hui ! …

      3 – Ce Jésus, qu’ils ont FAIT crucifier,
      c’est Lui le Messie.

      Il est venu, et ils ne l’ont pas reconnu,
      et leurs Prophètes, qui sont aussi les nôtres,
      les avaient avertis qu’ils ne Le reconnaîtraient pas.

      4 – Les Juifs n’ont pas fait preuve d’un manque intelligence,
      mais d’un manque d’humilité.

      C’est pourquoi les Béatitudes commencent par
      « Beati pauperes spiritu ».

      Ca ne veut pas dire : heureux les balourds ou les simplistes !

      Ca veut dire : si vous voulez voir Dieu,
      ne venez pas avec vos idées bien arrêtées sur Lui.
      Car il y a peu de chances qu’il soit tel que vous vous l’imaginez !

      Ne venez pas avec l’esprit plein de vous-même.
      On devrait traduire :
       » Heureux ceux qui comprennent
       » qu’il faut abandonner ses idées préconçues pour accueillir Dieu »

      Car nul ne peut voir Dieu s’il ne Le laisse pas Parler,
      ou s’il entend Lui indiquer par avance … ce qu’Il doit faire !

      Si Dieu ne peut pas en placer une, n’espérons pas le connaître.

      « Qui êtes-vous Seigneur ? »
      demande Saint Paul, terrassé sur le chemin de Damas …

      5 – Enfin le soir de sa Résurrection,
      Jésus rencontre certains de ses disciples, en route vers Emmaüs.

      Après les avoir fait parler, il finit par leur dire :
      « Esprits sans intelligence, lents à croire etc …

      On voit bien que Dieu souhaite
      que nous acquérions l’intelligence des choses de Dieu !

      Mais pour acquérir cette intelligence,
      il faut que nous acceptions de la demander à Dieu,
      et de la recevoir de Lui

    • Parmi les Saints, et donc les véritables élus qui siègent au Ciel en divine compagnie, Saint Jean-Baptiste fait indéniablement partie des plus grands. L’Eglise catholique le nomme immédiatement après la Sainte Vierge dans son Canon. Il est considéré par Jésus-Christ Lui-même, comme le plus grand de tous les enfants des femmes, et s’il est dit que le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui, ce n’est pas à prendre au sens absolu. Je pense que cela s’applique seulement du vivant de Saint Jean-Baptiste.

      • Soupape says:

        1 – Sur Jean Baptiste
        j’ai lu, moi aussi, une explication de ce genre.

        Il s’agirait du Nouveau Testament
        traduit par les moines l’abbaye de Maredsous (Belgique),
        Mais je n’arrive à remettre la main dessus.

        2 – Les paroles de Jésus ont toujours un sens absolu.

        Mais il est des Paroles difficiles à comprendre,
        ou plutôt, difficiles à traduire …

        C’est le cas du : « Beati pauperes spiritu ».
        En français, on ne peut pas le traduire mot à mot ;
        c’est seulement l’expérience spirituelle qui en fait voir le sens,
        qui est très profond ! mais nécessite une phrase détaillée, comme je l’ai indiqué dans mon commentaire précédent.

        Mais on ne le voit qu’après coup ;
        c’est donc une confirmation de ce qu’on est sur la bonne voie, un encouragement.

        On peut alors résumer par :
        « Heureux les esprits qui savent se dépouiller ».

        3 – J’ignore ce qu’est « le Canon de l’Eglise » !
        Comment peut-on se le procurer ?

        4 – Mais je suis d’accord que celui
        qui a été chargé de préparer les voies du Seigneur,
        est nécessairement proche de Marie qui l’a mis au monde.

        Et en plus, ils sont cousins, donc de la même Famille !
        Logiquement, Saint Joseph, qui a couvert toute l’Affaire,
        ne devrait pas être loin dans le classement !

        • Soupape says:

          COMPLEMENT.

          Une traduction ne peut pas toujours,
          produire du sens spirituel ex nihilo !

          Il est nécessaire
          que le traducteur soit habité par l’Esprit,
          qui le renvoie à sa propre expérience.

          En effet la langue ordinaire
          ne peut traduire que des choses ordinaires.

          Sinon tout l’Evangile
          pourrait se réduire à la langue profane,
          et n’annoncerait … que des platitudes !

          Il n’existe pas toujours des combinaisons de mots
          capables de suggérer la portée des Paroles de Dieu.

          Ou plutôt, on peut trouver ces combinaisons,
          mais il faut d’abord avoir VECU la Parole,
          pour pouvoir la faire comprendre.

          Avis à ceux qui cherchent le sens
          des « passages difficiles » !
          Ceux-ci ne se comprennent qu’après plusieurs années,
          grâce à l’inspiration de l’Esprit.

        • Soupape says:

          2EME COMPLEMENT :

          Finalement : « Beati pauperes spiritu »
          n’est pas autre chose que le b-a ba de la Foi !

          En effet, comme je le dis depuis longtemps :

          si Dieu ne vient pas Lui-même nous dire en Personne,
          ce qu’Ill est et ce qu’Il nous veut,
          ce n’est pas nous qui pouvons l’inventer,
          (ou alors, si on l’invente c’est grave,
          et ça ne se soigne pas toujours !)

          Or « Beati pauperes spiritu »
          est la PREMIERE béatitude chez Saint Matthieu !

          C’est donc bien
          le commencement du commencement.

        • MA Guillermont says:

          Jean-Baptiste est celui qui a reconnu le Christ in utero !
          Il a tressailli dans le ventre de sa mère Élisabeth à la visite de Marie .
          La Visitation est un pur moment de grâces et de louanges. ..
          Il a été sanctifié immédiatement !
          https://www.google.com/url?sa=t&source=web&rct=j&url=http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%252001/01-032.htm&ved=2ahUKEwjMhK_fqtvbAhVKkRQKHX37BmkQFjALegQIAxAB&usg=AOvVaw3oUwtfnlSc4W6_HfmyUo9M
          St Luc 1:39-56

        • Je voulais dire Canon de la Messe, mais en plus je me suis trompé, par contre, dans l’Offertoire, dans la prière à la Sainte Trinité, il y a bien cette invocation de Saint Jean Baptiste qui suit celle de la Sainte Vierge, et seulement après les Apôtres. On peut aussi penser aux Litanies des Saints, où Saint Jean Baptiste est mentionné juste après les Anges, au-dessus de Saint Joseph. C’est une question de primauté, ce n’est pas pour rien non plus si les Saintes femmes suivent les Saints hommes, enfin c’est un autre sujet.

          Comme vous dites, il y a plusieurs paroles de la Bible qui au sens premier soit ne sont pas cohérente, soit ne révèle pas leur vérité profonde. D’où le besoin de lire les saints commentateurs qui ont une expérience et une lecture en général plus profonde que nous. Par exemple, l’expression « pauvre en esprit », je dois avouer que je ne l’ai compris il n’y a que quelques petites années, à la lecture d’un sermon de Saint Bernard. Il s’agit plus d’une pauvreté ou humilité volontaire, comme vous dites, que d’une déficience que l’on a pas choisie.

          Cela me fait penser aussi à une parole qui m’interpelle depuis longtemps, Matthieu 5, 19 : celui qui ne suit pas les plus petits commandements sera le plus petit dans le royaume des Cieux.
          Cela renvoie également à la parole qu’a cité Daniel Pignard, utilisant la même expression royaume des Cieux. Apparemment, il ne faudrait pas comprendre par cette expression le Paradis, mais plutôt l’établissement du royaume de Dieu sur terre, à savoir Son Eglise.

          Donc, cela signifierait que le Chrétien est en un sens plus grand que Jean Baptiste car il possède de plus grands avantages. Jean Baptiste, si l’on fait abstraction de sa dignité personnelle (celle qui lui vaudra sa place au Ciel), demeure prophète de l’Ancien Testament, il ne profite pas encore des bienfaits de la Nouvelle Alliance, tout baptisé dans l’Esprit-Saint a une meilleure place que lui.
          De même, on peut faire partie de l’Eglise est être considéré comme le plus petit, sans qu’il soit question de salut, car malheureusement il y a des pécheurs dans l’Eglise, et les Chrétiens peuvent aussi se damner.

  8. Boutté says:

    Mesurée en QI l’intelligence des Hébreux est indéniable . Celle des peuples d’Extrême Orient plus encore (selon les statistiques US puisque nous nous n’avons pas le droit d’en faire). Mais ils ont la fâcheuse tendance à partout s’immiscer et diriger le monde selon leur point de vue et leur seul intérêt , exprimant à chaque occasion un racisme pas même contenu .

    • Intrinsèquement parlant ces études de QI ne valent pas un pet de lapin.

    • Saint-Plaix says:

      Oh là là…
      Vous appuyez là, sans y penser, là où cela fait mal!
      Tellement mal que tous les articles reprenant les courbes de QI comparant ashkénazes et séfarades ont été lessivés du net…
      En gros:
      – pour les askhénazes 120 / 130
      – pour les sépharades 80 / 90
      Et c’est bien là que le bât blesse…
      Le moins qu’on puisse dire est que ce n’est en rien comparable!!!
      Les ashkénazes sont-ils « hébreux »?
      Schlomo Sand – et il n’est pas le seul loin de là – a clairement démontré le contraire…
      L’état sioniste, fondamentalement ashkénaze, aussi…
      Certaine mauvaises langues l’expriment autrement:
      ashénazes/ séfarades? C’est Enstein / Enrico Macias…
      Et ils sont charitables: personne n’a encore avancé le nom de Cyril Hanouna!

  9. Le peuple élu est le peuple sumérien, dont vous avez pillé les textes sacrés, trafiqués, manipulés, pour en faire un ramassis de misogynie et, faire porter toutes les fautes de l’humanité sur une femme, alors qu’icelle, dans les textes sumériens est le Dieu véritable, féminin, marié, ayant des enfants. Regardez votre passé. Il est très loin d’être aussi glorieux que vous le prétendez.

  10. N’est-ce pas en ce jour, dit l’Eternel, Que je ferai disparaître d’Edom les sages, Et de la montagne d’Esaü l’intelligence ? Tes guerriers, ô Théman, seront dans l’épouvante…

  11. La fin de la circoncision au 8éme jour de la naissance, sera la fin de la « suprémacie » juive, endocrinologiquement induite des juifs.

    Entretien Roger Dommergue
    https://www.youtube.com/watch?v=vVPs8r20OV0&t=513s

  12. Gouillat says:

    peuple élu ?…élu par qui ?… j’ai pas voté pour eux, moi !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com