chut 

Finalement, l’interdiction des feux de cheminée à Paris a été annulée. De toute façon, il faut souligner que les feux de cheminée causent moins de particules que la fumée des cigarettes, qui, elles-mêmes, ne représentent pas grand-chose (< 1%). L’essentiel des particules présentes dans l’air ambiant dans Paris est produit ailleurs (60 à 70%), si bien qu’agir dans Paris ne sert en fait à rien.

Mais, au delà de l’anecdote, ce nouveau diktat écologiste illustre bien la dictature par le tabou. Il y a quelques années, il m’a été donné de suivre une conférence donnée par un des derniers ethnographes de terrain, qui avait vécu dans des sociétés encore très peu affectées par la mondialisation à l’époque. Il avait expliqué le mode de fonctionnement du tabou, et avec le recul, il m’apparaît que cela est très intéressant pour comprendre notre société.

Le tabou n’est pas une simple interdiction, un simple interdit, comme on pouvait l’imaginer un peu naïvement. Il s’agit en fait d’une méthode de contrôle social et de quasi-dictature reposant sur la croyance en des menaces imaginaires. Ainsi, les dirigeants du groupe édictent un tabou, une espèce de fatwa, interdisant de faire telle ou telle chose ou de pénétrer dans tel ou tel lieu. Le tabou est motivé par le fait que le groupe sera frappé par différentes calamités, si on ne met pas en place le dit tabou. Ceux qui refuseraient d’obéir seraient évidemment bannis, puisqu’ils mettent la sécurité du groupe en danger, et seraient donc condamnés pratiquement à mourir, à plus ou moins court terme. Naturellement, pour que ce contrôle par le tabou fonctionne, il faut que le groupe « croit » à la réalité des menaces, qui sont agitées par les dirigeants. On peut aussi noter que les dirigeants en question puisent une partie de leur légitimité dans leur rôle de « protection » contre toutes ces menaces imaginaires qui font l’objet de tabous.

Avec le soi-disant réchauffement climatique, nous sommes en fait complètement rentrés dans l’ère de la dictature par le tabou. Le réchauffement climatique lui-même n’a pas de réalité claire : ça fait en réalité 15 ans que les températures ne montent plus. Naturellement, on se garde bien de nous le dire… D’autant plus, qu’on est bien incapable de l’expliquer. Les « modèles » utilisés pour calculer la température du globe sont totalement bidons : la température, à la surface et dans les océans, ainsi que la vitesse et le débit des courants océaniques sont quasiment inconnus, alors qu’ils représentent l’essentiel des échanges thermiques. De toute façon, comment peut-on croire qu’un modèle soit fiable pour les cent prochaines années, alors qu’il n’est pas capable de prévoir le temps à une semaine, ni à un mois ? La réalité est que notre connaissance des paramètres est trop médiocre pour fournir la base de véritables modèles. La partie de la planète qui a des stations météo dignes de ce nom est négligeable et ce ne sont pas des satellites qui peuvent renseigner sur la température et le débit des courants marins.

Disons-le simplement, la menace apocalyptique d’une planète bouillonnante et d’une montée des océans submergeant tant et plus d’îles et de continents est une pure escroquerie intellectuelle. Cette menace imaginaire est l’archétype de la dictature par le tabou.

Grâce à cette menace bidon, rabâchée suffisamment pour hébéter et ahurir totalement le bon peuple, il devient possible d’imposer quantité de mesures délirantes, que le bon peuple devrait logiquement rejeter par simple bon sens.

Le saccage généralisé des paysages avec des éoliennes laides et dépourvues de toute rentabilité, les impôts, interdits et taxes frappant les automobilistes, l’interdiction absurde des feux de cheminée, etc., rien de tout cela ne serait possible sans la dictature par le tabou suprême : le soi-disant réchauffement climatique, la menace de la fin du monde vivable…

Il ne faut pas seulement dénoncer l’escroquerie du soi-disant réchauffement climatique. Il faut aussi dénoncer et démonter la dictature par le tabou, que cette menace imaginaire met en place.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. peket7 says:

    Je suis un scientifique, mais avec l’esprit libre. Je pense comme vous qu’il y a des tabous qu’on essaie de nous faire gober. Pour quelle raison? certainement pour masquer un plus grand risque de pollution: par tous les produits réellement chimiques qui sillonnent les routes ou qui se déversent dans les eaux naturelles. Mais votre argument sur la météo à une semaine ne tient pas. La température globale de la planète pourrait et est surement bien analysée. Par contre, localement, ce ne sont pas le même genre de calculs, ce qui se perd dans une région est ce qui se perd ou ‘est pas bien calculé dans une région limitrophe. La somme globale, elle est plus facile à mesurer. Ne donnez pas de bâton pour vous faire battre.

    • jipebe29 says:

      La température est une grandeur intensive, et la sommer ou la moyenner n’a aucun sens physique. La TMAG (température moyenne annuelle globale) ne peut être considérée que comme un indicateur à utiliser avec précautions (voyez les documents de mon lien ci-après).

  2. gillic says:

    C’est cela la dictature des pseudos écolos, en réalité,ils sont verts dehors et rouges dedans !
    A interdire d’urgence …..

  3. Aïe !
    « Je veux bien qu’on soit anticommuniste, mais avec de bons arguments », disais-je à un anticommuniste primaire. J’en dirai de même pour un anti-écolo primaire. Mettre en doute les relevés de température qui se font depuis le tout début du xxe siècle est soit de mauvaise foi, soit d’ignorance. Quand à savoir à quoi sont dues ces augmentations de température moyenne, c’est un autre sujet.
    Votre argument sur les tabous est en revanche solide. Freud a écrit des choses étonnamment fortes sur ce sujet avec « Totem et tabous » ; dommage que vous en fassiez un si mauvais usage.
    Suggestion : appliquez vos connaissances à des sujets qui le méritent.
    Merci, bon courage pour faire évoluer vos croyances auto-limitantes !

  4. Robert says:

    Le paragraphe sur les températures montrent soit une ignorance totale de la discipline en question soit une mauvaise foi mâtinée de volonté de désinformation. c’est du même calibre que : « Il n’a pas plu chez moi depuis 11 jours il ne pleuvra donc plus jamais ».

    En fait l’auteur fait ce qu’il reproche aux autres de faire à savoir enfumer.

  5. jipebe29 says:

    C’est pire que du tabou: c’est de l’obscurantisme dans toute son horreur, du lyssenkisme à l’échelle mondiale.

    Je vous soumets trois documents, qui devraient vous intéresser. Ils ont été élaborés par un groupe informel de citoyens, ingénieurs et physiciens, qui sont outrés par la propagande lyssenkiste en faveur des thèses du GIEC/IPCC, et qui, après avoir beaucoup travaillé la question, ont compris que le dogme du Réchauffement Climatique Anthropique est le plus grand scandale planétaire de tous les temps, au détriment des peuples de notre Planète.

    http://dropcanvas.com/f4915J5BMuS64O

    Le premier document, synthèse révisée V4 (oubliez la V3, obsolète) est facile d’accès, sauf la partie relative aux travaux du climatologue Murry Salby (avec tous les liens vers les sources primaires). Le second, « climat, 22 vérités qui dérangent », est un peu plus difficile. Le troisième est une analyse critique du modèle radiatif, faite par un physicien (et là il faut un niveau ingénieur).

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com