Le Front National continue sa mue à la recherche d’une crédibilité qu’il croit trouver dans la dédiabolisation et la remise au placard des thèmes fondamentaux que furent l’immigration, la sécurité et l’opposition à la décadence morale.

Les cadres du mouvement créé par Jean-Marie Le Pen se réunissent donc ce vendredi 21 et samedi 22 juillet pour un séminaire à Nanterre à huit clos avec pour objectif de « refonder » le parti tout en faisant «le bilan des élections ».

« Nous devons organiser le mouvement pour pouvoir accueillir au-delà du FN ceux qui veulent mener le combat pour la France »

a déclaré Marine Le Pen, sa présidente qui estimait sur Télé Matin hier 20 juillet « qu’il faut tout refonder ».

Changement de nom, sortie ou non de l’euro, nouvelle ligne politique, immigration, seront parmi les thèmes abordés pour parvenir à cette refondation.

Mais ce sera surtout l’heure des grandes explications. Depuis la fin des deux campagnes électorales, les tensions montent au sein du mouvement national et particulièrement entre Marine Le Pen et son lieutenant Florian Philippot, la sortie de l’euro étant le point de clivage.

Si de nombreux cadres ont pris acte que cette mesure importante du programme politique du FN est rejetée par les électeurs, Philippot n’en démord pas : il a déjà annoncé, et réaffirmé hier, qu’il « n’aurait rien à faire » au FN si ce dernier devait changer de ligne «en acceptant l’euro ».

Ex-chevènementiste, Philippot a gardé son habitus d’homme de gauche : s’il est souverainiste en matière monétaire, il est pour une ouverture progressiste sur les thèmes que sont l’immigration, l’insécurité et l’islamisme. Dans une lettre en interne publiée par le Figaro.fr, il écrit : «Il est évident qu’à partir du moment où le FN annoncerait qu’il renonce à la reconquête de la souveraineté monétaire, une série de problèmes s’ouvriraient» tout en préconisant un « élargissement continu des sujets traités par le FN» et en se dissociant des cadres qui voudraient revenir aux fondamentaux du Front National : ce serait une ««erreur fatale» affirme-t-il que de se « «restreindre» à ces thèmes phares du FN. «Sommes-nous vraiment aussi clairs et précis qu’on le croit sur l’immigration? Pourquoi tant de nos compatriotes sont-ils encore persuadés que ce discours est «raciste»? Comment doit-on parler aux Français issus de l’immigration?… Il a fallu attendre le 1er mai 2016 pour qu’une élue et cadre nationale de notre mouvement dise publiquement, et en meeting devant 2500 militants, que notre parti bien sûr défend le droit à l’IVG et le droit à la contraception. Ces éléments sont dans notre programme depuis longtemps, essentiellement sous l’impulsion de Marine Le Pen, mais pourquoi hésiter à le dire aussi clairement?» continue-t-il.

Pourtant la jeune député frontiste Marion Maréchal-Le Pen, au langage plus radical, plus ancré à droite, plus anti-moderne, plus familial, plus axé sur le danger de l’immigration et de l’islamisation de la société française était la figure la plus aimée des militants et celle qui recueillait un nombre considérable de voix d’électeurs. Preuve que la gauchisation du discours frontiste n’est peut-être pas ce qu’attendent les Français à l’heure de l’immigration-invasion et des attaques continuelles contre la famille…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 commentaires

  1. Aube Nouvelle says:

    Même discours, mêmes propos et même comportement que Jorge Bergoglio.
    « C’est nouveau ! Ca vient de sortir ! « disait Coluche
    Un tsunami redoutable !
    « Quand les dégoûtés seront partis, …… »

  2. Soupape says:

    De toute façon, … il n’y a plus rien à attendre des gens du FN !

    La dame le pen a laissé s’accumuler dans son parti ..;
    un bric à brac d’opinions et de personnalités diverses devenu ingérable !

    Elle même … ne croit finalement à rien …
    pour la bonne raison … qu’elle n’a jamais été sûre de rien, …
    pas même de sa propre capacité de résistance !!!

    La charge d’un gouvernement est quelque chose de trop lourd pour elle.

    Le retour de l’Indépendance Nationale, prôné (et pratiqué !) par de Gaulle,
    suppose le contrôle de notre MONNAIE, de notre POPULATION, et de nos LOIS.

    Ces 3 leviers sont inséparables, et non négociables.

    Que cela nous expose à des difficultés, nul n’en doute !!!

    Mais on préfère affronter ces difficultés, et être souverain,
    plutôt que d’être le caniche des puissances étrangères …
    ou, plus exactement, … la courroie de transmission …
    de sectes illuminées de longue date … par leur mondialisme rêveur et nihiliste …

    • Merci pour votre excellente analyse. L’essentiel y est dit.
      Je pense, comme vous, que le FN est en bout de course et qu’il est indispensable de créer un parti capable de donner la victoire aux patriotes et permettant ensuite d’expulser les musulmans et autres indésirables de notre patrie.
      J’ai voté MLP, ainsi que mes amis, du bout des lèvres, mais je n’ai pas repris ma carte du FN en me doutant que j’allais en être viré à cause de mes propos et de mes prises de position.

  3. MLP déclare:
    « Nous devons organiser le mouvement pour pouvoir accueillir au-delà du FN ceux qui veulent mener le combat pour la France »
    Elle et ses comparses n’ont-ils toujours pas compris que les patriotes ne veulent pas des actuels « dirigeants » ou déclarés tels de ce qu’est devenu feu le FN véhiculant aujourd’hui une idéologie post soixantehuitarde et reniant les fondamentaux que sont l’ordre, la loi et la morale?
    Gageons que cette réunion n’aboutira sur rien, si ce n’est un combat des égos des arrivistes prêts à tout pour satisfaire leur petites ambitions personnelles.
    Le mieux qu’ils ont est de se faire oublier, personne ne les regrettera!

  4. Soupape says:

    L’erreur fondamentale de la dame lepen … est de croire encore en mai 68 …
    comme on croit au Père Noël ! …

    Bien sûr, étant née juste après, … en août 1968,
    elle n’a rien connu d’autre.

    C’est pourquoi elle s’imagine pouvoir refaire la France …
    sur la base de mai 68 !!! … sans se rendre compte …
    qu’on ne peut RIEN construire à partir de mai 68 …
    et qu’il faut, au contraire,
    tourner résolument le dos aux COMPORTEMENTS issus de mai 68 …
    qui sont l’antichambre du mondialisme …

    Car, que nous a laissé mai 68 ?
    1 – la « créativité » !!! …
    N’importe qui … peut dire n’importe quoi … n’importe comment !
    Il faut le laisser parler … car il exprime sa subjectivité !!!
    C’est le gouvernement du subjectivisme … et des impressions !

    Celui qui parle a-t-il pris les moyens de vérifier ses dires,
    et de s’assurer de la solidité de ses arguments ?
    A-t-il pris les moyens de développer une pensée cohérente,
    ce qui prend des années ?
    NON ! mais cela n’a pas d’importance !
    Ainsi n’importe quel baveux est admis à faire valoir sa bave !

    Avant mai 68 … on attendait d’avoir suffisamment d’expérience …
    pour porter un jugement !
    Maintenant le premier gamin venu, style macro-HONTE,
    qui a fait son service désarmé … « aux carabiniers d’Offenbach »,
    prétend humilier … son Chef d’Etat-Major !

    Avant mai 68 …
    les médecins se forgeaient le caractère et le jugement,
    afin de pouvoir former un diagnostic sûr …
    et conseiller utilement leurs clients.
    Aujourd’hui, vous passez une imagerie médicale,
    et on vous remet un dossier
    bourré de fautes d’orthographe et de syntaxe …
    au point qu’elles remettent en cause …
    le sens logique du rapport du radiologue, … qui ainsi ne se mouille pas !

    2 – Plus personne n’est responsable de rien !
    C’est la conséquence du subjectivisme et de la créativité !!!
    Inutile d’aller trouver le chef de service : il vous renverra au directeur.
    Quant au directeur, il n’a pas d’ordres, et ne veut pas se mouiller !
    Donc le directeur ne vous reçoit pas ! Et c’est à vous de vous débrouiller !

    3 – Pour changer cet état d’esprit, il faut résolument tourner le dos … à mai 68.
    50 ans d’égarements, … ça suffit !!!

    • cadoudal says:

      mai 68 est une révolution talmudique de type nietzschéenne;

      on proclame la « mort de Dieu » , de la raison, de la révélation chrétienne ;

      chacun se proclame « Surhomme »: ses caprices, se vices , sont lois, dan un monde où il n’ y a ni bien ni mal .

      tout cela vous met en Marche pour finir dans un bor..l sodomite.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com