6756307 Jeudi dernier, le 12 Décembre précisément, les médias du monde entier annonçaient que le numéro deux du régime Nord Coréen, Jang-Song-Thaek, venait d’être exécuté. Une semaine auparavant, il avait été arrêté, limogé et relevé de ses fonctions en pleine réunion du Politburo (sorte de Bureau Politique). Immédiatement, il parut devant un tribunal militaire et fut condamné à mort dans la foulée. Il aurait été reconnu coupable de complot contre l’Etat, de trahison, de crimes contre le Parti; il aurait voulu mener un coup d’état avec des complices contre le pouvoir en place.

Cette exécution fit beaucoup de bruit. En effet, Jang-Song-Thaek était l’oncle de Kim-Jong I, le dirigeant Nord-Coréen lui-même. Pendant de nombreuses années, il fut le principal conseiller et le bras droit de son neveu. De plus, il était le Vice-Président de la puissante Commission de la Défense nationale et siégeait au bureau politique du Parti des travailleurs. Toutes ces hautes fonctions étaient autant d’avantages qui ne lui servirent en rien. Son neveu, le Leader Suprême, Kim-Jong I avait voulu sa mort, il fut exécuté honteusement. Cela paraît horrible et fait exactement penser aux méthodes communistes et soviétiques.

Jang-Song-Thaek, certes personnage peu sympathique pour ce qu’il fit durant sa vie, ne reste pas moins quelqu’un de « réactif » . Il reconnut lui-même qu’il avait agi contre le régime au pouvoir: « j’ai essayé d’attiser les plaintes du peuple et de l’armée contre l’échec du régime actuel à gérer la situation économique et les moyens de subsistance de la population, aussi affreux soient-ils. » Il souligne ici les déficiences du régime nord-coréen.

 Kim-Jong I ne supporte pas que quelqu’un et à plus forte raison quelqu’un de haut placé, le numéro deux du pays, s’oppose à son pouvoir. Craignant de perdre son autorité et n’ayant plus besoin de son oncle devenu gênant, il l’enlève du devant de la scène et le « supprime. » Jang-Song-Thaek, à 67 ans, est donc une victime de ce système. Ce régime nord-coréen se revendique, encore  aujourd’hui, profondément communiste.  Comme dans tout système communiste, il n’y a pas de liberté mais un seul droit, « celui d’obéir, de faire ce que l’on ordonne, de dire ce que l’on autorise à dire, de penser ce que l’on apprend à croire, et rien d’autre.  » (Dries Van Coillie). Jang-Song-Thaek, qui a osé tramer un coup d’état, s’est levé à sa manière contre ce droit. Il l’a payé de façon brutale. Plusieurs de ses proches payeront aussi sûrement de la sorte.

Ce pays dont on n’entend parler que pour des évènements d’une telle ampleur, se révèle alors au grand jour. Bien que fermé sur l’extérieur, il est bien évident que ce système totalitaire opprime la population et même certaines élites très hauts placées. Quand il s’agit de la population, on n’en entend rarement parler, cela est différent quand le numéro deux du pays, en personne, est assassiné.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Pingback: Régime impitoyable en Corée du Nord - Les Observateurs

  2. sabinaki says:

    Un très beau livre sur la Corée du nord, mais terrifiant,est paru en 2012 :  » Rescapé du camp 14  » par Blaine Harden. Il raconte la vie d’un jeune garçon, né en camp de concentration, qui réussit à s’échapper de cet enfer. Il n’y aurait de par le monde, si je me souviens bien du préambule, que 26 personnes à réussir à s’enfuir de cet énorme goulag.
    Une horreur, quand on lit que l’anthropophagie s’y développe, tellement la population y meurt de faim…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com