L’institut de sondage Odoxa a publié récemment une enquête sur les intentions de vote en Ile-de-France, comme s’appelle encore la région, malgré le souhait du PS d’effacer le mot « France ». Rappelons que les régionales auront lieu dans toute la France en décembre 2015, les dimanches 6 et 13, ce qu’un bon nombre d’électeurs semblent ignorer.

Les résultats affichés par le sondage sont un peu étranges, à notre avis. Et c’est ce qu’il faut commenter, pour essayer de comprendre pourquoi.

Les candidats et listes les plus intéressants à suivre sont les suivantes :

– PS avec Claude Bartolone,

– UMP-Les Républicains (UMP-LR) avec Valérie Pécresse,

– Debout La France (DLF) avec Nicolas Dupont-Aignan,

– FN-RBM avec Wallerand de Saint Just.

Les résultats bruts au 1er tour

L’ordre d’arrivée au 1er tour serait le suivant : UMP-LR en tête avec 34%, distancé le PS à 24%, puis à peu de distance le FN à 20% et derrière DLF à 7%. Un autre sondage IFOP pour le JDD donne des résultats similaires.

Sans grande surprise, le PS fait un score médiocre, alors qu’il avait gagné la région, haut la main au 2ème tour en 2010.

Si on accepte ce sondage, cela signifierait que le FN ne souffre pas des bisbilles récentes entre le père et la fille Le Pen, et même que le FN améliorerait son score déjà très haut des Européennes de mai 2014, à 18% en Ile-de-France. On se souvient que le FN avait raté de peu d’avoir des élus en 2010 et avait calé autour de 9%, juste en dessous de la limite fatidique des 10%, qui permet de se maintenir au 2ème tour et d’avoir des élus.

MPI - 73 - 01 - 1er tour -

On peut aussi noter que DLF progresserait significativement, atteignant 7% alors qu’aux Européennes de mai 2014, DLF n’avait fait que 4% environ en Ile-de-France, même si c’était déjà le double de son score à la présidentielle de 2012. DLF doublerait à nouveau son score aux régionales.

Les résultats bruts au 2ème tour

Toujours d’après le sondage Odoxa, entre les 3 qualifiés pour le 2ème tour : PS, UMP-LR et FN-RBM, c’est la liste emmenée par Valérie Pécresse qui gagnerait d’un cheveu, ravissant la région au PS.

Le FN-RBM pourrait progresser légèrement entre les deux tours, grâce à un report partiel des électeurs de Dupont-Aignan, environ 1 sur 3 d’après le sondage, un autre tiers s’abtenant ou votant pour l’UMP-LR.

MPI - 73 - 02 - 2ème tour -

Le cas Bartolone

Le sondage constate que l’infâme Claude Bartolone est totalement incapable de susciter le moindre frémissement de l’électorat de gauche en sa faveur. Pourtant, il est théoriquement le 4ème personnage le plus important de l’Etat.

Il faut dire que le PS est très effondré dans l’opinion et que Claude Bartolone est englué dans différents tracas judiciaires récents, ce qui ne l’empêche pas de se gaver en indemnités.

MPI - 73 - 04 - Bartolone - 02 -

MPI - 73 - 05 - Bartolone - 03 -

Analyse critique : le FN

Un premier point concerne le score élevé du FN. Le sondage indique également que Wallerand de Saint Just, candidat FN-RBM, est quasiment inconnu des électeurs : 55% déclarent ne pas savoir qui il est. Dans ces conditions, cela signifierait que les électeurs votant FN choisiraient ce vote, en pensant d’abord à Marine Le Pen, beaucoup plus connue et charismatique. C’est peut-être vrai, mais en même temps, on peut émettre un doute. En outre, il reste un peu surprenant que la crise interne entre le père et la fille Le Pen n’ait pas d’effet plus ou moins négatif. Après tout, il est possible de la crise des « migrants » envahisseurs favorise de toute façon un vote pro-FN.

MPI - 73 - 06 - Migrants -

Analyse critique : l’UMP-LR

Un autre point concerne Valérie Pécresse, que le sondage donne gagnante. Pourtant, c’est elle qui est la mieux connue et la moins appréciée des électeurs ! Il est particulièrement étonnant que la personne qui a le plus fort taux de mauvaises opinions soit finalement gagnante. Voilà un résultat bien étrange.

MPI - 73 - 03 - cote -

Analyse critique : Dupont-Aignan

Enfin, un autre point troublant concerne Nicolas Dupont-Aignan. C’est lui qui a le meilleur ancrage régional, comme le signale d’ailleurs un tract récent du FN avec une certaine hargne maladroite. Le tract est en effet assez inopportun, voire contreproductif à mon avis, car il contribue plus à faire de la publicité pour Nicolas Dupont-Aignan, le local de l’étape, plutôt qu’à l’attaquer ou le décrédibiliser sur le fond.

Notons que l’UMPS est d’accord pour un projet de transport du Grand Paris, pharaonique, dispendieux et qui sera évidemment une aubaine pour la corruption et les pots-de-vins. La question des transports en Ile-de-France est une question majeure pour les électeurs d’après le sondage, à laquelle la liste de Nicolas Dupont-Aignan veut donner des réponses concrètes en maîtrisant les coûts. A ma connaissance, le FN-RBM ne propose rien de particulier sur ce sujet.

MPI - 73 - 07 - NDA -

Les différents sondages placent Nicolas Dupont-Aignan dans la zone 7-8%, c’est-à-dire dans la zone d’élimination, mais pas si loin de la barre fatidique. Jusqu’à présent, Wallerand de Saint Just a traité son adversaire à droite, Nicolas Dupont-Aignan, avec un certain mépris. Voilà qu’il s’énerve et tente de l’aggresser. Pourquoi donc ?

En fait, on peut se demander si la liste de Nicolas Dupont-Aignan n’est pas plus haute que les sondages veulent bien le dire. Je vois deux raisons principales d’envisager cette possibilité : (1) certains électeurs frontistes ou frontisants peuvent être tentés de voter DLF, à cause des bisbilles internes du FN, (2) le peuple de la Manif Pour Tous est orphelin d’un champion.

Sociologiquement, le peuple de la Manif Pour Tous est plutôt de culture catholique et un peu bourgeois, en tout cas plus ou moins éveillé culturellement. Ce n’est pas clairement un électorat qui tend à voter FN. En même temps, cet électorat a été trahi par l’UMP-LR, à de multiples reprises. Valérie Pécresse, à qui la Manif Pour Tous avait pourtant offert de parler à la tribune lors d’une manif à Versailles, a lâché l’affaire. De toute façon, c’est une pure collabo mondialiste Bilderberg. Sa présence dans une Manif Pour Tous n’est qu’une escroquerie et une imposture de plus de l’UMP-LR. Dans ces conditions, on peut imaginer un transfert de vote vers la liste Dupont-Aignan. Car le FN-RBM n’a pas su manoeuvrer au mieux pour capter cet électorat détaché de l’UMP-LR, à cause de son logiciel laïcardo-républicain de gauche matiné d’un zeste de LGBT.

L’hypothèse d’une quadrangulaire

Si le transfert de vote vers Nicolas Dupont-Aignan est suffisamment important et si une désaffection du FN se produit également, on pourrait voir se concrétiser une hypothèse que le sondage n’examine pas, à savoir une quadrangulaire. Pourquoi pas le FN-RBM plutôt à 16% (-4%) et DLF à 12 (+4%) ?

Il me semble que le sondage est tendancieux et cherche à étouffer la liste menée par Nicolas Dupont-Aignan. Par ailleurs, dans tous les cas de figure, il faut noter que le total des listes les plus à droite du spectre (FN-RBM + DLF) représente environ 30% du corps électoral. Pour gagner, il faut que l’UMP-LR rassemble fortement à gauche. Cela confirme ce que nous avons déjà écrit auparavant, à savoir que l’UMP-LR est de moins en moins un parti réellement de « droite ». Ce parti est en train de migrer vers la gauche, et il est possible que ce glissement favorise une hémorragie d’électeurs supplémentaires.

Pour finir, on peut admirer les miracles de photoshop qui permettent de gommer 20 ans (ou même 30?) de turpitudes politiques. C’est pas gagné.

MPI - 73 - 08 - VP -

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. Daniel61 says:

    Depuis toujours,Dupont-Aignan tient un discours près de celui du FN mais « dans les seconds tours »,invite à voter UMP… C’est donc un « faux national » et plutôt « rabatteur de voix » pour l’UMP! D’ailleurs lui-même n’est élu qu’ avec le soutien de l’UMP.De plus,j’aimerai savoir comment un « micro-parti » réussit à survivre financièrement avec si peu d’adhérents,mais selon le dicton,se poser la question,c’est déjà y répondre à moitié …

    • Je ne peux pas répondre à leur place. Mais dans ma ville, j’ai constaté:
      1. que DLF a collé le mininum légal d’affiches aux départementales => économie maximale
      2. que la présence inamicale de DLF a embêté l’UMP qui n’a pas réussi à gagner au 1er tour.
      Des élus UMP de ma ville m’ont confirmé, en réponse à mes questions, que la présence de DLF n’était pas la bienvenue.
      Donc il est possible que DLF soit réellement un opposant à l’UMP et non un rabatteur de voix.

  2. rolalalalala says:

    Je voit mal comment DLF pourrait récupérer un nombre significatif d’électeur.
    Ils ont très peu de moyen et il fait plus techno que tribun.
    c’est vrai qu’il est plus charismatique que wallerand (ce n’est pas très dur)
    à mon avis le FN aura sur paris 1 point de plus qu’aux européenne comme DLF.
    DLF devra choisir quoi faire de ces voix et la on verra ou se place ce mouvement.

  3. M. Revengé, on vous a déjà senti mieux inspiré que de susciter auprès des lecteurs de MPI de la sympathie pour le parti de M. Dupont-Aignan, « Debout la France » (auparavant Debout la République).

    La campagne « hargneuse et maladroite » du FN vis-à-vis de Dupont-Aignan est évidemment la bienvenue et signifie en réalité que ses électeurs éliront un inconnu, en faveur de qui Dupont-Aignan se désistera, pour rester maire et député.

    Je ne crois absolument pas à cette argumentation d’une sous-évaluation du score de « Debout la France ».
    Aux derniers élections communales belges, nous sous sommes présentée avec une petite liste. Notre micro liste s’est retrouvée la semaine qui précédait le vote, juste au dessous des 5%, les autres petites listes ne faisant même pas l’objet d’une mention … la résultat réel en a été tout différent.

    L’affirmation suivante demande des explications, si pas une clarification : « Car le FN-RBM n’a pas su manoeuvrer au mieux pour capter cet électorat détaché de l’UMP-LR, à cause de son logiciel laïcardo-républicain de gauche matiné d’un zeste de LGBT. » !

    • … juste au-dessus des 5% et non pas juste au-dessous.

      • Combien avez vous fait en pratique?

        • @ A.F.

          Après re-vérification (!), voilà les chiffres pour être précis :
          1) 2,6 % (sondage)
          1) – 1 % en pratique … et surtout dernier des petites listes. Grande déception.

          Je crois surtout qu’étant donné la marge d’erreur (+/- 4 %) et concernant de petites listes, les « prédictions » sont peu fiables.

          Je suis étonnée de cet apparent soutien à Dupont-Aignan alors que celui-ci s’est rapproché de formations dites souverainistes telles que Chevènement … et Mélenchon !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com