Himmelgott que le temps passe me dis-je à chaque anniversaire d’un(e) membre de la progéniture Xiep. C’est la même chose pour tout le monde. Souvenez-vous en 2012, après les législatives. Dans l’aquarium de l’Assemblée Nationale où marinent requins, maquereaux et morues, sans parler des saumons de la fausse droite et les esturgeons de la vraie gauche, arrivait en provenance de la circonscription de Carpentras, celle qui élit jadis Daladier, une petite sirène blonde venue apporter lumière et fraîcheur… Pas Blandine dans la fosse aux lions, mais du moins Lolita dans le vivier des vieux crabes…

Une quasi-législature plus tard, Marion Maréchal s’est offert le scalp du terrible Manuel « Blancos » Valls en pleine séance. Récemment, elle a cloué au pilori quelques dinosaures du féminisme moisi. Aucun doute à avoir, c’est bien une Le Pen. La blonde égérie de la vraie droite a voulu intégrer la Réserve opérationnelle, comme son grand-père avait en 1956 mis sa peau au bout de ses idées en allant combattre les terroristes en Algérie avec un petit détour par Suez. Le 26 juillet 2016, peu après l’égorgement du père Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray, elle fit officiellement sa demande, l’annonçant publiquement ainsi : « Face à la menace qui pèse sur la France, j’ai décidé de rejoindre la réserve militaire. J’invite tous les jeunes patriotes à faire de même… ». Elle précisa le même jour à Hervé Nathan du journal communautariste Marianne :

« Je suis comme beaucoup de Français. Je suis lassée des mots, j’ai envie d’agir, et de lancer un acte citoyen et patriotique a du sens au regard des événements. L’armée est en mauvais état. Les besoins sont de plus en plus importants. Dans ces conditions, je trouvais important de rejoindre la réserve. C’est un acte citoyen, une démarche personnelle, je veux surtout traduire mon engagement patriotique en actes. Cette armée est fragilisée, elle manque d’effectifs. Mais ce n’est pas absurde d’essayer de montrer l’exemple.  Le gouvernement fait lui-même un appel à la réserve. Je ne vois pas qui pourrait s’y opposer légitimement. Je ne vois pas en quoi vouloir servir son pays, donner sur son temps pour les intérêt des Français, ce serait faire de la récupération. C’est juste la traduction qu’aujourd’hui les Français ont envie d’autre chose que de paroles, ils ont envie d’actes concrets. C’est une bonne chose que les Français s’engagent dans la défense du pays ».

Pour refuser la candidature de Marion, un prétexte des plus fallacieux, et surtout totalement faux, et l’article LO142 avancé est en total contradiction avec les faits, et surtout avec l’article L.46 alinéa 2 du Code électoral : « Les fonctions de militaire de carrière ou assimilé, en activité de service ou servant au-delà de la durée légale, sont incompatibles avec les mandats qui font l’objet du livre I.
Ces dispositions ne sont pas applicables au réserviste exerçant une activité en vertu d’un engagement à servir dans la réserve opérationnelle ou au titre de la disponibilité. Toutefois, le réserviste de la gendarmerie nationale ne peut exercer cette activité au sein de sa circonscription. »
.En effet, plusieurs parlementaires sont membres de la réserve opérationnelle : –

  • la sénatrice de l’Isère, l’ancienne ministre Geneviève Fioaraso, est colonel depuis mai 2016.
  • le député de Paris et ancien ministre Jean-François Lamour, également colonel
  • le sénateur Jean-Marie Bockel, colonel dans l’armée de terre
  • le sénateur de l’Essonne Jean-Vincent Placé, du très antimilitariste parti Vert, qui a été nommé colonel dans les forces spéciales.
  • le sénateur-maire de Marnaz (Haute-Savoie) et Président du groupe France-Bulgarie Loïc Hervé (UDI), est officier dans la réserve maritime.
  • Le député de Liévin Nicolas Bays (PS) est commandant.

Il s’agit ni plus ni moins d’un « délit de sale gueule ». Marion Maréchal-Le Pen est évincée uniquement en raison de ses idées et du nom qu’elle porte et non en raison d’une quelconque loi. Rappelons que même l’Allemagne hitlérienne, symbole de l’exclusion implacable selon les origines, avait toléré des gens de sang juif aux plus hauts rangs de son armée (Milch, Canaris, Rögge, Lewinski von Manstein et 25 généraux) et même au plus bas (150.000 personnes de sang juif dans la Wehrmacht comme l’a révélé l’historien juif Bryan Mark Riggs).

Parlons cash : s’il est logique de servir sa patrie, voire de se sacrifier pour elle, il faut encore savoir pour qui nous enfants se feront éventuellement tuer. Mourir pour la Sainte Eglise, d’accord. Pour la France éternelle, évidemment. Pour la survie de l’Occident dans son aspect civilisationnel et charnel, cela va de soi… Mais hors de question de défendre la société du Mariage pour Tous, de l’intégrisme conciliaire ou de son frère jumeau l’intégrisme laïcard, de la république corrompue, du cosmopolitisme, de la haute finance apatride et de ses laquais pluripatrides, j’en passe et des pires. Ne nous laissons pas embrigader dans des combats qui ne sont pas les nôtres. Voyons les choses d’un côté positif.  Nous ne sommes plus en 1914 quand la République a envoyé délibérément l’élite catholique se faire massacrer et où l’Action Française a perdu 90 % de ses jeunes cadres pour installer définitivement l’ordre républicain. En football, on appelle ça un but contre son camp. Désormais, il y a une nouvelle catégorie d’impurs (vous savez, ces gens dont le sang abreuve les sillons), tellement exclus du cercle républicain qu’on les juge indigne de porter les armes pour leur France. Mais comme leur France n’est pas notre France, plutôt garder nos enfants et nos énergies à protéger notre France contre leur France.  Défendons les nôtres, rien que les nôtres. Au fond, la République nous simplifie la tâche : comme en 1914, elle ne vous peut pas dans ses assemblées, dans ses médias, dans ses écoles, mais cette fois, elle ne nous aura pas dans ses charniers. C’est toujours ça de gagné.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 commentaires

  1. Bravo, c’est effectivement la réponse qu’il faut apporter.

  2. balaninu says:

    Merci pour cet article ! Tellement réel !

  3. trop-bon says:

    « Que ton Règne vienne  »
    Le Règne de Dieu dans les coeurs , dans les familles , entre les citoyens , entre les nations .
    Bien., paix et toutes les autres vertus , la joie sur la terre quand il viendra …
    Encore un tout petit peu de temps …

  4. Je voie avec un certain amusement que ces « élites » citées ici, sénateurs, députés, se sont tous bombardés officiers supérieurs! Cela leur permet, outre une solde conséquente, de pouvoir rester bien planqué dans un bureau afin de minimiser les risques du terrain pour leurs précieuses personnalités, et surtout de moins risquer d’exposer leur incompétence crasse devant les soldats de la base. Il y en a même un de ces clowns qui s’est fait verser dans les forces spéciales comme colonel. Rien que ça. Je suis curieux de savoir sur quel critère et quelle expérience du combat. Il s’agit d’un rondouillard d’une cinquantaine d’années qui aurait sûrement de grandes difficultés à entrer dans la tourelle d’un char. Quand à courir sur un parcours du combattant…. Il faudrait bien renforcer toutes les structures auparavant et le doper à mort.
    Heureusement pour ces comiques, le ridicule ne tue pas !
    Et avec de tels guerriers la France ne craint rien.

  5. Les socialistes sont pire que les nazies, je dirais meme qu’ils se ressemblent

    • non, les socialistes sont pires que les bolcheviques, avec lesquels ils partagent bien plus de points communs qu’avec les nazis.

      Malgré tout ses délires ésotériques et eugénistes, Le IIIéme Reich tenta d’empêcher que l’Europe ne soit gangréné par le judeo-bolchevisme et son frère jumeau le capitalisme apatride, et rappelons également que de nombreux Catholiques Français sacrifièrent leurs vies sur le front de l’est aux côtés de leurs camarades allemands au nom de cette lutte.

      La plus grande erreur d’Hitler et des dirigeants du IIIéme Reich est de s’être trompé de Croix, ce qui causa leurs perte autant sur le front de l’est qu’en Europe de l’ouest, mais dans une allemagne gangréné par le protestantisme et le libéralisme démocrate dit « chrétien », ont peut comprendre que les Nazis ne soient hélas pas parvenus à identifier ces deux « chevaux de troie » comme les instruments d’un « Christianisme » dévoyé, c’est à dire à l’exact opposé du Christianisme authentique, celui la même qui fut réfractaire aux idées de la révolution anti-cléricale et cosmopolite de 1789, à la sacro-sainte « tolérance » se substituant à l’Amour de la Vérité, et aux « droits de l’homme » se substituants aux Droit de Dieu.

      Si Adolf Hitler avait choisi la bonne Croix en rejetant ainsi l’influence néfaste des ex-francs maçons issus de la « Thule Gesselshaft », tel un « lieutenant du Christ », ce dernier aurait pu libérer les peuples slaves du joug bolchevik tout en les raliant à sa cause, mais aurait pu également finir le travail commencé lors des Croisades.

  6. raslebol says:

    J’ai écouté une vidéo dernièrement d’un colonel qui expliquait qu’actuellement l’armée refusait l’incorporation des individus qui se présentaient comme « patriotes » !

    Maintenant, il ne faut pas oublier que ladite « réserve opérationnelle » peut avoir comme objet le renforcement des forces armées en mission extérieure !!!

    « En fonction des besoins des forces armées, l’autorité militaire peut faire appel aux volontaires de la réserve citoyenne pour affecter ceux qui le souhaitent dans la réserve opérationnelle.

    « La réserve opérationnelle regroupe des personnes chargées, en cas de nécessité, d’intégrer les forces armées pour y effectuer des opérations militaires. »

    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1188

    Alors, le but est-il d’éloigner MMLP du front extérieur par sécurité ? Ou faire en sorte qu’elle ne constate pas l’état de l’armée ? Ou tout simplement par rejet de la franc-maçonnerie d’un membre du FN ?

  7. C’est la continuité logique de la pensée unique que trop de gogos veulent rendre universelle.Tiens aucun général ne s’est manifesté contre cette décision inique car Marion aurait donné l’exemple de son patriotisme, de ses capacités et de sa camaraderie

  8. Gilbeert says:

    Article génial ! Je le diffuse autour de moi !

  9. Les nazi sont des socialistes= le national socialime les autres c’est l’enternational socialiste
    c’était les communiste les socialistes tout cour ce n’est rien

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com