Un professeur de mathématique d’un collège de Seine-et-Marne, âgé de 31 ans, est poursuivi pour avoir entretenu pendant de longs mois une relation avec une de ses élèves de 14 ans. Il est suspendu à titre conservatoire par l’Éducation nationale et sera jugé à la fin du mois de novembre.

Pour la mère de l’enfant, il ne s’agit ni plus ni moins que de pédophilie. Aux micros de RTL elle explique comment le professeur a fourni des téléphones portables à sa fille pour correspondre avec elle. Visiblement très émue, ce qui est bien compréhensible, cette maman demande que justice soit rendue :

« Pour moi, c’est de la pédophilie, tout simplement »

déclare-t-elle.

« C’est un prédateur sexuel, c’est un professeur. Ma fille a 14 ans, je la connais bien. Elle n’a pas du tout la maturité pour sortir avec un homme. C’est une enfant, donc je suis très inquiète pour son avenir, les dégâts psychologiques. Quand on voit ce qu’il a fait d’elle (…) J’ai lu les conversations, il lui a demandé de faire des choses qui ne sont pas de son âge. On voit qu’il s’est servi de votre enfant pour assouvir sa folie. »

Oui, les relations professeur-élève sont bien de l’ordre de la pédophilie comme le souligne cette maman d’une enfant trop confiante envers son professeur

Mais il existe un petit problème aujourd’hui en France : comment condamner ce professeur de mathématique alors que le couple de l’Élysée est dans un cas semblable. L’actuel président de la République Emmanuel Macron n’avait que 15 ans quand il a entamé une relation avec le professeur de français de son lycée d’Amiens, Brigitte Trogneux, épouse Auzière, de 24 ans plus âgée que lui.

La pédophilie sera-t-elle dorénavant protégée par le gouvernement actuel et les tribunaux peuplés de magistrats de gauche ? On peut le craindre, au vu des aberrantes décisions de justice de ces derniers mois dans deux affaires qui impliquent des fillettes de 11 ans dont le viol n’a pas été reconnu par les juges et l’idée de l’actuel ministre de la justice Nicole Belloubet de fixer le consentement sexuel à seulement 13 ans.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 commentaires

  1. Bruno BAROU says:

    Je m’insurge contre les ministres qui ou dans la tête de baisser la majorité sexuelle à 13 ans.
    Alors il n’y aura plus de viol, d’inceste…..etc…. ce sera le tout et n’importe quoi
    A 13 ans ce sont des gamines qui quand on appuie sur leur nez il sort encore du lait.
    Nos politiques marche sur la tête autant que les précédents. J’avais la certitude et ai le souhait que Monsieur Macron va arrêter ce délire. Il a fait exploser la droite et la gauche , qu’il fasse un tout petit effort pour faire éclater la connerie de certains de ses collaborateurs.

    BAROU Bruno

  2. Mad-Max says:

    Et bien je partage totalement l’avis de cette maman !
    Et oui le couple Macron est un cas de figure parlant du danger des pulsions sexuelles des profs sur leurs élèves mineurs immatures …
    Sauf que nous sommes dans un monde de sales luxurieux dégénèrés du bulbe et que dans ces familles de la bourgeoisie libérale et très certainement maçonnique , l’abus sexuel est une affaire courante puisque leur grand art-chie-teck est la Bête immonde !
    Leur but désormais c’est de relativiser ces affaires sordides et dégueulasses pour les enfants , proies innocentes des appétits de profs pédophiles , les jugements rendus récemment en sont la mise en application …
    Sauf que si ma famille en est victime , la mort pour l’abuseur -quel que soit son genre- sera mon jugement , j’en prends Dieu a témoin .

    • Alors, Macron était la « proie innocente des appétits de son prof pédophile », sa Vénus toute entière à sa proie attachée ? Vous l’auriez condamnée à mort, si j’ai bien compris ?

  3. La dépénalisation de la pédophile est en marche. Election de Macron, décisions de justice récentes, derniers évènements comme celui de ce prof de maths, projet de loi abaissant la limite d’âge pour le consentement. L’enfer vient sur la terre, par la faute des hommes et surtout, des hommes d’église qui ont abandonné la foi en masse. Si le Bon Dieu ne règne pas par les bienfaits de sa présence, il règne malgré tout par les méfaits de son absence.
    Il faut dorénavant protéger nos enfants encore davantage et bien sûr, privilégier les écoles hors contrat tant qu’elles existent.

  4. Il va de soi que, si par malheur il arrivait ce genre de chose à mes enfants, alors je passerai le reste de ma vie à retrouver le prédateur. Ce sera un acte de vraie justice, un acte de légitime défense.

    • Mad-Max says:

      Nous serons nombreux Joseph , nous saurons les traquer , le monde ne sera pas assez grand .
      Ils peuvent faire les lois qu’ils veulent , construire tous les souterrains et blockaus , ils ne nous arrêterons pas .
      Dieu est avec nous .

  5. cadoudal says:

    la pédophilie est une grande valeur de la République:

    Taubira a tout fait pour la promouvoir .

    cohn Bendit, Frédéric Mitterrand : ils se sont vantés de leurs actes de pédophilie.

    la République en a fait des Ministres.

  6. Paul-Emic says:

    Toute ressemblance avec des personnes occupant un poste éminent n’est pas fortuife

  7. hathoriti says:

    Hé ! Hé ! l’exemple vient de « très haut »…qui est plutôt le « très bas »…!

  8. « Oui, les relations professeur-élève sont bien de l’ordre de la pédophilie… »

    J’ose espérer que vous vouliez écrire « oui, cette relation professeur-élève est bien de l’ordre de la pédophilie. »

  9. Françoise says:

    Un cas semblable s’est produit l’an dernier en Italie : un prof d’une trentaine d’années qui avait une liaison avec une gamine de onze ans a été disculpé (viol non reconnu) parce que le tribunal a reconnu que l’enfant éprouvait « un véritable sentiment d’amour » pour le prof !!!!!

  10. Lys 999 says:

    Si les pères n’ont plus la volonté de protéger leurs enfants, notre civilisation est foutue. De même, entendre des hommes se plaindre est indigne de leur dimension, responsabilité que notre Créateur leur a confiée.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com