Pilotes russes près d'un Su-34 sur la base aérienne de Hmeimim

Tandis que le camp occidental aboie, la Russie agit. Selon le bon-sens commun, l’insulte est la force des faibles. Si on en juge aux insultes dont la Russie est abreuvée par les représentants des USA, du Royaume-uni et même de François Hollande -qui, ces derniers jours, n’a pas voulu être en reste-, cela est très rassurant pour l’avenir de la politique internationale, d’autant plus que face à l’insulte, les autorités russes restent de marbre et poursuivent imperturbablement leurs objectifs. La ratification par Vladimir Poutine le 12 octobre de l’accord sur le déploiement permanent des forces aériennes russes en Syrie, en est l’illustration:

« Le groupe d’aviation russe est déployé sur la base aérienne de Hmeimim en Syrie à la demande du président syrien. La Russie pourra utiliser gratuitement la base aérienne ainsi que toute l’infrastructure et le territoire nécessaire.»,  « Les actions du groupe d’aviation russe sont menées conformément à la décision de son commandant et d’après les projets convenus par les parties concernées »,  « La composition du groupe d’aviation russe est déterminée par la partie russe en coordination avec la partie syrienne. Armements, munitions, équipements et matériel, nécessaires pour que le groupe aéronautique russe effectue les tâches visant à assurer la sécurité et la vie de son personnel, sont livrés sur le territoire de la République arabe syrienne sans perception de droits ni taxes », indique Sputnik.
En d’autres termes, les Américains et leurs complices, sauf surprise improbable, ont perdu la guerre en Syrie. Alep va selon toutes probabilités, être entièrement libérée dans les semaines ou les mois à venir. Alep libérée, la Syrie toute entière va l’être.  Pour le moment la seule tactique que la coalition américano-siono-sunnite ait trouvé, se résume a tenter de diaboliser la Russie vis-à-vis de l’opinion mondiale en déversant à son propos des tombereaux d’accusations mensongères assorties de menaces. Mais Poutine ne se soucie que des intérêts et de l’opinion publique de la Russie et justement, il est toujours gratifié de 85% d’opinions favorables dans son immense pays. Même si Hillary Clinton prenait les rênes du pouvoir, sa brillante idée d’une zone d’exclusion aérienne au nord de la Syrie dans laquelle les terroristes « modérés » (ne pas rire!) seraient à l’abri de l’Armée de reconquête syrienne, n’est tout simplement pas applicable du fait de la ratification de l’accord sur le déploiement permanent des forces aériennes russes en Syrie, que vient de signer Vladimir Poutine. Car jamais la Russie ne permettra qu’une zone du ciel syrien échappe à l’autorité de Damas, par un quelconque traité.  D’une part, le Conseil de Sécurité de l’ONU ne peut ratifier que les projets qui sont votés par la majorité de ses membres et à condition qu’aucun de ses cinq membres permanents n’oppose son véto.
D’autre part c’est une question de rapport de forces:
Beaucoup de gens passent à coté du fait qu’il est impossible d’imposer une zone d’exclusion aérienne sur un pays ayant un système de défense aérienne suffisamment puissant, comme la Syrie. Dans un premier temps, le système de défense aérien devrait être neutralisé, et la campagne aérienne pour le faire serait très coûteuse et pourrait entraîner des pertes massives d’équipement et de personnel. Mais les Russes ont rendu cette étape nettement plus difficile en introduisant leur système S-300. C’est un système autonome, mobile, auto-tracté qui peut détruire des objets dans le ciel sur une grande partie de la Syrie, mais aussi au dessus de la Turquie. Il est très difficile de le suivre à la trace, car il peut utiliser des tactiques de «frapper et disparaître», lancer une attaque et se dégager loin dans une direction aléatoire sur un terrain accidenté. (Source Dmitri Orlov – Traduction ici).
« Le terrorisme par procuration », une tactique de guerre US
 
La tactique du «terrorisme par procuration» mise au point par Zbigniew Brzezinski et Jimmy Carter, est en train d’échouer en Syrie. Cette tactique développée pour l’Afghanistan y a remporté un succès immédiat puisque l’armée soviétique a été vaincue, mais les véritables vainqueurs ont été les terroristes islamistes. 
 
Depuis lors, cette tactique a échoué à chaque fois, sauf, évidemment, si le but inavouable de ces diverses opérations était et est encore, de semer le chaos. Si les stratèges américains sont quelque peu rationnels, cela expliquerait qu’ils continuent de l’utiliser en dépit de ses échecs apparents. Cette tactique a été notamment mise en œuvre contre la Russie en Tchétchénie où elle a subi un échec retentissant, tant dans le soutien des terroristes islamiques qui n’ont pas pu implanter dans le Caucase russe un pouvoir islamiste, que dans la tentative d’y semer le chaos, puisque ce pays est désormais pacifié et que la Russie est non seulement sortie  victorieuse de l’épreuve, mais qu’en plus elle est sortie renforcée sur le plan intérieur autant que sur le plan international. Malgré leur défaite, les Américains ont donné à cette occasion une leçon à Poutine que celui-ci a bien retenue.
 
Face au « terrorisme par procuration » des USA, la Russie a développé le contre-terrorisme. Car c’est bien à ce modèle russe développé en Tchétchénie que les troupes terroristes « procurées » par les Américains se retrouvent confrontées en Syrie. La présence permanente de l’armée russe en Syrie est la réponse de Poutine aux aboiements médiatiques. C’est sur cette opposition terrorisme/contre-terrorisme que les deux plus grandes puissances de la terre se font front actuellement en Syrie. 
.

« Terrorisme par procuration », échec ou réussite ?

Pour mémoire, rappelons que le régime actuel du Kosovo est l’abcès laissé au cœur de l’Europe par les alliés américains adeptes du terrorisme par procuration. Il faut leur rendre cette justice qu’ils n’ont pas épargné leur propre pays de cette brillante tactique puisqu’ils l’ont utilisé contre eux-mêmes. En effet, l’attentat à l’avion du World Trade Center de New York relève probablement de cette tactique puisqu’elle a été perpétrée par al-Qaïda, leur créature, avec toutes les incohérences qui ont été largement pointées par de nombreux experts depuis. Un attentat, en tout état de cause, qui leur a servi de prétexte pour attaquer l’Irak, où il n’y avait alors aucun terroriste. Mais leurs efforts ont abouti à la génération spontanée des milliers de terroristes issus des rangs de l’armée irakienne défaite et humiliée qui a abouti à la création de l’État islamique.

Afin de ne laisser aucune chance au Moyen-Orient (et indirectement à l’Europe, Russie comprise) les Etats-unis ont lancé parallèlement une opération « faux-mecs » avec les fameux Printemps arabes qui ont débouché à coup d’islamistes modérés, au chaos en Libye. L’Égypte en a réchappé de peu pour le moment. Ainsi le Moyen-Orient s’est retrouvé pris en étau par les troupes terroristes qui combattent sous faux drapeau pour les Américains et leurs alliés.

Le contre-terrorisme russe

C’était le chaos généralisé assuré sans l’impertinence des Russes qui sont venus y fourrer leur nez, non sans avoir protégé leurs arrières. Le contre-feu russe se moque du qu’en dira-t-on, il suit son objectif sans rodomontades, mais une fois lancé, il ne s’arrête plus. A moins de vouloir déclencher une troisième guerre mondiale, les Américains vont perdre la partie en Syrie, mais ils n’auront pas manqué d’y répandre le chaos et ne doutons pas qu’ils vont continuer de jouer à la guéguerre froide, à coup de propagande hystérique anti-Poutine. Le chaos généré en Syrie n’est pas perdu du point-de-vue de la théorie de Brzezinski, il laissera des traces durables bien au-delà de la région, notamment par l’immigration, tant rien ne se propage mieux que le désordre. La seule échappatoire à la défaite des Américains en Syrie serait de déclencher la IIIème guerre mondiale. D’un point-de-vue rationnel cela est fortement improbable, tant cela leur retomberait automatiquement sur le nez. Cette hypothèse est cependant loin d’être exclue tant il est vrai que le pouvoir US, avec ses contradictions internes, semble courir comme un poulet sans tête.

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

16 commentaires

  1. champar says:

    Encore merci pour cette analyse très complète et argumentée.

  2. Geneviève says:

    « l’attentat à l’avion du World Trade Center de New York relève probablement de cette tactique puisqu’elle a été perpétrée par al-Qaïda, leur créature »

    Ce n’est pas al-Qaïda qui est l’auteur des attentats du 11/9, puisque trois tours se sont effondrées alors qu’il n’y avait que deux avions )! Renseignez-vous sur http://www.reopen911.info ! Ils ont accumulez une masse de documents sur ces attentats élaborés entre autre par Architects and Engineers for 9/11 Truth, http://www.ae911truth.org/
    ou Pilotes pour la vérité sur le 9/11, les http://pilotsfor911truth.org/

    Quand à la création de l’État maffieux au Kosovo, ça fait partie du plan de la destruction programmée de l’Europe chrétienne….

  3. Ne crions pas victoire trop tôt, et ne sous estimons pas les capacités de l »adversaire.
    Certes, Vladimir Poutine est dans son droit.
    Mais il ne s’agirait pas d’oublier ce qui est arrivé à Saddam Hussein, et à Mouhamar Kadhafi. N’étaient t’ils pas eux aussi dans leurs droits ? Pourtant, ce sont biens eux qui ont été assassinés.
    La spécialité du camp sioniste est de ne pas jouer sur le droit. Et si le droit ne va pas dans leur sens, ils s’en arrangent, le changent, créent des tribunaux spéciaux (Nuremberg, CPI) qui iront dans leur sens, des faux témoins, de fausses preuves, de faux documents,
    Le camp sioniste joue, en permanence sur les mensonges, rien que les mensonges, toujours, et tout le temps des mensonges.
    Il utilise pour cela :
    – L’infiltration
    – La corruption
    – Les mercenaires
    – Les trafics en tous genres
    – La propagande, essentiellement les médias
    – Les faux-experts, les faux spécialistes
    – Les fausses informations,
    – Les false-flag, attentats multiples, accidents d’avions, faux suicides
    – Les fausses accusations
    – La subversion généralisée (médias, associations, syndicats, politiques)
    – Les pseudo -révolutions
    – etc, etc…
    Est-il nécessaire que j’en prenne des exemples ? La liste en serait si longue…
    Leur mauvaise foi est une constante, leur perversité, leurs capacités de nuisances sans limites
    Dans tout ça, je ne suis pas vraiment sûr que celui qui joue sur le droit soit le gagnant.
    Et, malheureusement, l’histoire nous démontre le contraire.

    • On y va says:

      Oui Pierre , l’Adversaire est puissant , mais Dieu lui a fixé des limites .
      Poutine est né le 07 Octobre , jour de Fête de Notre Dame du Rosaire et de la prestigieuse bataille de Lépante .
      Marie , Généralissime des Armées angéliques est Notre Dame des Victoires .

      • luciferg says:

        Si Dieu et Marie sont avec nous alors nous sommes sauvés …….!

        • On y va says:

          Faites – vous partie de la catégorie des universaliste qui pensent que tous les hommes seront sauvés y compris ceux qui ne le souhaitent pas ?
          Notre foi et notre espérance sont tournés vers Dieu , c’est à cette condition que nous serons sauvés .
          Un monde est toujours à l’image de ceux qui le bâtissent , la Colère de Dieu est inéluctable et le feu de l’Apocalypse est promis à ceux qui adorent la Bête mais le Salut à ceux qui suivent Jésus .
          … Dieu Trine est avec nous et nous donne Marie pour écraser la tête du Serpent .
           » Car voici le jour vient
          ardent comme une fournaise
          Tous les hautains
          Et tous les méchants
          Seront comme du chaume ;
          Le jour qui vient les embraser
          Dit l’Eternel des armées.
          Il ne leur laissera ni racine ni rameau . »
          Malachie 4:1

  4. « En effet, l’attentat à l’avion du World Trade Center de New York relève probablement de cette tactique puisqu’il a été perpétré par al-Qaïda, leur créature,… »

    Faux ! Al-Qaïda n’est pas responsable des attentats du 11 septembre puisque les trois buildings du WTC ont été détruits par démolition contrôlée.

    « Les physiciens européens remettent en cause la version officielle du 11-Septembre » : http://www.voltairenet.org/article193342.html

    • Je voudrai préciser quelques concernant cet article :

      L’article est effectivement très intéressant car il reprend, en les énonçant de façon très claire et très scientifique, les principaux arguments corroborant la thèse de la démolition contrôlée.
      Mais cette étude n’a rien de révolutionnaire : les arguments sont déjà connus depuis longtemps, et l’article n’apporte aucune preuve formelle de démolition contrôlée. Les auteurs montrent que l’effondrement des tours 1, 2 et 7 présente certaines ressemblances avec une démolition contrôlée : cela n’est pas une preuve.

      De plus cette revue ne possède pas de comité de relecture, ce qui est problématique: même si les auteurs de l’article sont compétents dans leur domaine, ils peuvent commettre des erreurs ou manquer d’objectivité, ce qui rend nécessaire une relecture impartiale par des pairs. C’est une règle élémentaire de la recherche scientifique. C’est pourquoi on parle de revues à comité de lecture.

      De plus, j’aimerais attirer votre attention sur le fait que la rédaction a placé un avertissement au début de l’article: « This feature is somewhat different from our usual purely scientific articles, in that it contains some speculation. However, given the timing and the importance of the issue, we consider that this feature is sufficiently technical and interesting to merit publication for our readers. »

      Cette remarque est importante : la rédaction souligne que l’article n’est pas « purement scientifique » étant donné qu’il repose sur un certain nombre de spéculations, c’est-à-dire de suppositions non démontrées. Par conséquent cet article ne « prouve » pas qu’il y a eu démolition contrôlée: il ne fait qu’avancer des arguments qui tendent à corroborer la théorie défendue par les auteurs.

      Parmi les quatre auteurs de l’article, on retrouve le fameux Steven E. Jones, un mormon illuminé connu pour ses théories complotistes et pour ses recherches sur les preuves archéologiques de la venue du Christ en Amérique du Sud. Les travaux de Steven E. Jones sur le World Trade Center sont très controversés, et n’ont jamais été pris au sérieux par la communauté scientifique.
      Parmi les auteurs on trouve aussi un certain Ted Walter, qui travaille au sein de l’association « Architectes et Ingénieurs pour la Vérité sur le 11 Septembre », mais qui n’est ni architecte ni ingénieur… Quant à Anthony Szamboti, il est ingénieur dans l’aérospatiale mais n’est pas reconnu comme un expert en architecture. Par conséquent, parmi les quatre auteurs de l’article, seul Robert Korol semble qualifié pour traiter du sujet.

      • Raiford says:

        La preuve : présence dans les cendres du wold trend center de grains de nano-thermite encore intact.
        Cette substance dérivée de la thermite utilisée pour souder les rails de la SNCF, a été inventée par l’armée américaine.
        Elle a la vitesse de combustion d’un explosif, avec une température de plus de 2500°C.
        La réaction ne produit aucun gaz, en quelque sorte un explosif silencieux, produisant la fusion instantanée des poutrelles d’acier.

        • Hélas… En 2009, une équipe de neuf scientifiques publia dans la revue en ligne The Open Chemical Physics Journal un article démontrant la présence de « nanothermite » (un explosif extrêmement puissant) dans les ruines du World Trade Center. L’équipe qui a mené ces recherches était dirigée par le physicien américain Steven E. Jones (le même que l’autre article). Ce qui est normal les complotistes ne peuvent pas sortir de leur sphère.

          Pour prouver l’utilisation de nanothermite, les auteurs de l’article ont analysé des échantillons de poussière prélevés à proximité des décombres du World Trade Center. A l’aide d’un aimant, ils sont parvenus à isoler plusieurs écailles bicolores constituées d’une couche grise et d’une couche rouge. La composition de ces écailles a été analysée au microscope électronique à balayage : en étudiant les spectres ainsi obtenus, les auteurs sont arrivés à la conclusion que les particules de la couche rouge étaient des résidus de nanothermite.

          Après la publication de l’article, Steven E. Jones a parcouru le monde en exhibant triomphalement ses fameuses « red chips », et le chimiste danois Niels Harrit, l’un des auteurs de l’article, a donné plusieurs interviews à la télévision.

          Le problème, c’est que les découvertes de Steven E. Jones et de son équipe n’ont jamais été prises au sérieux par la communauté scientifique. Les résultats fournis dans l’article de Steven E. Jones laissent penser que les prétendues « chips » de nanothermite sont en réalité de simples écailles de peinture : en 2012, une étude menée par le chimiste américain Jim Millette a prouvé que la couche rouge des « chips » était constituée de kaolinite et d’oxyde ferrique, deux substances qui entrent dans la composition des peintures anticorrosion appliquées sur les poutres du World Trade Center.

          En consultant des sites tels que le Journal of 9/11 Studies ou International Skeptics Forum, on s’aperçoit que l’article de Steven E. Jones est tourné en dérision par de nombreux scientifiques : manque d’objectivité, analyses bâclées, conclusions erronées, absence de vérifications… La liste des griefs est plutôt lourde

    • Non, ce n’est pas faux que l’attentat ait été commis par Al-Qaïda, même dans l’hypothèse d’une complicité ou même d’une initiative des services secrets américains dans cet attentat. Al-qaïda a revendiqué l’attentat et de plus il y a aux USA un islamiste né en France, un narbonnais qui a reconnu avoir pris des cours d’aviation pour commettre cet attentat.

      DE plus les vidéos montrent bien qu’un avion de ligne a plongé dans l’un des grattes-ciel.

      Bref, il ne faut pas simplifier l’affaire qui est fort complexe.

      Si on écoute les musulmans, ils finiront par dire que lorsque leurs co-réligionnaires commettent des attentats et toutes sortes de barbaries au nom de l’Islam, ils sont innocents, que la faute est aux Juifs, aux américains et aux chrétiens.

      S’il est évident qu’il y a des apprentis-sorciers qui leur permettent de commettre leur barbarie, les musulmans en question sont très heureux de pouvoir les commettre, parce que c’est ce qui est préconisé dans leur religion.

      Il y a une complicité et une complémentarité d’intérêts entre des groupes sunnites, défendus par des pays sunnites, et qui sont soutenus par un terreau fertile musulman élargi avec une élite démonique qui dirigent nos pays.

      Mais les auteurs immédiats de ces horreurs ce sont des musulmans, qui agissent au nom d’Allah. Jamais des chrétiens n’accepteraient de jouer un tel rôle au nom du Christ, tout simplement parce que le Christ les condamnerait. Des chrétiens peuvent commettre des horreurs, mais en aucun cas au nom du Christ. Donc impossible de les manipuler à partir de leur religion pour commettre cela.

  5. champoiseau says:

    Excellent. Meilleur que le livre du hollandouille!

  6. Le physicien François Roby penche pour la thèse de l’explosion nucléaire souterraine qui implique l’absence d’avions : http://aitia.fr/erd/travaux-diriges-corrige-13/

  7. J’ai posé les questions suivantes à M. Roby :

    M. Roby, si votre thèse de la bombe nucléaire souterraine est la bonne, comment expliquez-vous le fait que plus d’une centaine de personnes, dont de nombreux pompiers, aient entendu de nombreux bruits d’explosion dans les deux tours du WTC avant leur effondrement ? Les auteurs des attentats auraient-ils, en plus de la bombe nucléaire souterraine, disséminé des explosifs moins puissants dans des points névralgiques des étages des deux tours ?

    Voici sa réponse :

    « Tout d’abord, précisons bien que cet article est une réflexion sur une œuvre de fiction, et non une thèse sur les événements du 11-Septembre… mais bien sûr, si vous avez envie d’y voir des analogies, c’est tout à fait votre droit et je répondrai avec plaisir 🙂

    Je suis en effet convaincu (car c’est démontrable) que la démolition des trois tours du WTC n’a pu se faire de façon classique, et que la seule façon « non-classique » qui colle avec les faits consiste à recourir à des explosions nucléaires souterraines. Mais d’une part, cela n’empêche pas bien entendu l’utilisation d’explosifs classiques (qui furent de toute façon utilisés pour les découpes des façades), et d’autre part, il y a beaucoup de causes possibles d’explosion dans un gratte-ciel en proie à des incendies, mais qui ne sont pas à proprement parler des explosifs déposés là intentionnellement. C’est une réflexion qu’on trouve souvent chez ceux qui gobent sans la moindre gêne l’anaconda géant de la version dite « officielle », pour justifier la chute « naturelle » des tours et l’absence totale d’explosifs ; mais ce n’est pas une raison pour la considérer fausse.

    Donc pour résumer :

    – je ne sais pas ce qui a causé ces explosions avant les chutes (à supposer que les témoignages soient fiables) ;
    – je sais qu’une démolition par explosifs classiques ne peut en aucun cas rendre compte des phénomènes observés ;
    – je sais que dans les options connues de la physique à ce jour, seule l’explosion nucléaire souterraine colle avec les données.

    J’en profite pour une remarque d’ordre général : méfiez-vous de ceux qui utilisent des arguments du genre « si vous ne savez pas, alors taisez-vous », car c’est profondément non-scientifique. La démarche scientifique ne prétend pas tout savoir, mais savoir de façon sûre sur des questions précises. Ceux qui ont réponse à tout sont en dehors de la démarche scientifique ; pour une petite réflexion sur le sujet, voir cet article. »

    Source : http://aitia.fr/erd/travaux-diriges-corrige-33/

  8. Vous tous avez oublié les gros semeurs de merde que sont les petits frères trois points. Ils sont tellement puissants que personne ne pense à les « faire sauter » dans leur tour d’ivoire….

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com