Conférence de l’écrivain catholique Johan Livernette à Toulon.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

11 commentaires

  1. Yves ESSYLU says:

    la république est marxiste depuis 1945 et infiltrée par des membres du GOF lequel ne représente pas la vraie FM, loin s’en faut

    • Soupape says:

      Elle était marxiste au moins depuis le front populaire de 1936 !

      En réalité au moins depuis 1717, avec la déclaration des frimassons .°. ,
      en passant par 1789,
      1815 (congrès de Vienne , en Autriche),
      1870 avec « grand bêta », louis blanc, louise michel, agutte sembat, les phalanstères,
      puis en 1921, avec la scission su « parti socialiste » au congrès de tours,
      qui voit apparaître un parti communiste en France,
      comme par hasard juste après celui de lénine en 1917 …

      Bien entendu, tout cela est arrivé … par pur HASARD !

      il ne saurait y avoir de complots …
      puisque tous nos ministres de l’éducation maçonnique nous le répètent !

      ACTE de FOI (serment massonique)
      ö grand architecte de l’univers,
      je crois fermement toutes les vérités
      que vous nous enseignez par les écoles de notre république,
      car vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper !

      • Yves ESSYLU says:

        Le formatage des esprits a réellement commencé tous azimuts en 1945 quand de Gaulle a ouvert le poulailler aux protégés de Staline

  2. Certes mais qu est ce que la vraie FM?

    • Cadoudal says:

      « quelle est l’oeuvre de la République maçonnique ? »

      « une oeuvre de dépravation pure : pornographie, théâtre, romans… »

      « toutes ces choses conspirent à qui poussera plus loin la corruption »
      « universelle. »

      « l’ Etat voit et favorise ».

      « c’est la corruption en grand que la Maçonnerie a entreprise. »

      Mgr Delassus; « le problème de l’ heure présente – 1- IV ,éditions saint Rémy. p: 200

    • Yves ESSYLU says:

      Elle se moque de la politique

  3. Mézière says:

    Cet orateur, lorsqu’il accuse les Juifs de prier pour la République, oublie, qu’avant 1905, après chaque messe dominicale, les catholiques priaient aussi pour elle: « Domine salvum fac Rem publicam ».

    • Cadoudal says:

      avant le funeste ralliement de Léon XIII, interdisant aux catholiques de s’ attaquer à la République,

      les vrais Français, les catholiques sérieux , étaient légitimistes .

      la République c’était- c’est toujours,- le parti des sans-Dieu ; de la Révolution anti chrétienne , réunis dans leurs loges.

      la 3° République a été une longue guerre civile pour détruire l’ Eglise ; mission accomplie.

      merci d’ indiquer dans quel missel vous avez relevé votre curieuse prière.

      • Hélas le mal est bien plus profond, le ralliement de Léon XIII à la république n’étant qu’une réactivation du Concordat de 1801 passé entre Pie VII et Napoléon :

        Article 6.
        Les évêques, avant d’entrer en fonctions, prêteront directement, entre les mains du premier Consul, le serment de fidélité qui était en usage avant le changement de gouvernement, exprimé dans les termes suivants : « Je jure et promets à Dieu, sur les Saints Évangiles, de garder obéissance et fidélité au Gouvernement établi par la Constitution de la République française. Je promets
        aussi de n’avoir aucune intelligence, de n’assister à aucun conseil, de n’entretenir aucune ligue, soit au dedans, soit au dehors, qui soit contraire à la tranquillité publique; et si, dans mon diocèse ou ailleurs, j’apprends qu’il se trame quelque chose au préjudice de l’État, je le ferai savoir au Gouvernement.»

        Article 7.
        Les ecclésiastiques du second ordre prêteront le même serment entre les mains des autorités civiles désignées par le Gouvernement.

        Article 8.
        La formule de prière suivante sera récitée à la fin de l’office divin, dans toutes les églises catholiques de France : « Domine, salvam fac Republicam ; « Domine, salvos fac Consules ».

        Article 9.
        Les évêques feront une nouvelle circonscription des paroisses, de leurs diocèses, qui n’aura d’effet que d’après le consentement du Gouvernement.

        Article 10.
        Les évêques nommeront aux cures. Leur choix ne pourra tomber que sur des personnes agréées par le Gouvernement.

        etc…

      • Mézière says:

        Bonjour,

        Je n’ai pas dit que la république est bonne. Intrinsèquement, elle n’est ni bonne ni mauvaise, mais en France, elle est la fille de la franc-maçonnerie.
        Je dis simplement que c’est un peu court, pour un historien, de prétendre que les Juifs aiment la république parce qu’ils prient pour elle, alors qu’en vertu de l’article VIII du concordat de 1801, signé par SS le pape Pie VII, » la formule de prière suivante sera récitée à la fin de l’office divin, dans toutes les églises catholiques de France : Domine, salvam fac Rempublicam; Domine, salvos fac Consules. »
        Elle remplaçait la prière « Domine salvum fac regem nostrum Ludovicum ».
        Le pape de l’époque a accepté cette prière pour le bien des âmes.
        Prier pour quelqu’un ou pour une institution ne veut pas dire approuver, mais supplier Dieu de la rendre plus conforme à Sa Volonté.
        Du concordat, un historien juif simpliste, pourrait tirer la conclusion que les catholiques aimaient la république, ce qui n’était pas le cas.

        Je vous souhaite un bon dimanche

  4. Azuly John says:

    Un très bon article sur la diabolisation de l’Eglise catholique de France, à l’époque de l’affaire Dreyfus.

    reseauinternational.net/laffaire-dreyfus-reexpliquee-par-shamir-2/

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com