C’est devenu un drame annuel : le virus Ebola a fait son retour au Congo. Les autorités congolaises ont lancé en début de semaine une campagne de vaccination contre Ebola, mais l’Organisation mondiale de la santé dit craindre un prochain basculement épidémiologique.

Peter Salama, directeur du programme de gestion des situations d’urgence de l’OMS, a déclaré : « J’ai expliqué hier que d’un point de vue de la réponse épidémiologique nous sommes sur le fil du rasoir : on va savoir dans les prochaines semaines si cette flambée va s’étendre à d’autres régions ou si nous sommes en mesure de la contenir. »

Depuis le 8 mai, le bilan fait état de 27 décès et 51 cas confirmés ou suspects.

Le vaccin expérimental de l’OMS est destiné dans un premier temps au personnels de santé aux parents des malades.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

Mots clefs , ,

Un commentaire

  1. toto says:

    Les vaccinations sont les plus terribles atteintes à la santé. Un moyen de contrôler les populations.
    Ces alarmes anti-épidémies sont sur-jouées par les salopards de l’OMS.
    Il faut affoler et maintenir les gens sous stress permanent, c’est la tactique luciférienne la plus efficace.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com