La genderophilie se donne en spectacle !

Au théâtre national de Rome, à partir du 12 décembre, sera joué un Richard II de Shakespeare assez particulier : le rôle titre, celui du roi, sera interprété par une femme, l’actrice Maddalena Crippa. C’est la dernière lubie de l’homosexuellement correct…

Le metteur en scène Peter Stein a déclaré, pour défendre son idée :

« Le féminin appartient vraiment à Richard II. Il y a en lui des traits homosexuels, il suffit de penser qu’il s’environnait de trois jeunes favoris, clairement efféminés. Et après avoir eu un caractère changeant pendant toute l’histoire, à la fin, avant d’être tué, il reprend de la puissance et de la virilité en éliminant quelques ennemis presque sans armes. »

Baliverne que tout ce charabia genderophile totalement étranger aux hommes du Moyen-Age !

On peut se demander ce qui a dicté ce choix de faire jouer par une femme le rôle masculin de Richard II : adhésion convaincue aux revendications Lgbt, volonté facile de s’insérer dans la pensée unique dominante, désir de se faire un peu de publicité ? Tout cela ensemble…

En tout cas le pauvre Shakespeare, dont on met les pièces, depuis quelques décennies, à toutes les sauces de la non-discrimination idéologique, doit se retourner dans sa tombe de voir ses œuvres devenir des manifestes d’une mentalité in-humaine et anti-naturelle…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Ce n est pas une première
    Ignorez vous la magnifique interprétation de Fiona Shaw ?
    Et pourquoi tant de haine ? Avez vous vu la mise en scène ? Pouvez vous être plus précise ?

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com