italie-pro-vie-2

Pour la Fête des Mères le 10 mai, 40.000 personnes se sont rassemblées à Rome afin de participer la cinquième Marche annuelle pour la Vie. En Italie l’avortement est légal depuis 1978 jusqu’au troisième mois de grossesse. Ce pays a actuellement un taux de natalité égal à ce qu’il était en 1861 …donc il y a plus d’un siècle et demi. Beatrice Lorenzin, le ministre de la Santé, a déclaré: « Nous sommes arrivés au seuil où les gens qui meurent ne sont pas remplacés par les nouveau-nés. Cela signifie que nous sommes un pays en train de mourir. Cette situation a des implications énormes pour tous les secteurs : l’économie, la société, la santé, les retraites, juste pour donner quelques exemples ».

En effet le taux de fécondité italien est actuellement de 1,40 par femme. Il en faudrait 2,1 pour assurer le simple renouvellement des générations. Ce taux est le plus bas d’Europe après celui de l’Allemagne et la Slovénie.

italie-pro-vie

Le thème de la Marche menée par un certain nombre d’ecclésiastiques dont Mgr Burke était « Pour la vie, pas de compromis ». Le pape François avait soutenu cette manifestation notamment en recevant les organisateurs. Il leur a déclaré : « Il est important de collaborer ensemble pour promouvoir et défendre la vie. » 

Lors des discours en fin de la marche, une femme du nom de Mary Rathke qui avait été violée et s’était retrouvé enceinte, a expliqué de manière pathétique pourquoi elle avait refusé de se faire avorter. « Ils disent qu’il est le bébé du violeur, qu’il est le bébé d’un monstre, et que personne ne voudrait de cet enfant ». Or que pourrait dire cet enfant ? « Je ne suis pas le bébé d’un monstre. Je ne suis pas le bébé du violeur. Je suis l’enfant de ma mère, et je suis un enfant du Dieu Très-Haut, et je suis fait à son image ». Puis elle a ajouté : « Nous méritons la vie ainsi. Je viens pour représenter toutes les femmes qui souffrent en silence parce qu’elles ont été violées. Quand elles voient mon appel, et quand elles entendent mon histoire, elles viennent, me remercient, et disent qu’elles ne vont plus avoir honte car elles sont également des enfants de Dieu ».

De nombreux pays étaient représentés à cette Marche pour la Vie : France, Roumanie, Irlande, Hollande, Allemagne, Suisse, Malte, Slovénie, Etats-Unis, Canada, Australie. La France était représentée notamment par le Dr Dor, et Jean-Marie Le Méné de la Fondation Lejeune. En tête du cortège on remarquait le cardinal Burke qui a en fin de manifestation présenté le Saint Sacrement à la vénération des fidèles.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Rectificatif:
    SE le cardinal Burke a présidé la veillée d’adoration eucharistique le samedi soir 9 mai à 20 h en l’église San Salvatore in Lauro. Dimanche 10 mai, il a participé à la marche sur tout le parcours, mais il n’a pas présenté à la fin le St Sacrement à l’adoration des participants. On ne promène pas le St Sacrement ailleurs que dans une procession. Les participants ont pu assister à une messe après la marche, dans la basilique toute proche de San Georgio in Velabrio dite par un des cérémoniaires du Pape, présent à la marche aux côtés du cardinal Burke
    JD

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com