cardinal-burke-official-portrait-MPI

Le cardinal Burke, ancien archevêque de Saint Louis aux États-Unis, est à la tête du Tribunal suprême de la Signature apostolique, juridiction supérieur du Vatican. Il vient d’être démis de ses fonctions et même sa présence au prochain synode est mise en question. Il avait été nommé à cet important poste par Benoît XVI.

Il est évident que le cardinal Burke peut peser sur les décisions du synode notamment en matière d’éthique. Cette décision est un coup terrible pour les pro-vie surtout aux États-Unis. Pourquoi ?

Considéré comme traditionnel le cardinal Burke était connu pour ses déclarations notamment contre l’avortement et l’homosexualité. Mais aussi concernant la liturgie traditionnelle. Il avait déclaré que l’Église devait refuser la Sainte Communion à tous les hommes politiques qui s’étaient positionnés en faveur de l’avortement.

Après la destruction de l’Ordre des Franciscains de l’Immaculée qui avaient le tort de vouloir revenir à la Messe de Saint Pie V, il est évident que nous assistons à une épuration progressive de tout ce qui dans l’Église la rattache aux valeurs de la Tradition. Entérinant par-là la mutation vers une église nouvelle elle-même en plein implosion.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

3 commentaires

  1. de la Croix says:

    Prions pour que la présence à la chair de Pierre de ce pape jésuite , moderniste et destructeur de la Sainte Eglise Catholique soit la plus courte possible….

  2. Après une vague moderniste révolutionnaire d’après-Concile Vatican II, ralentie en fin du règne J.P. 2,on avait eu droit à un équilibrage tenté entre
    les tendances contraires au sein des autorités vaticanes, par l’influence du Pape BENOIT XVI, nous assistons, avec le Souverain Pontife François (prénom prédestiné: François Mitterand, François Hollande…, avant catastrophe…), il semble que nous allons vers une révolution mentale du cœur directorial de l’Eglise de Rome.

  3. A quand l’abdication de ce Pape?
    En quelques années il nous ramènera aux heures noires post-conciliaires.
    Bergoglio go-home!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com