On vit de plus en plus connecté, via les réseaux sociaux. La vie des uns et des autres s’étale à la face du monde… et les hommes modernes n’ont jamais été autant déconnectés de la vie en société, n’ont jamais été autant seuls !

Aussi, quoique cela puisse être incroyable, le première ministre britannique, Theresa May, a annoncé la nomination d’un « ministre pour la Solitude » pour affronter ce qu’elle définit « la triste réalité de la vie moderne ». Tracey Couch, l’actuel ministre pour le Sport et la Société civile, aura donc dorénavant cette nouvelle casquette. Son rôle consistera à combattre « la solitude ».

« Pour trop de personnes la solitude est la triste réalité de la vie moderne », a déclaré Theresa May, en ajoutant qu’elle entend « affronter ce défi pour notre société ». Selon la Croix Rouge britannique plus de 9 millions de personnes sur une population de 65,6 millions déclarent être toujours ou souvent seuls.

Louable intention que celle de Thérésa May mais avant de soigner la solitude, ce serait une bonne chose de relancer les institutions civiles qui depuis toujours en sont le meilleur rempart : la famille et la communauté. Et combattre l’idéologie néo-libérale et athée au pouvoir en Europe, déconstructionniste de l’être humain et de sa dimension identitaire et spirituelle.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

4 commentaires

  1. Bien évidemment, ici, il s’agit ici de la solitude « subi ». Les solitaires idéologique ou philosophique qui ont choisi ou accepté leur « triste » sort, devraient être exclu du comptage. J’imagine que la Croix Rouge britannique qui compte plus de 9 millions de personnes n’a pas mélangé les genres?? S’il est vrais que « Pour trop de personnes la solitude est la triste réalité de la vie moderne », comme l’a déclaré Theresa May, , faudrait s’assurer qu’il est question de vrais nécessiteux qui sont exclus de fait.car plus de 9 millions de personnes sur une population de 65,6 millions comme le déclarent Theresa May, çà fait vraiment beaucoup…

  2. Très bien dit, M. Francesca de Villasmundo. Très belle conclusion avec j’ajouterais bien sûr la reconstruction des paroisses, des prieurés, des couvents … autrefois, on ne passait pas inaperçu de son curé, lorsque l’on était une brebis égarée ?

  3. Le moys de may, le moys de may,
    Le moys de may, ma verte cotte,
    Le moys de may je vestiray.
    Mais qu’est-ce que je fays en hiver?

  4. Tout est dit!
    C’est le triste visage de cette société de consommation.
    Ont se promène a deux, avec sa femme, son amie et l’un ou l’autre ( plus souvent les femmes), sont au téléphone avec. Les enfants, souvent coller a un écran, certain ramène même leurs portable a table, font mine d’être présent, mais coller a leurs portable. La cellule familial est exposé a l’extérieur. L’extérieur prends le dessus. Les gens livrent leurs expose leurs intimités au monde entier avec les réseaux sociaux.
    La communauté réelle, celle de la famille, du village, de l’Eglise, de la nation, fait place a celle des groupes sur les réseaux sociaux, celles de la société de consommation, des appartenances des déviances sexuels, ça commence avec les homos, mais cela s’élargies avec le temps… bientôt nous verrons les communautés des pédophiles nous déversé les larmes de leurs « souffrances » dus que la société les a depuis la nuit des temps condamné.
    Et pendants ce temps en dehors de ces communautés artificielles et superficielles, les gens se retrouvent seuls… et pour remédier a ce mal, ont crer un ministère de la solitude, au lieu de revenir a la vrai communauté.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com