Poutine assad moscouNous étions persuadés que Bachar Al-Assad comptait parmi les alliés fidèles de la Russie. Or, coup de théâtre, grand virage politique de Poutine. Le Financial Times[1] nous apprenait, le 22 janvier dernier, que Poutine lui avait demandé de quitter le pouvoir.

Le quotidien britannique affirmait[2] que, selon un rapport de deux hauts gradés des services secrets occidentaux, évidemment non sourcé, le directeur de l’agence de renseignement russe[3], Igor Sergun, aurait été envoyé à Damas par Poutine, quelques semaines avant sa mort le janvier 2016, pour lui demander de se retirer du pouvoir. Lors de la rencontre, le président syrien aurait refusé catégoriquement de se plier à une telle exigence, en faisant valoir que, pour la Russie, il n’y avait d’avenir en Syrie que s’il gardait les rênes du pouvoir.

Démenti immédiat du Kremlin

La réponse ne s’est pas fait attendre. Aussitôt, le Kremlin démentait cette information. Et précisait que Moscou n’avait jamais recommandé à Assad de se retirer. « Non, ce n’est pas le cas », a soutenu le porte-parole du président russe, Dmitri Peskow, interrogé par RIA Novosti[4].

Commentaire : Les patrons de presse britanniques auraient-ils oublié ce qu’est le véritable journalisme, ou le confondraient-ils avec la propagande… Il est vrai qu’ils sont rompus aux machinations médiatico-politiques, aux « méthodes juste en deçà de la guerre ». Le « mensonge de Tilea »[5], en mars 1939, est l’exemple parfait d’intégration à la politique de diffusion de rumeurs pratiquée par le Foreign Office. Il fut mis en circulation par ce dernier, sur la base d’un appel téléphonique fictif de Paris, et contribua grandement à l’engrenage d’une guerre voulue par la grande puissance de l’époque, qui prétendait, au nom de « l’équilibre européen », à une hégémonie sur le monde. Nous sommes aujourd’hui en plein dedans…

Source : http://www.epochtimes.de/politik/welt/politische-wende-putin-forderte-syrischen-fuehrer-assad-zum-ruecktritt-auf-a1301075.html / 22 janvier 2016 14 h 50

[1] Quotidien économique et financier britannique.

[2] http://www.ft.com/cms/s/0/735b4746-c01f-11e5-9fdb-87b8d15baec2.html / 22 janvier 2016 à 11 h 55.

[3] GRU : Direction générale des renseignements de l’État-Major des forces armées russes.

[4] Relayé aussitôt par Sputniknews (http://de.sputniknews.com/politik/20160122/307301794/kreml-assad-ruecktritt-vorschlag-dementi.html / 22 janvier 2016 à 14 h 59) et Russia Today.

[5] In Vérité pour l’Allemagne. La question des responsabilités de la Seconde Guerre mondiale, de l’historien allemand Udo Walendy, Historical Review Press, 1964 (version allemande), p. 317 et suivantes. Téléchargement gratuite du pdf : http://www.balderexlibris.com/index.php?post/2012/02/17/Walendy-Udo-Verite-pour-l-Allemagne.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Jean Monnaie says:

    Et aujourd’hui, c’est l’éditorialiste Martin Wolf (le loup garou, exactement) qui en rajoute une couche en soutenant l’idée que la Grèce accueille des centaines de milliers de migrants dans ses îles, de manière à trouver un bref répit budgétaire grâce alors au soutien de Merkel qui mettra l’UE au pas derrière cet arrangement s’ils acceptent : http://www.ft.com/intl/cms/s/0/afefff32-c347-11e5-808f-8231cd71622e.html#axzz3yLY4VSt5

    Les gens qui sont au pouvoir n’ont qu’un seul objectif : dépecer nos pays de sorte qu’ils ne s’en remettent jamais, pire que tout ce que les hackers de l’EI pourraient à priori faire et comme on peut en avoir une idée dans le film « Die Hard IV ».

    http://sputniknews.com/europe/20160126/1033738414/eu-greece-migrant-camps.html

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com