Photo publiée le 17 mai 2015 par l'agence syrienne Sana montrant la ville de Palmyre contre laquelle les jihadistes de l'EI ont lancé une offensive - -/AFP

La perte de Palmyre par l’armée Syrienne, fait espérer aux chacals de la coalition arabo-occidentale que la chute de Bachar el Assad qui a si bien résisté jusque-là aux islamistes soutenus, armés et bien souvent formés par eux, est proche. C’est ce qu’annonce, non sans délectation, l’ensemble de la presse internationale occidentale.

François Hollande hier, à son arrivée au sommet et  Riga des pays membres de l’UE et de six ex-républiques soviétiques, déclarait qu’il fallait agir contre le péril terroriste: «Nous devons agir, parce qu’il y a un péril» pour «des monuments qui sont inscrits au patrimoine de l’humanité et en même temps nous devons agir pour lutter contre Dach (Sic!)», il faut «trouver une solution politique en Syrie et c’est ce que fait la France et ce qu’elle fait depuis longtemps», a-t-il poursuivi rappelant que «tous les jours le groupe Dach (Sic) mais aussi le régime se livrent à des combats et se livrent aussi à des pressions sur les populations civiles».

Mais,  s’interroge-t-on, pourquoi s’alarmer maintenant alors que Palmyre était cernée depuis des jours? N’aurait-il pas fallu agir plus tôt, quand il en était temps ?

Palmyre est un joyau de l’Antiquité parmi les plus beaux du patrimoine de l’humanité. Mais intervenir plus tôt cela se serait signifier pour M. Hollande et Cie, coopérer avec l’armée régulière syrienne et donc prendre contact avec Bachar-el-Assad. Au lieu de cela l’Occident comme la Turquie, l’Arabie saoudite et le Qatar pouvaient observer l’armée syrienne gouvernementale s’épuiser face à un Etat Islamique qu’ils soutiennent en sous-main. L’armée américaine était pourtant intervenue dans le même temps à Al-Omar, l’un des plus grands champs pétroliers de la Syrie, sans doute beaucoup plus précieux que l’antique merveille qu’est Palmyre, pour les yankees. 

Il semble que Bachar-el-Assad ait fort bien détecté la manœuvre puisqu’il, a semble-t-il, demandé aux troupes syriennes de se retirer. L’armée syrienne qui avait repoussé avec succès l’EI quelques jours plus tôt alors que la province et d’ al-Anbar en Irak tombait, n’a cette fois-ci opposé qu’une très faible résistance, selon les observateurs,  ce qui pourrait laisser supposer qu’elle s’est retirée plus ou moins volontairement. Certains spécialistes appellent à ne pas se réjouir trop vite, puisqu’ils n’ont observé aucune débandade du côté de l’armée syrienne, au contraire, elle se préparerait à une contre-attaque. Les puissances qui manipulent les islamistes, toujours prêts lorsqu’il s’agit de guerre sainte (djihad), pour accomplir les basses besognes, n’attendent que l’épuisement de la résistance nationale. François Hollande regrettait que les populations soient les victimes de l’affaire, encore n’aurait-il pas fallu, Monsieur le Président, armer les islamistes ni les encourager à déstabiliser le pouvoir légitime de la Syrie.

Pour Mathieu Guidère, spécialiste du conflit, interrogé sur Europe1, la stratégie de l’EI est très claire. « D’un côté, ils disent défendre les sunnites de Syrie et d’Irak qu’ils estiment être vitalement menacés par le régime chiite syrien et irakien ainsi que par le Hezbollah chiite. De l’autre, ils veulent asseoir leur contrôle sur toutes les régions chiites, c’est-à-dire le Nord de la Syrie et le centre de l’Irak ». L’Arabie saoudite, la Turquie, le Qatar et l’OTAN ont systématiquement se servent systématiquement de la poussée des sunnites qu’ils favorisent, pour asseoir leurs intérêts.

Le régime syrien a subi ces derniers mois une série de revers militaires, après plus d’un an de victoires successives face aux rebelles qui tentent de le renverser depuis maintenant quatre ans.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

10 commentaires

  1. Christiane says:

    Les USA et les occidentaux dont cette potiche de Hollande sont des hypocrites, des menteurs et des imposteurs. S’ils avaient vraiment voulu défendre la Syrie des terroristes islamistes, ils l’auraient fait dès le début ce qui aurait évité la destruction d’une grande partie de ce pays et aurait épargné des milliers de vies humaines. L’appât du gain est bien plus fort et leur objectif est de s’approprier le pétrole de ce pays. Les USA pensent que les sources d’énergie, quel que soit l’endroit où elles sont situées, leur appartiennent; pour les posséder, détruire des pays et tuer des millions de gens à peu d’importance pour eux.

  2. champar says:

    Si le gouvernement légal syrien s’écroulait ce seraient les islamistes qui prendraient le pouvoir avec des massacres particulièrement barbares.
    Je pense qu’il faudra instituer un nouveau tribunal de Nuremberg pour les crimes des complices du califat islamique, le gouvernement français serait en bonne place. On croyait avoir vu la catastrophe avec Sarkozy, les socialistes nous amènent le pire au proche et moyen Orient.

    « L’armée américaine était pourtant intervenue dans le même temps à Al-Omar, l’un des plus grands champs pétroliers de la Syrie, sans doute beaucoup plus précieux que l’antique merveille qu’est Palmyre, pour les yankees » : Bien vu comme lors de l’invasion de l’Irak, l’armée américaine avait protégé le ministère du pétrole et laissé piller le musée archéologique de Bagdad !

  3. openbrief says:

    LA chute DU grand boucher n’arretera pas les AUTRES bouchers barbares.

  4. openbrief says:

    Pauvre homme, que François, pauvre homme… D’ABORD intervenir pour préserver le patrimoine de l’humanité, SECONDAIREMENT contre l’EI !

  5. openbrief says:

    Déjà dit depuis dix huit mois, nous revivons 1935/1944

  6. Monsieur T says:

    La Syrie se dirige vers une guerre d’extermination totale, Daesh contrôle la moitié du pays, fanatise toutes les populations sous son contrôle, de l’autre côté les milices chiites présentes en Syrie sont volontairement sous-estimés par le Régime Assad, elles ne regrouperaient pas entre dix et quinze mille hommes (ça c’était au début) mais au moins soixante mille combattants presque tous d’origine étrangère encore plus barjots que ceux de Daesh puisqu’ils veulent transformer la Syrie en pays à majorité chiite, alors que les chiites, les vrais pas les crypto-gnostiques que sont les alaouites, sont à peine 3% de la population syrienne, en gros les 75% de sunnites syriens sont de trop pour ces dingues, et plus le conflit dure (l’objectif de l’Etat Islamique étant de s’étendre perpétuellement), plus les éléments radicaux de chaque camp recrutent et se renforcent.
    Le salut viendra peut-être de l’épidémie de leishmaniose, les barbus de Daesh vaincus par des microbes…

  7. openbrief says:

    ou ebola?

  8. Bardamu says:

    Et c’est encore plus dégueulasse qu’on ne se l’imagine:

    http://arretsurinfo.ch/selon-un-document-de-la-dia-de-2012-loccident-facilitera-la-montee-de-letat-islamique-afin-disoler-le-regime-syrien/

    Pourquoi cet acharnement?
    1/ La Syrie était le seul allié des palestiniens, les réfugiés étant d’ailleurs beaucoup mieux traités que dans tous les autres pays d’accueil
    2/ La Syrie avait refusé le passage d’un gazoduc du Qatar pour donner la préférence à un gazoduc provenant d’Iran
    3/ Voir le plan Oded Yinon…
    4/ En Syrie, les sunnites, chiites, alaouites et chrétiens vivaient en bonne intelligence
    5/ La Syrie avait accueilli des centaines de milliers de chrétiens fuyant l’Irak
    6/ Une bonne partie des réserves d’hydrocarbures découvertes en Méditerranée se trouvent dans les eaux syriennes
    7/ Jusqu’à l’accord avec Chypre, la seule base russe en Méditerranée est à Tartous

    A côté de ça, les 220;000 morts (dont au moins 60.000 soldats de l’armée syrienne), les 6 millions de déplacés ou réfugiés, les décapitations, les viols, l’esclavage sexuel, un pays pratiquement détruit, tout ceci n’a pas d’importance, n’est-ce pas ?

  9. guy de la Croix says:

    Mais quand allez vous enfin aller à l’origine même de ce scandale permanent du gouvernement américain … qui fout la merde partout??? Allez voir qui sont les présidents américains ,, républicains ou démocrates ( comme la gauche ou la droite en Europe…) toujours tous issus de la société secrète le CFR ( Council for Foreign Relations ) la société juive la, plus puissante des USA depuis 250 ans…et si vous allez voir sur Google ce que cette société a érigé en monument en Géorgie aux USA (La Gouvernance Mondiale par Rockefeller,; Rothschild et Morgan, ) monument sur lequel il est inscrit en plusieurs langues vous allez enfin comprendre toute la,politique de gérance mondiale par les USA…:  » réduire l’humanité de 7 Milliards à 500 millions d’êtres humains ou de dhimis …moutons de panurge soumis à leur domination raciste extrême…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com