Le journal La Dépêche, peu suspect d’être un média suprématiste blanc, révèle le témoignage d’Isabelle, Toulousaine de naissance, qui vit sur l’île antillaise de Saint-Martin depuis 25 ans.

Cette médecin, qui séjourne actuellement en vacances à Toulouse, a habituellement, du fait de son métier, les nerfs solides. Mais depuis hier, elle est en panique totale et lance un appel au secours car elle craint pour la vie de son mari et de son fils qui sont, eux, sur l’ïle antillaise ravagée par l’ouragan Irma.

Ses dires sont corroborés par les témoignages d’autres résidents de l’île, qui, sur les réseaux sociaux, racontent que ces gangs défoncent les portes des maisons et disent « dehors les Blancs ».

« Mon mari et mon fils sont en danger de mort, comme une grande partie de la population. C’est la guerre civile là-bas. On commence à entendre parler dans les médias des pilleurs qui ont dévalisé les magasins après le passage de l’ouragan, mais on est bien loin de la réalité. Des bandes de voyous ont en effet dévalisé le bâtiment des douanes, qui a été très abimé et ont volé le stock d’armes qui s’y trouvait. Depuis jeudi soir, ils sillonnent l’île masqués et cagoulés et s’attaquent aux maisons encore debout dans lesquelles les habitants se sont réfugiés« , raconte-t-elle, au bord des larmes.

« Je les ai eu hier soir au téléphone, ils sont tétanisés de peur. Ca tire autour de notre maison dans laquelle ils sont barricadés avec six amis qui sont chez nous parce leur villa a été détruite, poursuit-elle. Ils ne peuvent pas sortir. Ils disent que les agresseurs circulent par bande de dix, sont sans foi ni loi et sont prêts à tirer pour récupérer de la nourriture ou de l’argent. »

La Dépêche

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 commentaires

  1. ne craignez rien l’état veille- après tout ce ne sont que des sauvageons !

  2. Ah les bronzés !!!’
    Je regarde et cherche des endroits où aller vivre dans ce monde de plus en plus dangereux ( bien que je souhaite rentré où j’ai grandi dans le midi ) et j’avais bien lu que les îles pourraient devenir très dangereuses en cas de catastrophe . L’article parlait justement des violances de ces sauvages ou plutôt ces barbares .
    Ça ça va arriver en europe , ce sont des tas de merde qui ne méritent rien dutout de ce qui est fait pour eux .
    Ils vont tout détruirent !!!!!

  3. Imprévoyance totale, surdité et aveuglement de la part des responsables qui siègent au gouvernement à Paris. Il fallait s’y attendre car une société qui sombre dans le chaos pour cause géographique ou politique génère toujours des groupes de bandits et de meurtriers, sans foi ni loi. Qui se souvient des bandes armées qui ravageaient la France durant la guerre de cent ans ? Celui qui ignore l’histoire est bien obligé de la revivre. Je ne connais pas Saint-Martin, mais lorsque les natifs voient leur île squatter par des européens, dorés sur tranche, menant belle vie … un jour vient où ils prennent leur revanche.

    • FRANCOIS DULONG says:

      Inutile de remonter à la Guerre de Cent ans. Regardez ce qui s’est passé à la période, beaucoup plus récente, de la « LIBERATION » en 1944/45, heures sombres de notre histoire contemporaine.

    • Bon, tout de même, arrêtons d’excuser le comportement de l’Homme quand il sombre dans la haine, l’insécurité, l’envie, et le ressentiment. Cette jeune femme médecin qui soigne les personnes de l’île ne se dore pas sur la tranche. Le monde est ainsi fait qu’elle paiera pour les autres, n’est-ce pas ?
      Ce n’est pas parce qu’on peut COMPRENDRE le comportement des laissés pour compte, ni qu’on peut avoir de l’empathie pour eux qu’il faut les EXCUSER. Se souvenir qu »excuser » veut dire, littéralement, « mettre hors de cause ». Je ne vois aucune raison de mettre hors de cause les comportements qui détruisent l’ORDRE public à un tel degré. Il faut trouver le moyen d’IMPOSER l’ordre public.. COUTE QUE COUTE, d’ailleurs. L’Etat, et nos gouvernants, ont-ils encore l’estomac pour faire ça, en sachant qu’il pourrait y avoir des vies perdues pour le faire ? Je commence à en douter.

  4. Il ne fallait pas être devin pour savoir ce qui allait arriver lors de cette catastrophe, d’aucun sait qu’un racisme -pas toujours larvé- existe dans ces iles. Bien entendu, tous n’ont pas cette mentalité, mais force est de reconnaître que la plupart qui disent de reconnaître Français sont en fait les pires communautaristes qu’ils soient. Les images des pillages sont criantes de vérité: les origines ethniques des fauteurs de troubles ne peuvent pas être niées. Des amis avaient voulu s’installer là-bas pour créer un commerce et participer à l’économie et ainsi l’expansion de l’île, ils se sont vite ravisés face au racisme de ceux qui d’un côté se réclament français (pour les avantages) mais ne supportent pas les métropolitains même ceux venant pour participer à leur essor économique.
    Par malheur, il faut noter que partout dans le monde où ce genre de catastrophe arrive, il y a toujours des bandes de vautours qui se forment pour commettre ce genre d’exactions….tout est dans la nature…sans exception!

  5. il aurait fallu enseigner aux habitants de ces iles le vivre ensemble, voilà ! bon maintenant c’est le sauve qui peut et l’auto défense c’est normal ! d’un côté il y a ceux sui ont tout perdu et de l’autre ceux qui essaient de sauver le peu qu’il leur reste.evidemment il y aura des drames !

  6. Nous sommes arrivés au point, où la paralysie de l’état, rend inopérant les pouvoirs régaliens de l’état.

    Cela donne raison aux « survivalistes » qui expliquent : ne comptez plus sur l’état désormais, organisez vous pour résoudre toutes les situations catastrophiques par vos propres moyens.

    • Hilarion says:

      Sauf que si par malheur vous endommagez l’un de vos agresseurs, dans le cadre de la légitime défense, vous verrez comment la justice vous traitera. Il faut se souvenir qu’en France, le substrat idéologique est que toute racaille est une victime de la société qui ne fait, dans la délinquance que réparer une injustice dont elle est victime.

  7. Diderick says:

    Si, il y a une île préservée où les habitants ne s’en laissent pas conter : la Corse !

    • Perlimpinpin says:

      Pfff la Corse, mais c’est une légende, une vieille blague de potaches. Les Corses sont anti-Français mais pas anti-toutes-les-autres-nationalités. Il n’y a qu’à voir leur bande de la Brise de Mer qui faisait des associations avec des gangs de cités du 93 et du 94 et alors que certains d’entre eux se revendiquaient nationalistes.
      Non seulement la Corse n’est pas préservée mais c’est surtout des victimes comme les autres. Il suffit de parler avec quelques uns d’entre eux pour comprendre qu’ils sont aussi lavés du cerveau que les autres sur le continent.

      Même cette occasion d’avoir leur indépendance, ils sont capable de la rater.

  8. gigibobo says:

    Il faut envoyer Daflon avec quelques bastonneurs pistoléros !

  9. ces gens sont beaucoup plus racistes que « les blancs » ! mais pour avoir des secours, de l’aide sans rien payer là ils savent appeler les blancs et exiger la reconstruction ! laissez les se débrouiller tout seuls

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com