Il y a une semaine, le samedi 17 mai, des villes du monde entier ont été à nouveau souillées de l’étalage de corruption morale et de dévalorisation de l’être humain systématiquement amenées par les annuelles gay pride. Nous constatons néanmoins que l’accueil réservé par les peuples aux activistes « LGBT », promoteurs du vice et de la destruction du lien familial, n’est pas partout identique à la coupable mollesse des Occidentaux.

Ainsi donc, une gay pride devait avoir lieu ce samedi 17 mai à Chisinau, capitale de la Moldavie. La manifestation rassemblant quelques dizaines de débauchés et des personnalités étrangères telles que des envoyés de l’Union européenne et du Conseil de l’Europe et le représentant en Moldavie du programme de développement de l’ONU (tiens tiens…) était censée déambuler sur l’artère centrale de la ville, l’avenue Stefan cel Mare. Mais bien que ce petit monde ait été escorté par une centaine de policiers (plus nombreux que les marcheurs) avec casques et matraques, quelques dizaines d’hommes déterminés et menés par des popes1 ont suffi à leur barrer la route. Sans demander leur reste, invertis et diplomates occidentaux ont pris la poudre d’escampette, se sont réfugiés dans deux bus et ont aussitôt quitté le centre-ville !

Le même jour, c’est à Khabarovsk, en Extrême-Orient russe, qu’une gay pride a également tourné en eau de boudin. Bravant l’interdiction légale de toute promotion publique d’une quelconque pratique sexuelle non-traditionnelle, quelques militants homosexualistes se sont rassemblés avant d’être dispersés par 300 citoyens de la ville. Les tenants de la décrépitude des mœurs ne s’en sont sortis sains et saufs que grâce à l’intervention rapide de dizaines de policiers. En tout et pour tout, l’événement organisé par les « LGBT » aura duré… un peu moins de trois minutes.

Enfin, le maire de Moscou a donné quelques occasions ces jours-ci aux milieux « LGBT » de pleurnicher sur l’injustice qui leur serait faite par cette Russie qui n’accepte pas que le péché soit consacré par la loi. Ainsi, coup sur coup, la mairie a interdit la tenue d’une « marche Conchita Wurst » et d’une gay pride, arguant que de telles actions, en plus d’être interdites par la législation russe, « portent atteinte aux sentiments religieux et moraux et à la dignité humaine ».

Une fois de plus, un vent frais et revigorant nous vient de l’est et des terres orthodoxes.

Baudouin Lefranc

1 La population moldave est majoritairement de confession orthodoxe. Les paroisses orthodoxes du pays font partie de l’Eglise orthodoxe russe et le patriarche de Moscou est le primat des orthodoxes moldaves.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. FERRARI says:

    Nous nous devons de remercier toutes les personnes qui ont eu le courage de s’opposer à de telles abominations qui avilissent l’homme.

  2. Elieja says:

    Comme dirait le sergent-chef Chaudard : « l’exemple… »
    Ces chrétiens-là remontent le niveau des argentins qui se font cracher à la gueule sans broncher.
    Merci Baudouin Lefranc pour ce vent frais et revigorant.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com