2700-2700-thickbox

Au coeur du bocage vendéen, à la limite du Maine et Loire et de la Vendée, entre Cholet et Mauléon, à 50 km d’Angers, se trouve un petit village trop souvent tombé dans l’oubli aujourd’hui. Il s’agit de Loublande, une ancienne commune française. Allez-y et vous vous y sentirez au bout du monde. La campagne, les forêts, les champs couverts de meules de foin en cette saison, les haies en fleurs, tout est là pour enchanter celui qui passe.

Pourquoi parler de Loublande spécialement alors que mille petits villages français pourraient être décrits de la sorte? Aujourd’hui personne n’en parle, même les chrétiens les plus fervents ignorent souvent ce qu’il s’ y est passé. Or, au début du XXème siècle, dans ce lieu rural et retiré, grandissait une jeune fille, Claire Ferchaud. C’est elle qui va donner tout son sens au village. Pendant son enfance, elle eut le privilège de voir l’Enfant Jésus très souvent et de pouvoir lui parler. Cela lui était tout naturel et elle croyait que tout le monde avait ce même privilège. Elle grandit ainsi, éduquée par son Divin Ami. Personne dans son entourage ne la comprenait. Mais elle, pendant ce temps,  continuait à avoir des apparitions. Claire disait voir Jésus qui lui montrait son coeur brisé par les péchés et l’athéisme des hommes. Elle recevait des messages de la part du Christ et, ainsi, en 1917, alla voir le Président de la République de l’époque, Raymond Poincaré. On était en pleine Guerre mondiale et l’humble jeune fille demanda à M. Poincaré de se convertir et de faire apposer l’image du Sacré Coeur sur le drapeau français et sur tous les uniformes des soldats. Après avoir pourtant ébranlé le Président, Claire Ferchaud le relança souvent par lettres mais en vain. Le message du Christ n’avait pas été suivi. La République voulait bel et bien rester laïque. La jeune fille retourna à Loublande, devint Soeur Claire de Jésus Crucifié et fonda une communauté de vierges réparatrices. Elle mourut en 1972 sans avoir eu gain de cause.

Pourtant, en 1918, des milliers de pèlerins étaient venus se recueillir, il y avait même eu une procession aux flambeaux et une retraite qui avaient regroupé 10 000 personnes. Les soldats, dans les tranchées, portaient sur leur poitrine et sous leur veste, l’image du Sacré-Coeur sur le Drapeau Français avec ces mots « Espoir et Salut de la France ». Le Christ avait été entendu de manière individuelle. Mais, cependant, bien que les autorités religieuses ne s’étaient pas montrées en désaccord avec ces apparitions au début, un décret de Benoît XV en 1920 vint mettre un terme à ces dévotions. Les apparitions ne furent pas reconnues de manière officielle. Vous me direz alors, « pourquoi en parler? » Paul VI, plus récemment, a fait réouvrir au public la petite chapelle où Claire Ferchaud venait se recueillir. Certes, les apparitions de Loublande ne sont pas reconnues officiellement par l’Église qui laisse planer un doute comme pour beaucoup d’autres apparitions en France et dans le monde. Mais la dévotion privée n’est plus interdite et certains ecclésiastiques croient fermement à ces apparitions. C’est pourquoi, libre à chacun de venir en pèlerinage dans ce petit village et cette petite ferme de Claire Ferchaud. Il se trouve que très peu de monde connait l’histoire, parfois on ne la connait que de nom et on arbore pourtant le drapeau « Espoir et Salut de la France » sans en savoir l’origine. Quel dommage d’ignorer ce patrimoine historique et religieux de notre pays!  Alors au lieu de simplement y passer , arrêtez-vous !

Les apparitions de Loublande peuvent nous redonner espoir aujourd’hui à l’heure où la France est en pleine déchristianisation. On peut terminer en citant une phrase que Notre-Seigneur avait dit à Claire Ferchaud: « Oh, la France, comme elle sera belle un jour ! Non, Satan aura beau faire, jamais la France ne lui appartiendra ! « 

Pour plus d’informations sur ces apparitions et les messages transmis par Claire Ferchaud au gouvernement français, consulter le lien suivant: http://trinite.1.free.fr/loublande/sacre_coeur_claire_ferchaud.htm

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. sabinaki says:

    Un très bel article !
    Merci beaucoup à Thalie de toutes ces précisions … et à nos chapelets pour obtenir la conversion de la France !

  2. Fabien Laurent says:

    Ici l’on peut trouver le texte des réprobations pontificales : http://www.viveleroy.fr/IMG/pdf/loublande-acta-apostolicae-sedis.pdf.

    Je ne savais pas que Paul VI s’était intéressé à Loublande. Ce n’est pas très étonnant de sa part.

    Il est faux et naïf de croire que la République soit laïque par accident ; elle est athée par essence.

    Quelques rappels au sujet du drapeau républicain, dit drapeau français :

    – Il a été officiellement adopté comme pavillon « national » par la Convention le 15 février 1794. Quelques mois plus tôt, la même Convention ordonnait l’anéantissement de la Vendée militaire.

    – Il fut adopté officiellement comme drapeau militaire par Bonaparte en 1812. Le même Bonaparte portait sur les mains le sang des dizaines de milliers de Français qu’il avait envoyés se faire tuer dans toute l’Europe pour la Révolution.

    – Des milliers de Français ont cru de leur devoir il y a un siècle de se faire massacrer dans des offensives à outrance pour ce drapeau et pour le régime qu’il symbolisait, au nom de l’Union sacrée. Inventée par les radicaux-socialistes, l’Union sacrée eut pour but la destruction méthodique des populations catholiques, notamment celles de l’Ouest, envoyées en première ligne. Le professeur Jean de Viguerie a bien démontré cela dans son livre « Les deux Patries ».

    – Selon une opinion couramment admise (http://www.elysee.fr/la-presidence/le-drapeau-francais/), ce drapeau réunit la couleur du roi, (blanc), avec les couleurs de la ville de Paris (rouge et bleu). Une façon symbolique d’exprimer l’appropriation de la souveraineté politique par le peuple, contraire au dogme catholique selon lequel « tout pouvoir vient de Dieu ».

    – Apposer le Sacré-Cœur sur ce drapeau est donc une insulte au principe de non-contradiction selon lequel « deux réalités ne peuvent pas être en même temps et sous le même rapport ». Unir le Sacré-Cœur et le drapeau républicain, c’est unir, volontairement ou involontairement la Royauté politique et sociale du Christ avec le faux principe qui lui est diamétralement opposé, celui de la souveraineté populaire.

    – Préférons donc à ce drapeau le drapeau blanc de la France chrétienne et royale, frappé des armes de France ou bien du Sacré-Cœur, pour lequel sont morts les Vendéens et les Chouans.

  3.  » Que la France soit enfin délivrée par le règne du Sacré-Cœur, malgré la rage de Satan et de ses suppôts.  »
    C’est le voeu de la mission de Claire Ferchaud. Le drapeau français et la Messe perpétuelle.

    Connaissez-vous Claude Mouton ? Il se pencha sur l’histoire de Claire et du Sacré-Coeur et a écrit plusieurs ouvrages.
    Ses livres sur Livres en Famille : http://www.livresenfamille.fr/index.php?s=claire%20ferchaud

  4. VendeeMartyre says:

    @Fabien Laurent :

    Vous semblez avoir encore beaucoup à apprendre sur Loublande;-) Sur l’explication de la position de l’Eglise et de Benoît XV par ex, sur le drapeau aussi. Je fais vite, très vite. Je détaillerai plus tard si j’ai le temps.

    1) Permettez, Dieu ne demande jamais de commettre une « insulte », ou un blasphème, un sacrilège. Vous n’allez pas faire de reproche à Dieu, Lui reprocher de blasphémer par ex… Or ces demandes, c’est Dieu Lui-même donc qui les a formulées expressément…

    2) Si vous aviez lu les « notes autobiographiques » de la voyante, Claire Ferchaud, vous y auriez lu que ce drapeau tricolore avec le Sacré-Coeur dessus n’était destiné qu’à être temporaire, transitoire, car la France se convertissant en obéissant (ce qui n’a pas eu lieu donc), elle retrouvait par suite et par logique « sa blanche bannière fleurdelysée » (expression utilisée par Soeur Claire Ferchaud dans le texte)… Vous voila t-il rassuré? 🙂 Cet « argument », je suis si fatigué de l’avoir déjà lu un peu partout sur la toile !

    J’ai beaucoup lu sur Loublande. Mon défunt grand-père aussi tiens ! Je suis « FSSPX » depuis ma naissance car « né dedans », et avec un sérieux « passif » familial des deux côtés;-), paternel et maternel, les durs de durs quoi;), 11 ans de MJCF, 2 maintenant à Civitas, passé par les écoles de la Fraternité et l’Institut Saint-Pie X. J’ai maintenant dépassé 32 ans, beaucoup lu, vu beaucoup de monde. Et je peux vous affirmer que PERSONNE d’autorité dans la FSSPX (prêtres, évêques etc.) ne doute de l’authenticité des faits de Loublande. Si Rome n’a pas encore validé (même si le très conservateur cardinal Rafael Merry del Val, créé cardinal par saint Pie X, et qui d’ailleurs était le candidat des « conservateurs » pour le Saint-Siège face à Benoît XV plus « modéré », le voulait, et a expliqué à Claire Ferchaud comment elle avait été victime d’une injustice cruelle – Ca n’a d’ailleurs pas été la seule bourde de Benoît XV ou de Pie XI par ex (Cristeros, Action Française) : Ils étaient parfois mal conseillés, voire intentionnellement. Ca couvait déjà… Et les infos qui parvenaient au pape avaient été sérieusement « remaniées » par certains personnages influents du Vatican, qui constituaient parfois une sorte de « filtre » entre la réalité des faits et ce qui parvenait à la connaissance du Saint Père.

    La famille Ferchaud sont de bons amis. Et exemplaires en tous points. J’aime leur rendre visite, et je suis à chaque fois ravi de visiter ces lieux enchanteurs et si touchants, témoins d’un message particulièrement destiné à la France, et surtout si particulièrement plein d’espoir ! Loublande c’est du véridique, on est pas dans du Garabandal par ex…

    Selon moi le meilleur livre (qui se lit comme un roman en plus) sur Loublande (et même avant, c’est-à-dire l’histoire de la relation particulière entre le Sacré-Coeur et la France), ni trop court ni trop long, est celui de l’écrivain contre-révolutionnaire traditionaliste Claude MOUTON-RAIMBAULT (les Mouton sont liés par mariages aux Ferchaud), qui s’est d’ailleurs fait une spécialité de Loublande et de Claire Ferchaud (ils a écrit plusieurs ouvrages dessus) : « Ils regarderont vers celui qu´ils ont transpercé » : http://www.chire.fr/A-133217-ils-regarderont-vers-celui-qu-ils-ont-transperce.aspx

    Dimanche dernier, un vingtaine de jeunes potes de la FSSPX et moi-même étions en pèlerinage à Loublande, avec un abbé du Prieuré de Gastines, qui y a célébré la messe, dans la toute petite pièce charpentée et en grosse pierre qui a servi à des prêtres réfractaires sous la Révolution à célébrer la messe clandestinement.

    Demandez à Mgr Fellay, Mgr Tissier de Mallerais, Mgr de Galarreta ou Mgr Williamson ce qu’ils pensent de Loublande : Vous serez rassuré quant à l’authenticité;-)

    Désolé d’avoir été un peu brusque, mais je suis si fatigué par les gens qui tranchent sans connaître à fond le sujet, et du coup écrivent des bourdes et les diffusent… Coeur Sacré de Jésus broyé par nos péchés, Espoir et Salut de la France ! (Fatima c’est plus universel;-), c’est pour tout le monde, pas seulement la France;-)

    • GOURDIN Aline says:

      Bonjour Monsieur,

      J’ai retrouvé un courrier de 1897 d’un aieul relatant les apparitions du Sacré Coeur à Claire Ferchaud. J’aimerais me rendre dans cette chapelle pour prier. Celle ci est elle toujours ouverte ?

      Est il possible de rencontrer un membre de sa famille afin d’écouter leur témoignage ?

      Vous remerciant par avance de votre réponse,
      Je vous prie d’agréer, Monsieur’ l’expression de ma sincère reconnaissance.

      Aline Gourdin

  5. Fabien Laurent says:

    @VendéeMartyre :

    La passion de votre message ne me dérange pas, car le sujet est passionnant.

    Je suis heureux d’apprendre que ce drapeau dit de Loublande n’est destiné qu’à être transitoire, temporaire. C’est donc que ce drapeau est imparfait et défectueux.

    Si le bon Dieu le tolère, c’est sans doute pour faciliter la conversion des républicains convaincus, prélude à la disparition pure et simple de la République.

    Ce drapeau n’en demeure pas moins dangereux, car il symbolise, strictement, une tentative vouée à l’échec de christianiser la République. C’est ainsi en tout cas que l’interprète beaucoup de mes amis.

    Tout votre message, au delà des nombreux arguments d’autorité qui l’émaille, dit une chose : s’attacher au drapeau blanc est légitime. Il me semble que se méfier d’une interprétation et d’un usage déraisonnables du drapeau de Loublande est tout aussi légitime.

    Je veux bien tolérer le drapeau de Loublande, mais je ne pourrai jamais concevoir pour lui d’attachement réel, profond, durable. Ce n’est qu’une tolérance pour un symbole temporaire et imparfait.

  6. brigandduroi says:

    Voyons dans ce drapeau l’amour de Dieu pour notre pays…Le salut de notre pays passant par Dieu ;car malgré que ce drapeau est issue de la Révolution française
    il représente aujourd’hui la France.Nous devons le défendre dans le sens qu’il représente la France sans aucun mélange de régime politique. Dans une Monarchie, nous ne pourrions évidemment pas le gardé…les Lys reprendront leur place, elles refleuriront. Nous le porter sur nous dans le sens que la France représenté par ce drapeau doit redevenir catholique, revenir à Dieu.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com