Né à Séoul, Joachim Son-Forget, médecin-radiologue, est le tout nouveau député macroniste de la 6e circonscription des Français de l’étranger.

Invité sur RMC ce jeudi 22 juin, ce député à peine élu est déjà parvenu a suscité émoi et tollé.

Alors qu’il était interrogé sur l’affaire Richard Ferrand, ex-ministre macroniste englué dans un dossier immobilier, Joachim Son-Forget, a osé prétendre qu’il ne faut pas rechercher la morale en politique sans quoi ce serait le début… de la charia ! Rien que ça !

“Il y a eu beaucoup d’éléments de débat qui montrent que, d’une part, vous avez la loi, vous avez aussi une éthique personnelle, et vous avez eu cette idée un peu passagère que la morale pourrait être au-dessus de la loi et de l’éthique, etc. Donc ça amène à un débat philosophique un peu complexe. On ne doit pas avoir un retour de la morale, parce que ça c’est le début de la charia, j’entends. Excusez-moi, j’emploie des grands mots.”

Il nous semblait pourtant qu’Emmanuel Macron avait promis une loi sur la moralisation de la vie politique. Joachim Son-Forget considère-t-il que son président chéri a quelques tentations islamistes ?

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Franck says:

    Aujourd’hui , les « polémiques » sortent à tout bout de champ.

    Ce qu’il dit me parait assez sensé. Nous avons la Loi et l’Éthique.

    En dehors de celle, communément encrée dans notre inconscient collectif, façonnée par notre identité chrétienne (d’où le problème du multiculturalisme), la Morale n’y fera rien de mieux. Pire, comme elle est aujourd’hui basée sur des principes piochés ici ou là au gré des modes ou des programmes d’ingénierie sociales et résolument choisie en dehors de notre creuset culturel et spirituel, cela apparait effectivement plus comme un danger de récupération Ayatollh(esque) ou Imam(esque).
    Ouvrant la porte à des notions beaucoup plus subjectives, si l’on y prend garde, apparaitrons la délation, le procès d’intention et la suspicion de tous contre tous.
    Doucement mais surement on accompagnera benoitement et béatement la mise en place d’une Nouvelle Loi Morale très éloigné de la « décence commune » originelle, mais idéale pour inspirer la terreur par la mise au ban sociétal ou à l’opprobre publique. L’accusateur médiatique (et nous connaissons sa nature) étant toujours placé dans le camp du « bien ». Faire pénétrer la morale en politique me parait très hasardeux, voyez St Just ou Robespierre!

    Nous l’avons largement expérimenté sur ce blog, dans ce monde en perte de repères, les conceptions morales peuvent recouvrir des sens très différents.

    L’histoire et la littérature nous mettent largement en garde contre ce genre de « vertu » trompeuse qui sert davantage d’instrument d’oppression que de réelle « avancée » sociétale.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com