Etat-voleur

Valérie Bugault, docteur en droit, publie une tribune libre qui revient sur la possibilité, déjà révélée par MPI, offerte aux banques de ponctionner les comptes des épargnants. Et fait un parallèle audacieux avec la situation d’état d’urgence…

Morceaux choisis :

. « Dans le nouveau contexte bancaire, dit « bail-in », applicable en France dès janvier 2016, les banques auront la possibilité de ponctionner directement, bien qu’en troisième recours, les comptes bancaires des déposants. Ce contexte financier inédit résulte de la récente directive BRRD intégrée avec autant de célérité que de discrétion dans le corpus juridique français par la grâce d’une ordonnance du 20 août 2015. « 

. « Sur le fond, il ne faut pas surévaluer la distinction entre bail-out et bail-in. Dans les deux cas, il s’agit pour les banques de faire main-basse sur l’argent public ; par l’intermédiaire des États en cas de bail-out, directement en cas de bail-in. Lorsque l’une des méthodes est usée, on passe à l’autre. Le bail-out contraignait les États à venir au secours des banques en perdition, augmentant, sans contrepartie de la part des banques, leur endettement à la fois en capital et par les intérêts de la dette. Or qui dit augmentation de l’endettement des États dit augmentation des impôts et diminution des services rendus aux usagers, contraignant ainsi les citoyens à s’endetter pour assurer le maintien de leur niveau de vie. Le contribuable est un déposant qui s’ignore. En conclusion, bail-in ou bail-out : c’est bonnet blanc et blanc bonnet. « 

. « Or il se trouve que, malgré tous les artifices comptables à leur disposition, les banques, notamment françaises, sont dans une situation financière préoccupante ; et encore, les opérations hors bilan ne sont pas prises en compte. Si par hasard l’une des grandes banques se trouvait en 2016 en situation de devoir recourir au fameux bail-in, le gouvernement se trouverait fort opportunément, grâce à la modification en cours, en possession d’une version modernisée constitutionnelle de l’Etat d’urgence. Les manifestations publiques d’épargnants dépouillés pouvant dès lors être interdites ou durement réprimées. « 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. gabriel zallas says:

    « Les manifestations publiques d’épargnants dépouillés pouvant dès lors être interdites ou durement réprimées. »

    Ben oui et pourquoi pas, tout est possible avec cette dictature qui ne dit pas son nom.
    Aux forces de l’ordre maintenant de faire semblant… Oseraient-elles taper sur leur parents retraités, leurs frères, leurs soeurs, leurs enfants, leurs cousins, leurs propres épouses même ??
    Les Gardes Françaises ont changé de camp en 1789 !!

  2. Ne vous en faites pas tous ces traîtres politiques de l’UMPS ne seront pas concernés par cette mesure qu’ils ont votée sinon ils ne l’auraient pas fait.

  3. « Les manifestations publiques d’épargnants dépouillés pouvant dès lors être interdites ou durement réprimées. »

    N’oublions pas que les membres des forces de l’ordre seront également victimes du bail-in…

  4. Chris says:

    Cette ordonnance passait en catimini sans « 49.3 » pendant que les citoyens encore dans l’euphorie estivale étaient plus préoccupé par les effets scolaires à acheter pour leur bambins

    Bref le peuple français est devenu un bétail docile qui ne rechigne plus d’aller à l’abattoir car il est dilué et confus sur ce qu’il est vraiment et ces droits en tant que tel

    Attendons que le plan kalergi arrive a terme pour qu’enfin l’on prenne les armes et fassions basculer le nouvel ordre mondial et en instaurant une vraie démocratie et non une « raie-publique » dirigée par des oligarchistes en col blancs qui nous asservissent à coup de lois liberticide

    cdt

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com