la-mort-MPI

L’histoire du sida commence avec un dénommé Gaëtan Dugas, homosexuel, steward à bord de paquebots. Parmi les 200 premiers cas décrits de la maladie, il était responsable de la contamination pour 40 d’entre eux. Les bonnes habitudes homosexuelles se pérennisent dans le temps. En France, il y a deux ans était réalisée « L’enquête presse gay et lesbienne » avec le concours de 15.000 homosexuels volontaires. 17 % d’entre eux qui se savaient séropositifs avaient eu en un an un grand nombre de partenaires dans l’année ; vingt et plus pour la moitié d’entre eux. Un quart d’entre eux ne prenaient aucune précaution. Nous arrivons à la situation actuelle. Selon l’Institut de veille sanitaire dans son dernier bulletin : « le nombre de découvertes de séropositivité VIH augmente uniquement chez les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes ». Il y aurait en France entre 150.000 et 200.000 personnes atteintes du sida. 30.000 d’entre elles l’ignorant totalement.

Aux Etats-Unis, la situation est pire. Selon le Centers for Diseases Controle (Centre de contrôle des maladies infectieuses) 62 % des gays ne prennent aucune précaution. Conduite idéale pour répandre l’infection. Atterrant : Les teens (entre 13 et 19 ans) ayant eu des rapports homosexuels étaient contaminés à 94,9 %. Dans la tranche 20/24 ans la contagion était de 94,1 %. Le rapport du 3 décembre 2013 établit que le taux des contaminés est en augmentation constante depuis 2005. Soit 20 % en 2012. Ainsi quatre pour cent de la population – celle des homosexuels- a 44 fois plus de risques de contracter la maladie que le reste de la population. 62 % des nouveaux cas est imputable uniquement aux pratiques sexuelles des gays. Plus d’un tiers des porteurs du sida ne sait pas qu’il est séropositif. Le rapport demande de réduire les risques de contamination par le préservatif considéré comme un moindre mal vis-à-vis de la nécessité qu’il y a de réduire le nombre de partenaires. Ils recommandent aux porteurs du virus de déclarer leur séropositivité à leurs éventuels partenaires. 300.000 Américains sont morts de cette maladie depuis 1980.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Tomtom says:

    Mr Dickès,

    Une erreur c’est glissée dans votre article:

    « Atterrant : Les teens (entre 13 et 19 ans) ayant eu des rapports homosexuels étaient contaminés à 94,9 %. Dans la tranche 20/24 ans la contagion était de 94,1 % »

    atterrant en effet car c’est FAUX, ce n’est pas du tout ce que dit l’article du CDC page 7:
    http://www.cdc.gov/hiv/pdf/statistics_surveillance_Adolescents.pdf

    il faut comprendre: Parmi les nouvelles infections, dans la tranche de 13-19 ans, 92,8% avaient eu des relations homosexuelles. Ce n’est donc pas 92,8% des jeunes gay qui sont infectés comme vous le prétendez.

    à Marc qui répondra certainement à ce post: encore une erreur de chiffre ? ou de compréhension de l’anglais ? c’est quand même bizarre, non ?

    Vous me direz: « ca ne change pas le sens de l’article! »
    Si cela le change car ces chiffres faux font (délibérément ?) penser que presque 100% des jeunes ayant des rapports sexuels homos sont contaminés ou plus simplement sexe homo = 100% de chance d’avoir le VIH …ce qui est bien entendu FAUX mais tellement utile pour faire de la propagande.

  2. marc Sorede says:

    j’avoue que je ne vous suis pas.
    là, on nage dans le sordide. et finalement, je m’en tape complètement, de vos statistiques.
    au delà des chiffres, je retiens que j’aime ma femme, qu’elle m’aime (bonjour chérie!!!), qu’on a absolument 0ù de chance d’attraper votre VIH.
    je retiens aussi que si on a peur de ce truc, il vaut mieux de pas être un gay hyper-actif, volage et distrait.
    bonne continuation avec votre roulette russe, tom-tom.
    je vais donner mon sang ce soir, et comme d’habitude, je dirai au médecin en rigolant « non, je ne suis pas pédéraste ».
    n’oubliez pas votre test mensuel.

    • Tomtom says:

      C’est bien de répondre à coté de la plaque Marc …

      vous avez raison … continuez à lire des infos fausses … c’est tellement plus simple!

  3. marc Sorede says:

    non, sérieusement, je n’avais pas lu, l’article comme vous…
    mais….ooooh, je suis rassuré pour vous:
    ainsi donc, les nouveaux contaminés dans cette tranche d’âge sont quand même à plus de 90% des gays, gays qui ne sont pas encore tous contaminés !!! ouf..
    et moi qui pensais stupidement qu’il y avait danger…
    c’est idiot….même si plus du tiers ignore son état.
    bon. amis gays, entendez bien le message de tom-tom: le barillet de la roulette russe était chargé de 6 balles par le méchant docteur dickès, on va pouvoir en enlever une ou deux, selon vos pratiques.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com