toilettes-hommes-coasta-rica-tablette-enfant

La Cour constitutionnelle du Costa Rica a décidé le 13 mai dernier, sur appel interjeté par un citoyen contre la société Arcos Dorados qui exploite les restaurants McDonald au Costa Rica, d’obliger les établissements publics à munir les toilettes pour hommes de tables permettant de langer un enfant.

L’affaire démarre lorsque le personnel du restaurant, situé face à la Plaza de la Cultura à San Jose, a interdit au plaignant d’utiliser la table à langer disponible uniquement du côté des toilettes pour femmes, puis a indiqué à ce client qu’il pourrait, pour changer son bébé, utiliser l’installation sous la supervision d’une employée.

Selon la Cour Constitutionnelle, une telle restriction violait le droit à la non-discrimination et à l’égalité.

« Le jugement est important au moment où nous parlons d’égalité et interdisons la discrimination tant pour les hommes que pour les femmes, et dans ce cas, pour les pères ou les mères« , a déclaré à La Nacion, le juge Luis Fernando Salazar.

Alors que l’appel était en instance, l’enseigne McDonald a fait déplacer la table à langer, mais seulement dans le restaurant dans lequel s’est produit l’incident.

Après la décision de la Cour constitutionnelle, la société Arcos Dorados qui exploite le concept McDonald au Costa Rica, a annoncé que les transformations seraient faites pour se conformer aux nouvelles directives. Elle a déclaré qu’un plan est en élaboration pour installer des tables à langer dans toutes les toilettes de tous les McDonald du pays.

La décision a été saluée comme une réussite par les lobbies des questions de genre.

C’est un signe des temps qu’une Cour constitutionnelle doive se préoccuper de réglementer les toilettes publiques. 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Mots clefs ,

5 commentaires

  1. MDC68 says:

    A une autre époque, dans un autre pays, pas très loin du Costa Rica d’ailleurs, une cour constitutionnelle a du aussi de préoccuper de ce type de problème. Et de quelques autres il est vrai.

  2. ddaflon says:

    Vu le genre de problèmes qu’ils ont à traiter, les juges ne paraissent pas débordés.

  3. François ALLINE says:

    C’est une bonne décision. Je me suis déplacé à de nombreuses reprises avec deux enfants de 8 mois et 2 ans 1/2, sans leur mère….. et de fait, les installations ne sont pensées que pour les femmes.
    C’est sexiste….!

  4. C.B. says:

    Signe des temps: les hommes commencent à ne plus trouver -indigne d’eux de s’occuper des tâches domestiques, et sont sans doute moins accommodants que les femmes pour que ces tâches puissent être effectuées simplement et efficacement;
    -impensable que la mère ne soit pas constamment présente pour les assurer.
    Tout-à-fait d’accord avec « François ALLINE 29 mai 2016 à 10 h 14 min ».
    Quant aux toilettes, s’il n’y avait que des toilettes constituées de cabines verrouillables, on pourrait avoir une seule batterie de telles cabines, ce qui, en termes de gestion de files d’attente, est beaucoup plus efficace que deux sous-batteries dédiées à des publics différents.
    Exit les pissotières, celles qu’on trouvait dans les rues de Paris il y a encore à peu près cinquante ans ont quasiment disparu, les messieurs se sont adapté à cette évolution du temps.

  5. Efgy says:

    Ce qui est strictement surprenant, c’est qu’il n’y ait pas de tables à langer dans un espace fait spécialement pour les bébés : pour les bébés garçons et pour les bébés filles dans des espaces faits pour chaque sexe. Car puisqu’il y a des toilettes pour les transgenres, il n’y a aucune raison pour qu’il n’y en ait pas pour les bébés, afin que les femmes ne puissent pas voir nus les bébés garçons des autres, et les hommes ne puissent pas voir nues les bébés filles des autres. Sinon, il y a risque que cela n’influence déjà leur future orientation sexuelle. Or, il faut les laisser s’épanouir librement !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com