fausse-agression-enseignant-juif

Sylvain Tzion Saadoun, professeur d’histoire-géographie à l’école juive Yavné, de Marseille, avait fait les gros titres des médias en déclarant avoir été « victime » d’une attaque  » antisémite  » au couteau par trois islamistes en novembre dernier.

Mais l’enquête a révélé que l’enseignant juif avait tout inventé et s’était automutilé de façon superficielle. Il a été condamné jeudi à six mois de prison avec sursis. La justice, bienveillante, a néanmoins requis que la condamnation ne soit pas inscrite au casier judiciaire de l’enseignant.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. LANKOUDU says:

    Si c’était un bon « FRANCAIS » qui avait faite mise en scène scélérate , IL se serait pris au moins 2 ans et qq milliers d’€ en prime ….!

  2. MDC68 says:

    Très con même.

  3. justice says:

    Est-ce bienveillant de ne pas inscrire dans le casier judiciaire de cet enseignant sa condamnation pour mensonge?

    La prison avec sursis désigne une condamnation pénale que le condamné n’a pas à effectuer, sauf nouvelle condamnation pour une autre infraction dans un délai de cinq ans. Mais si rien n’avait été inscrit dans son casier?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com