fausse-agression-enseignant-juif

Sylvain Tzion Saadoun, professeur d’histoire-géographie à l’école juive Yavné, de Marseille, avait fait les gros titres des médias en déclarant avoir été « victime » d’une attaque  » antisémite  » au couteau par trois islamistes en novembre dernier.

Mais l’enquête a révélé que l’enseignant juif avait tout inventé et s’était automutilé de façon superficielle. Il a été condamné jeudi à six mois de prison avec sursis. La justice, bienveillante, a néanmoins requis que la condamnation ne soit pas inscrite au casier judiciaire de l’enseignant.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

4 commentaires

  1. LANKOUDU says:

    Si c’était un bon « FRANCAIS » qui avait faite mise en scène scélérate , IL se serait pris au moins 2 ans et qq milliers d’€ en prime ….!

    • Leonnaej says:

      Je crois bien qu’il est français. Con, mais français.

  2. MDC68 says:

    Très con même.

  3. justice says:

    Est-ce bienveillant de ne pas inscrire dans le casier judiciaire de cet enseignant sa condamnation pour mensonge?

    La prison avec sursis désigne une condamnation pénale que le condamné n’a pas à effectuer, sauf nouvelle condamnation pour une autre infraction dans un délai de cinq ans. Mais si rien n’avait été inscrit dans son casier?

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com