Dans un communiqué, l’administration Trump a annoncé le 2 décembre que «La mission américaine auprès de l’ONU a informé son secrétaire général que les États-Unis mettaient fin à leur participation au Pacte mondial sur la migration». «L’Amérique est fière de son héritage en matière d’immigration et de son leadership dans le soutien aux populations migrantes et réfugiées à travers le monde, aucun pays n’a autant fait que les Etats-unis et notre générosité se poursuivra, mais nos décisions sur la politique migratoire doivent toujours être prises par les Américains et les Américains seuls. Nous décideront du meilleur moyen pour contrôler nos frontières et des conditions d’entrer dans notre pays. L’approche global de la Déclaration de New York est incompatible avec la souveraineté américaine. »

Ce communiqué a été transmis par Nikki Haley, ambassadrice permanente des USA auprès de l’ONU. C’est donc carrément la Déclaration de New York qui est abrogée.

Les 193 membres de l’ONU, en septembre 2016, avaient adopté à l’unanimité la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants, visant à planifier leur gestion internationale. Texte sur lequel repose en grande partie l’invasion migratoire musulmane que la France et l’Europe connaissent depuis 2014. Sur la base de cette Déclaration, le Haut commissaire aux Réfugiés a été mandaté pour proposer un Pacte mondial sur les migrants et réfugiés dans son rapport annuel à l’Assemblée générale de 2018. Ce Pacte proposerait un programme d’action global à toutes les nations qui le ratifieraient. Le retrait américain intervient alors que le Conseil de sécurité de l’ONU est donc en train de mettre en place un nouveau pacte qui ira plus loin que la Déclaration de New York actuellement en œuvre dans l’immigration de masse et la gestion globale des populations. Un pacte qui ne tient pas compte de leurs identités respectives, de leurs cultures, ni de leurs religions et au contraire destiné à les brasser pour en faire un troupeau docile et déraciné.

Le président en exercice de l’Assemblée générale de l’ONU, le slovaque Miroslav Lajcak, a réagi aussitôt dans un communiqué:  «Les migrations sont un problème mondial qui réclame une réponse mondiale»,  «et le multilatéralisme reste le meilleur moyen pour faire face à des défis mondiaux».

Les crédits sur le mur du Mexique enfin débloqués!

Cette décision intervient alors que les représentants américains viennent de voter un budget de 1,6 milliards pour la construction du mur qui doit entraver l’immigration illégale par la frontière qui sépare le Mexique des États-unis. Il s’agit d’une grande victoire de la présidence Trump alors que la construction de ce mur qui semblait enterré faisait la risée de ses opposants. Cela scelle plusieurs victoires successives en faveur des promesses de campagne du candidat Trump.

Sur le plan intérieur les USA de Donald Trump montrent le chemin de l’indépendance nationale. Une direction qui n’apparait pas encore sur le plan international où les USA continuent de jouer les gendarmes du monde, faisant fi de la souveraineté des autres nations. Ainsi en Syrie où les Américains se sont installés et son intervenus militairement sans demander la permission au pouvoir syrien, et où ils ont manifesté leur volonté de soutenir un pouvoir fantoche pour entraver les pourparlers de Paix de Genève.

Les USA ne poursuivent pas seulement leurs ingérences sur le plan militaire mais également sur le plan judiciaire international et sur le plan monétaire où ils défendent, becs et ongles, la suprématie du dollar comme monnaie de référence en faisant marcher la planche à billets à fond. Le dollar étant le prétexte pour jouer les gendarmes du monde sur le plan judiciaire.

Emilie Defresne

Voir également: 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Réveil français Bravo les patriotes la république française est en danger et nos valeurs et nos entreprises et notre civilisation ……..

  2. Cadoudal says:

    est-ce que cette grande déclaration sur la migration oblige Israël à ouvrir aux migrants ses frontières hermétiquement fermées ?

    est-ce qu’elle oblige Israël à faire revenir les indigènes qu’il a chassé de leur pays ?

    Israël n’est pas assujetti à la loi qu’il impose aux goim.

    preuve que cette morale de la migration est uniquement un poison destiné à détruire les nations

    débilitées par la propagande maçonnique.

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com