Poutine 18 dec 14

C’est un fait que la Russie semble être en train de gagner le bras de fer qui l’oppose à l’Occident sur le terrain de l’Union Européenne, et c’est l’Ukraine qui reste le moteur du problème. C’est donc de l’Ukraine et plus particulièrement du Donbass qu’il faut partir pour comprendre le tournant qui est en train de s’amorcer en Europe au profit de la Russie qui ne lâche rien. Dans sa grande conférence annuelle qui a duré trois heures et demi, jeudi, Vladimir Poutine a fait le tour de la question ukrainienne.  

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=xJ56m0VFxEs&w=560&h=315]

Présentation du bataillon Alexandr Nevski de la brigade Prizrak d’Alexandre Mozzgovoï. Son commandant: « Sibérie » intervient dans cette vidéo. Le drapeau de la Sainte-Face continue de flotter, même après le départ de Strelkov, sur les troupes de Novorossiya. Cette unité est aux couleurs de la Russie impériale. Dans sa longue conférence du 18 décembre dernier, Vladimir Poutine a rappelé qu’il n’y avait ni soldats de l’armée russe, ni mercenaires parmi les volontaires russes qui se battent en Novorossiya.

« Tous ceux qui suivent leur cœur et s’acquittent de leur devoir en prenant volontairement part aux hostilités, y compris dans le sud de l’Ukraine, ne sont pas des mercenaires, car ils ne sont pas payés pour ce qu’ils font », a déclaré Vladimir Poutine. Et il a poursuivi: « L’opinion publique russe estime que ce qui se passe actuellement dans le sud de l’Ukraine est en fait une opération punitive, mais elle est menée par les autorités de Kiev et non l’inverse. Les combattants d’auto-défense du sud-est ne sont pas ceux qui ont envoyé des troupes à Kiev. Au contraire, ce sont les autorités de Kiev qui ont envoyé leurs forces militaires dans le sud-est de l’Ukraine, et qui utilisent des lance-roquettes multiples, de l’artillerie et des avions de chasse.
Quel est le problème ici et comment peut-il être résolu? Je vais essayer de répondre à cette question ainsi. Le problème est que, après le coup d’Etat du gouvernement (et peu importe comment  d’autres l’appellent et ce qui est dit à cet égard, un coup d’état a été effectuée à Kiev par des moyens militaires). Une partie du pays n’a pas été d’accord avec cette action.
Au lieu d’essayer au moins d’engager le dialogue avec ces opposants, Kiev a commencé par envoyer les forces de l’ordre, la police, mais comme cela n’a pas fonctionné, Kiev a envoyé l’armée, et cela ne fonctionne pas non plus! ils ont alors employé d’autres méthodes violents pour tenter de régler le problème, un blocus économique.
Je crois que cette voie n’a  pas le moindre avenir mais est préjudiciable à l’Etat de l’Ukraine et à ses habitants. J’ espère qu’en s’engageant dans le dialogue et nous sommes prêts à assumer le rôle d’intermédiaires dans ce domaine nous réussirons à établir un dialogue politique direct, et ce sera en employant de telles méthodes et de tels instruments politiques que nous allons arriver à un règlement pour restaurer un seul espace politique. » (Source: le site du Kremlin)
 
On le voit la Russie aujourd’hui ne milite pas pour l’indépendance de la Novorossiya, ce qui n’exclue pas une fédéralisation de l’Ukraine et donc une autonomie du Donbass. En effet, la Russie a n’a pas intérêt à mettre en péril le statut russe de la Crimée, -de moins en moins discuté internationalement-, en soutenant une indépendance totale de la Novorossiya. L’influence russe au sein de l’Ukraine par une population russophone est un facteur d’équilibre qui ne peut être qu’ en faveur de la Russie. Il suffit de lui rendre une place de choix par des accords politiques.
 
A une autre question concernant l’Ukraine, le Président de la Russie a ajouté:
« Et, bien sûr, nous allons aider le peuple, comme nous le faisons actuellement (comme vous le savez, un dixième convoi humanitaire a été envoyé). Après tout, nous devrions procéder à partir des principes fondamentaux du droit international et du droit des peuples à décider de leur sort par leurs propres moyens.
Ce n’est pas une phrase de circonstance lorsque j’affirme que la paix doit être rétablie et les problèmes résolus par des moyens politiques. Nous partons de l’hypothèse qu’un espace politique commun sera restauré. Il est difficile de dire à ce stade à quoi il pourrait ressembler, mais nous devons agir pour cela. Le problème est, cependant, que les deux parties doivent s’efforcer d’aboutir à cela. Les deux! Et les personnes vivant dans le sud de l’Ukraine devraient être respectées. Les liens économiques devraient être rétablis. » (Source: le site du Kremlin)
 
Le problème du charbon et la méthode mensongère des autorités kieviennes:
 
[youtube http://www.youtube.com/watch?v=QLJZ_iV_6d0&w=560&h=315]

Vladimir Poutine a abordé ce problème du charbon dans sa conférence. Le Donbass représentant la réserve énergétique de l’Ukraine, c’est une carte dans la main de la Novorossiya qui démontre la démagogie du pouvoir de Kiev et son incohérence:
« C’est un fait qu’une grande partie de l’industrie électrique de l’Ukraine dans le Donbass brûle du charbon, mais jusqu’à présent, ils n’achetaient pas ce charbon. On nous a demandé d’influencer le sud-est de l’Ukraine, le Donbass, pour faire accepter aux mineurs de fournir du charbon. Nous l’avons fait, mais Kiev ne veut pas l’acheter. Pourquoi? Parce qu’ils ont fermé toutes les banques et sont incapables de faire des paiements. Nos collègues m’ ont dit hier: « Nous sommes prêts à payer et nous avons transféré un remboursement anticipé. J’ ai fait mon enquête et j’ai constaté qu’il n’y avait pas de prépaiement. Ils auraient, paraît-il,  câblés de l’argent pour les cartes bancaires des mineurs, mais les cartes ne fonctionnent pas! [Parce que Porochenko, le président de Kiev a coupé le système bancaire du Donbass! NDLR] Et c’est le même problème à tout propos. Néanmoins, il n’y a pas d’autre moyen pour un règlement de paix. »
Si les accords de Minsk ne marchent pas il y aura une crise continentale, dit encore le Président russe:
« En ce qui concerne les accords de Minsk, c’est une partie très importante du règlement de paix, nous voulons qu’ils soient respectées parce que, premièrement, l’initiative de la rencontre de Minsk est venu de moi et de Petro Porochenko. Je n’ ai aucun doute qu’il s’ efforce dans ce sens. Mais il n’est pas seul là-bas. Nous avons entendu des déclarations d’autres responsables qui au contraire prônent la guerre jusqu’au bout. L’implication de ce processus est que tout cela est susceptible de conduire à une crise continentale. Nous entendons beaucoup de déclarations belliqueuses. Je pense encore que le président Porochenko est orienté vers le règlement. Mais des actions et mesures concrètes sont nécessaires.
Si les accords de Minsk doivent être appliqués ou pas? Oui ils le devraient! Je le répète: je suis de ceux qui les ont initiés … Je vais dire une chose importante. Ecoutez, j’aimerais que chacun m’écoute bien. Nos représentants à Minsk ont signé un mémorandum en Septembre et il y avait des protocoles qui définissaient la ligne de désengagement. Les représentants de Donetsk n’ont pas signé ces protocoles. C’ est un problème. Ils ont dit dès le début: Nous ne pouvons pas les signer.
Lorsque nous avons essayé d’insister Je vais être franc avec vous à ce sujet, puisque le public a besoin de savoir ces choses ¬ ils nous ont dit qu’ils ne pouvaient pas laisser ces villages (il y avait trois ou quatre villages contestés), parce que leurs famillesvivent, et ils ne pouvaient pas risquer la vie de leurs enfants, ou que leurs épouses et  leurs sœurs soient  tuées ou violées. C’est la chose la plus importante. Cependant, les responsables ukrainiens n’ont pas retiré leurs troupes des zones qu’ils étaient censés quitter, comme l’aéroport de Donetsk, soit. Ils y restent.
Êtes-vous au courant des derniers développements? Les forces d’auto-défense leur ont permis de changer leurs troupes à l’aéroport. Ils les ont emmenés dans un établissement de bains et leur ont envoyés un peu de nourriture. Cela pourrait bien mettre un sourire sur vos visages, mais, d’autre part, c’est un développement positif. Peut-être, à la fin, les gens seront en mesure de s’entendre sur les choses entre eux. Tout le monde insiste sur l’échange de prisonniers de guerre. Je crois qu’ils devraient tous être échangés sans condition. Mais la vie est plus compliquée que cela. Lorsque ces listes sont devenues disponibles, il s’est avéré (en tout cas, c’est ce que les combattants d’autodéfense du Donbass nous ont dit), que les listes de l’Ukraine incluaient des personnes détenues sans relation avec les hostilités dans le sud l’Ukraine, mais quelque part dans Kherson ou Odessa [En dehors des zones contrôlées par les troupes novorusses, mais contrôlées par les troupes de Kiev. NDLR]. Ces listes doivent être vérifiées. Néanmoins, nous insistons et je crois que nous avons besoin de voir ces gens rentrer à la maison et retrouver leurs familles pour le Nouvel An ou pour Noël, indépendamment de toutes les autres circonstances.
Hier, ils a été convenu d’échanger 30 personnes. Les représentants des forces d’auto-défense sont allés à l’emplacement de l’échange où un représentant des autorités de Kiev ont dit: «Non, nous n’ allons pas procéder à l’échange jusqu’à  la prochaine réunion à Minsk. » Eh bien, ils peuvent continuer, bien sûr, mais ce serait bien s’ils pouvaient  libérer au moins 30 personnes mais ce sont des détails. Quoi qu’il en soit, ce serait une mesure positive, y compris en termes de mise en œuvre des accords de Minsk, ce qui est un processus important et nécessaire.
Un accord a été trouvé pour organiser une vidéoconférence aujourd’hui ou demain. Tout d’abord, il y aura un dialogue au cours de cette vidéoconférence, mais la prochaine étape devrait être faite lors d’une réunion à Minsk. Il y a une autre chose importante. Il est essentiel pour les autorités de Kiev de conserver leur part du marché. Il y avait un accord sur l’adoption d’une loi d’amnistie. Mais nous n’avons rien vu. Ils ne cessent de nous dire que la loi sur le statut spécial a été adoptée, mais elle n’a pas été mise en en œuvre, cette loi, comprenez-vous cela? Parce que les lois peuvent entrer en vigueur effectivement mais seulement après que la précédente loi aura été adoptée à propos de la ligne de désengagement. Elle n’a pas été adoptée à ce jour. Cette compilation de problèmes doit cesser. Si l’Ukraine veut rétablir la paix, la tranquillité et son intégrité territoriale, les gens qui vivent dans certaines régions du pays doivent être respectés et un dialogue politique franc, ouvert et honnête doit être établi entre eux. Ce doit être un dialogue politique sans aucune pression. J’espère qu’à la fin, tout le monde finira par aller dans cette voie. » (Source de la conférence: le site du Kremlin)
Le Kremlin semble enfin avoir pris le contrôle de la banque fédérale, ce qui change tout!

La France en première ligne pour réparer les dégâts ?

 
Pourquoi l’Ukraine est-elle au centre de la crise mondiale ? Parce que tout est parti de l’Ukraine. Le prétexte des sanctions contre la Russie vient de la crise ukrainienne. Crise qui a été déclenchée bien maladroitement par l’Amérique qui pensait qu’avec ses vassaux de l’UE, elle n’allait faire qu’une bouchée de la Russie prise au piège ukrainien. Mais la résistance de la Russie est partie de Crimée, et s’est étendue en Nouvelle Russie. Et rien ne s’est passé comme prévu.
François Hollande a depuis sa visite à Moscou, modéré son langage. Hier au sommet de Bruxelles il a même parlé de la nécessité d’une désescalade des sanctions contre la Russie. Inutile d’imaginer que les autorités françaises sont soudainement devenues indépendantes de l’OTAN et de l’UE dans cette affaire. Mais Hollande sait bien qu’il va devoir livrer les Mistral ou bien les rembourser avec une forte indemnité en plus, ce qu’une bonne médiation entre Angela Merkel et la Russie pourrait peut-être arranger, mais surtout, et cela semble le plus important, la dévaluation du rouble est en train de plomber les finances et l’économie européennes et même mondiales. la chute du dollar fait courir un énorme risque à l’ensemble du système financier de la planète. En effet, si la Russie semble avoir les réserves suffisantes pour affronter cette situation   pour amortir le choc et se rétablir assez rapidement, à l’inverse les économies européennes (et notamment de la France) et celle des USA pourraient bien basculer faute de réserves. (Voir le décryptage économique de Jacques Sapir).
 
La vidéo ci-dessous évoque la remontée immédiate du rouble:
[youtube http://www.youtube.com/watch?v=0nym9btdO58&w=560&h=315]
 
On le voit, la chute des prix du pétrole accompagnée d’une chute sans précédant du rouble pourrait bien se retourner contre les vassaux européens de l’Amérique, trop empressés à lui obéir aveuglément et sans doute trop prétentieux pour avoir saisi la capacité de résistance de la Russie et la détermination de son président et de son peuple.
Naturellement pour sauver la face, l’Union Européenne dégrisée (et les médias à la rescousse) prétend que c’est Poutine qui a mis de l’eau dans son vin, alors que de toute évidence (traduction ci-dessus de sa conférence d’hier sur cette question), il n’a pratiquement rien changé de sa position concernant l’Ukraine depuis le début de la crise en mars 2014.
Si François Hollande pouvait avoir pris conscience des réalités, pour une fois, ce serait tout à son honneur, même si on a peine à croire que le sort des Français soit à l’origine de sa prise apparente de conscience. Par contre les acteurs économiques grognent de plus en plus fort et même en Allemagne. L’Allemagne dont l’économie, depuis son unification, est très dépendante de ses échanges avec la Russie.
 
 
Emilie Defresne
 Traduction des interventions de V. Poutine: E. Defresne
_________________________
 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. La Sainte Face se trouve des deux côtés. Soyez donc objectifs, cela vous rendra crédibles.

    • De l’autre côté y a beaucoup de croix, c’est vrai, mais elles sont surtout gammées.

      Pas vu de Sainte Face!

      Pour agresser leurs compatriotes chez eux, ils vaudrait mieux qu’ils ne portent pas en plus la Sainte Face! C’est aggravant!

    • C’est tout ce que vous avez retenu de cette longue analyse? C’est vrai que c’est pas donné à tout le monde de suivre!

  2. Excellent article d’Emilie Defresne. Excellente analyse. Au fait en Crimée, il n’y a pas de résistance au soi-disant envahisseur. Deux millions de personnes et jamais de troubles, attentats ou actes de résistance revendiqués. Bizarre non ? Seraient-ils ces deux millions de personnes tous trop heureux de leur nouveau statut, de leur retour à la mère Russie ?

    • Chouanne says:

      En effet, c’est sans doute un cas unique dans l’histoire depuis le rattachement par referendum de Nice et la Savoie…

      Mais il n’y avait pas de contestation mondiale sur Nice et la Savoie, les USA n’en étaient pas encore à fomenter des révolutions chez les autres…

      Là, Les Criméens ont l’Empire et ses nombreux vassaux contre eux et ils se sont rattachés de leur propre initiative sans la moindre goutte de sang versée et depuis tout roule comme sur des roulettes…

      Même ceux qui n’étaient pas d’accord avec le rattachement, en voyant ce qu’est devenue l’Ukraine doivent dire ouf!

      C’est parce qu’il était vert de jalousie qu’Obama s’est réconcilié avec Castro…

      Pendant ce temps il a perdu le Brésil après avoir organisé deux tentatives d’assassinat contre Dilma Roussef, la présidente… Mais la CIA ne réussit pas ses meurtres à tous les coups. Ils ont eu Margerie… Poutine a intérêt à être méfiant, ses filles aussi!

  3. L’article de M. Sapir est fort intéressant, J’ajoute que l’intervention de la banque centrale russe après une forte baisse du rouble en le faisant légèrement remonter va cisailler toutes les ventes à découvert faites par les américains (et peut-être européens) qui vont devoir racheter des roubles à un cours plus élevé que leur vente sans contrepartie.

    En n’intervenant qu’à un niveau très faible du rouble (à son heure) la banque centrale russe n’a que peu entamé ses réserves alors qu’une intervention au début de la spéculation aurait vidé les réserves d’or en un rien de temps, les spéculateurs auraient gagné en rachetant les roubles à un taux dérisoire.

    Je ne sais pas si le niveau d’intervention est le meilleur mais la stratégie des russes est excellente : flottement de la monnaie dans un premier temps, perte pour ceux qui fuient le rouble de façon spéculative puis stabilisation après une légère remontée entrainant une perte pour les ventes spéculatives à découvert, bien joué.

    Il ne sera pas nécessaire d’organiser une révolution en Arabie séoudite.

    Les russes sont des redoutables joueurs d’échecs. Les Etats Unis sont en train de perdre la partie : ils récupèrent Cuba mais perdent le Brésil et l’Argentine. Perte d’un petit pion d’un coté et gain d’une tour et d’un cheval de l’autre.

    • Chouanne says:

      @ Champar, très intéressant votre commentaire complémentaire.

      La Russie c’est l’avenir! Quelle déconfiture pour eux tous! Tel est pris qui croyait prendre et ils n’ont pas encore tout vu!

  4. Ce que nous retiendrons de ce conflit, quelle qu’en soit l’issue, c’est que la parole des Occidentaux donnée aux Russes un peu avant la chute du Régime Communiste d’URSS
    n’avait aucune valeur : en échange d’un accompagnement en douceur de cette chute les USA etleurs alliés promettaient
    de ne pas pousser à l’Est les pions de l’OTAN .
    L’OTAN est une machine de guerre anticommuniste qui n’a plus de raison d’exister mais sert aujourd’huià asservir
    la RUSSIE aux USA au moment où Obama fait risette à Cuba

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com