coeur-artificiel

Le deuxième patient, porteur d’un coeur artificiel Carmat va très bien, six mois après l’implantation réalisée à l’hôpital « européen » Georges Pompidou.

L’implantation de deux nouveaux patients – prévue à titre expérimentale – avant de lancer la fabrication industrielle de la bio-prothèse cardiaque, devrait rapidement se poursuivre. Le coeur Carmat pallie avec succès aux grosses défaillances cardiaques (droite et gauche). Le traitement anticoagulant au long cours sera probablement inutile au delà de six mois.

Son prix actuel se situe autour de 150.000€. Il devrait rapidement baisser si une fabrication industrielle peut être envisagée. Enfin le grand avantage du Carmat est supprimer les obstacles moraux, et d’éviter le rejet immunitaire, inhérents aux greffes d’organes. La prise en charge du financement du projet Carmat, in extremis, par le consortium européen SEED – dont la France – va probablement, comme la fusée Ariane, conserver à l’Europe ce joyau de la technologie médico-industrielle, et l’arracher aux griffes crochues des banques américaines !

Docteur Luc Perrel

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com