La nouvelle est passée inaperçue mais elle est riche de conséquences. Pour la première fois au monde il a été possible de modifier le fonctionnement génétique des gamètes, (ovocytes et spermatozoïdes). Cet exploit a été réalisé par les chercheurs de Portland, université de l’Orégon (Dr Mitalipov). Nous verrons que cela pose d’importants problèmes de diverse nature.

Nos lecteurs se souviennent du couteau CRISPS-Cas9 inventé en Suède par une Française du nom d’Emmanuèle Charpentier et d’une Américaine Jennifer Dudna. Il s’agit d’une séquence d’ADN qui permet d’intervenir sur les gènes, les couper, voire en déplacer une partie. Rappelons que les gènes sont formés de chaînes d’ADN. La question est de savoir où, quand, comment, pourquoi ?

Nous allons donc mélanger la célèbre séquence de ces adverbes interrogatifs

Pourquoi ? Un grand nombre de maladies sont en rapport avec des gènes donnant une mauvaise information se traduisant par toutes sortes de troubles voire mener à la mort. Dans ce cas précis a été ciblée une maladie appelée cardiomyopathie hypertrophique pouvant entrainer la mort subite à n’importe quel âge. Il s’agit donc d’une maladie cardiaque que l’on diagnostique chez les nourrissons ou plus tard dans la vie.

Quand ? L’ADN défectueux se situe dans les spermatozoïdes. Cependant, pour des raisons qui n’ont pas été données, le couteau CRISPS agirait au moment de la fécondation ; ni avant, ni après. La réponse à cette question est que probablement ce moment rend l’opération plus facile.

Comment ? Il est injecté le fameux couteau qui se dirigera vers le chromosome 10 et le gène  (MYBPC3) porteur de la maladie et le découpe.

Où : CRISPS est mis directement dans le noyau de la cellule qui vient de se créer par la jonction de l’ovule et du spermatozoïde ; en fait un embryon, début de la vie humaine.

En pratique il est possible de dire que qu’un embryon sur deux susceptible d’être porteur de la maladie a été guéri par les chercheurs de Portland. Ce qui est un succès remarquable et une première mondiale.

Ensuite il y a la question de l’implantation de ces embryons. Mais les chercheurs n’ont pas osé l’effectuer. D’autant qu’en l’occurrence personne n’était demandeur. Ils ont été détruits.

Cependant, scientifiquement parlant, cette opération pose un problème délicat. En effet il y a des interactions entre les chromosomes entre eux donc des chaînes d’ADN entre elles. Elles tiennent de l’impondérable. C’est d’ailleurs une raison qui retarde par exemple le traitement de la myopathie dont le gène est le plus gros connu. Enlever un gène peut avoir des conséquences ignorées sur tous les organismes. Ainsi la recherche génétique piétine.

Une autre question se pose ; elle est d’ordre éthique. En France des recherches de cette nature sont d’ailleurs données au compte-goutte par la Haute Autorité de la Santé. La Fondation Lejeune a attaqué en justice un certain nombre de chercheurs qui avaient bricolé les embryons sans demander la moindre autorisation.

Une question aussi se pose est le risque de dérive eugénique. En pratique, une véritable sélection en fonction des gènes eux-mêmes. Certaines firmes américaines proposent depuis des années des embryons d’enfants blonds aux yeux bleus. Ils arrivent congelés en France. Si l’implantation (PMA) a été un échec, il est remplacé comme une poire pourrie que vous a donnée l’épicier du coin. Chosification de l’espèce humaine allant vers l’enfant à la carte ou doué de pouvoirs surhumains. Hitler en son temps avait tenté une sélection de cette nature dans les Lebensborn (Fontaines de vie) où des croisements entre couples blonds aux yeux bleus étaient effectués afin de développer la pureté de la race aryenne. Il est donc évident qu’il faudra mettre au point une sorte de « code de la route »  avec des stops.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

4 commentaires

  1. Perlimpinpin says:

    Un des buts doit sans doute aussi d’accéder à l’éternité… Des rêveurs bruts…

  2. Oui. L’Homme sera détruit à la longue par ce qui a contribué à faire sa gloire, et garanti sa survie par le passé… son intelligence.

  3. Jean-Pierre Dickes says:

    Oui. Bien sûr. Vous avez raison. C’est le projet transhumaniste. Nick Boostrom qui a la chaire de futurologie à l’Université d’Oxford est très réservé sur le projet transhumaniste. IL estime l’Humanité a une chance sur deux de disparaître par un organisme génétiquement modifié par des savants fous..

  4. Attention, c’est très grave. Nous avons réussi grâce à un don naturel (l’intelligence) de parvenir à jouer
    avec des outils réservés à l’AUTEUR de la nature dans ce qu’appellerais ses plates-bandes. Or,il n’est jamais permis de se donner le droit (même si on en a acquis les moyens) d’user ou de détourner
    autrui de ses droits,sans son consentement explicite. Les conséquences suivront nécessairement.
    Le jardinier saura sûrement ramener à l’ordre les intrus qui piétinent sans gêne sa propriété.
    Attendons voir encore un peu de temps.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com