Les pères Lombardi et Rosica

Le pape François a donné une interview le 5 octobre dernier au journal argentin La Nacion. Il a pris ses distances avec les cinq cardinaux qui, dans le cadre d’un ouvrage intitulé Demeurer dans la vérité du Christ : Mariage et communion dans l’Église catholique, s’étaient opposés aux vues ultra-libérales du cardinal Kasper. Le journaliste Morales Sola n’a pas hésité à demander au pape s’il n’estimait pas que cet ouvrage était une critique de sa propre pensée. Prudent ce dernier lui a déclaré : « Tout le monde peut contribuer à quelque chose. J’ai même plaisir à débattre avec les évêques très conservateurs, mais intellectuellement bien formés ». 

La suite de la déclaration du pape laisse sur une interrogation. « Les jeunes qui ne se marient pas du tout, c’est une caractéristique de la culture de notre temps…Donc, beaucoup de jeunes préfèrent vivre ensemble sans se marier. Qu’est-ce que l’Église doit faire ? Les expulser de son sein ? Ou, au contraire, les approcher, les embrasser et essayer de leur apporter la parole de Dieu ? Telle est ma position. …Le monde a changé et l’Église ne peut pas s’enfermer dans des interprétations présumées du dogme ». Il poursuit : « Nous devons aborder les conflits sociaux, anciens et nouveaux, et essayer de donner la main pour rassurer, ne pas stigmatiser, ne pas simplement reprocher ».

La phrase concernant l’interprétation du dogme fait froid dans le dos. Elle signifie qu’il y aurait des dogmes dans l’Église qui ont été enseignés durant des siècles de manière trompeuse aux catholiques. Mais que le synode va rectifier tout ça. Nous sommes alors en plein relativisme. La vérité deviendra une fois pour toutes évolutive.

Curieusement, ni le Père Lombardi porte-parole du Vatican, ni le Père Thomas Rosica, porte-parole des anglophones pour le Synode n’étaient au courant de l’article de La Nacion. Mais les commentateurs ont considéré que les déclarations du pape étaient une réponse aux cardinaux considérés comme conservateurs. Le pape est d’avis que toutes les controverses et discussions pourraient se tenir durant le synode. Mais en toutes circonstances il voudra avoir le dernier mot. Quel sera-t-il ?

Jean-Pierre Dickès

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Cette information semble contredite par bien d’autres sources.
    Le mois d’octobre est le mois du rosaire, quoi de mieux que de confier cette cause à Marie.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com