MPI s’est fait de nombreuses fois le relais des actions des conservateurs et notamment des cardinaux Burke et Sarah, sans pour autant se bercer d’illusion sur la suite que ces cardinaux et leurs amis donneraient à leur opposition au pape dans la défense du mariage et de la famille.

Pourtant le scandale provoqué par le Synode ainsi que sa conclusion formulée dans la Relatio Finalis qui propose tout simplement le règne du libre examen protestant devrait donner matière à ces cardinaux et autres dits conservateurs de continuer leur légitime réaction.

Mais depuis la fin du Synode, le silence est pesant. Alors que les progressistes se réjouissent à haute voix, clamant haut et fort que le pape laisse la porte ouverte à la communion pour les divorcés remariés, le cardinal Gerhard Ludwig Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, se mure dans le silence. Le cardinal Sarah ne fait plus entendre sa voix et le cardinal Pell le trouve clair et astucieux !

Quant au cardinal Burke, il a émis un ensemble de réserves qui montrent son désaccord avec le texte final, indiquant qu’il « manque de clarté sur l’indissolubilité du mariage ». Une réaction somme toute bien faible par rapport à la gravité de ce document qui conclue un Synode au scandale énorme.

En réalité une telle incapacité d’aller jusqu’au bout d’une opposition qui est nécessaire s’explique aisément : comme s’opposer au Synode quand on accepte le concile Vatican II, étant donné que les arguments et les méthodes utilisés au Synode ont été exactement les mêmes qu’au Concile ?

Mgr Lefebvre disait que le concile Vatican II était un sida spirituel dans le sens qu’il prive l’organisme ecclésial de toute réaction possible face aux erreurs. C’est encore une fois ce que nous pouvons constater. C’est pourquoi il est plus que jamais nécessaire de remettre en cause le concile Vatican II et l’esprit tout entier qui le sous tend et toute tentative de vouloir le sauver ou l’assimiler à une interprétation qui se voudrait traditionnelle n’aura que plus d’effets délétères et néfastes pour l’Eglise.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. DUFIT THIERRY says:

    Tout est dit dans cet article.
    Vatican II est en réalité la révolution permanente. Il faut tout détruire de fond en comble: doctrine, liturgie, morale. Le concile a accompli son œuvre avec la doctrine et la liturgie mais n’a pas touché à la morale.
    Contrairement à ce que veulent faire croire certains « conservateurs » le mythe du « bon concile mal interprété » ne tient pas. Ce sont bien les textes mêmes du concile qui ont été la cause de cette apostasie généralisée. Du reste les évêques qui ont appliqué le concile sont ceux qui l’ont fait.
    Pour les progressistes d’aujourd’hui l’esprit du concile continue. L’Eglise est en évolution permanente, il n’y pas de vérité définitive et ils ont donc décidé de saper les fondements de la morale.

  2. Pour ceux qui comprennent l’anglais, il y a deux reportages vidéo intéressants et extrêmement lucides faits par l’envoyé spécial du site the Remnant au Vatican:

    https://www.youtube.com/watch?v=PqQ8pbJPh_ss

    https://www.youtube.com/watch?v=9yHXKqKo-GM

  3. Ginette says:

    Pas seulement le fondement moral mais aussi les lois divines.
    Mesange je viens d’ecouter et visualiser les deux reportages. C’est quelque chose a entendre !! Je les mets en favori, je veux les ecouter a nouveau.

    Comme vous dites, c’est d’une telle lucidite, et criant de verite tres importante.Heureusement qu’il y en a encore de vrais croyants qui sont desireux de garder une eglise pure et exempte de souillure. J’ai ete enormement touchee par les propos tres veridiques de cet homme, n’en deplaise aux reformateurs.Le mondeniste n’a pas sa place dans la moralite de l’eglise et son integrite.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com