Pirola-synode-mpi

Six couples ont été sélectionnés pour témoigner sur ce que représentait le mariage devant les pères synodaux.

Les Pirola, un couple d’Australiens mariés depuis 55 ans, anciens membres du Conseil pontifical pour la famille, avaient auparavant expliqué au pape François les joies du sexe en particulier pour les homosexuels. Ils sont venus expliquer cela aux 200 pères synodaux. Ils ont estimé qu’il était grand temps pour l’Église de changer son langage sur le sujet. Bref, l’amour se résumerait à une simple question d’épiderme et ferait comprendre ce qu’est la grandeur de Dieu et la spiritualité. Sans doute ces personnes sont-elles intoxiquées par les théories de Freud. On est presque attendri compte tenu de leur âge. Le cardinal Burke a considéré cette intervention tout à fait « dommageable ».

Lors de leur intervention les Pirola ont évoqué la question suivante. Que doivent faire les parents si le jour de Noël leur fils arrive chez eux avec son concubin homosexuel, en présence des petits-enfants ? Leur réponse a été qu’il fallait accueillir le fils homosexuel et son compagnon. Ils furent applaudis chaleureusement par plusieurs pères synodaux dont au moins trois cardinaux.

La cardinal Burke a fait l’analyse suivante : « Si les relations homosexuelles sont intrinsèquement désordonnées, comme le dit l‘Église, que nous enseigne notre raison et notre foi ? Qu’est-ce que cela signifierait pour des petits enfants de voir présent à une réunion de famille un membre de la famille qui vit une relation désordonnée avec une autre personne ? » « Nous ne voulons pas que nos enfants puissent avoir l’impression que les relations sexuelles en dehors du plan de Dieu sont bonnes en ayant l’air de cautionner des actes gravement coupables venant d’un membre de la famille.»

Finalement, le cardinal énonce une évidence : celle de protéger les enfants d’un mauvais exemple. Jésus nous a dit : « celui qui scandalisera un seul de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on lui pendît au cou une meule de moulin et qu’on le jetât au fond de la mer ». Évangile Saint Matthieu 18-7.

Jean-Pierre Dickès

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Monsieur T says:

    80% des séminaristes américains seraient homosexuels d’après une enquête interne paru dans les années 90, ça ne s’est à mon avis pas amélioré depuis. Et que dire de l’Europe, le pourcentage ne doit pas être franchement très différent…
    Désolation dans le lieu saint.

  2. de la Croix says:

    Ce nouveau pape se prend pour qui pour oser inviter ces lamentables vieillards séniles et soixante-huitards ringards et approuver ceux qui crient sleur désaccord avec les paroles mêmes du Christ dans son évangile : »« celui qui scandalisera un seul de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on lui pendît au cou une meule de moulin et qu’on le jetât au fond de la mer ». Évangile Saint Matthieu 18-7.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com