cardinal-burke

Le rapport Relatio post disceptationem (rapport après le débat) qui vient d’être publié à mi-parcours du Synode sur la famille, a suscité de très vives réactions aux États-Unis dans les milieux catholiques. La presse libérale s’en est félicitée. En revanche pour ceux qui sont attachés à la doctrine de l’Église, il s’agit d’un véritable « tremblement de terre ». Ils sont violemment choqués par la volonté de renforcer les « aspects positifs » du concubinage et de l’homosexualité. Des associations familiales protestent en disant que les personnes dans cet état sont en état de péché mortel et n’ont certainement rien à apprendre aux fidèles. D’autres se demandent si le pape a encore la foi catholique pour laisser passer un tel texte. Manifestement il s’agit de construire « une autre Église ».

Le cardinal Peter Erdö, rapporteur général du synode et donc auteur principal de ce document, s’est plaint lors d’une conférence de presse au Vatican hier matin. En effet, il n’était pas noté dans le document que certains évêques avaient demandé la raison de la non-mention de l’enseignement traditionnel de l’Église ; notamment que les unions homosexuelles ont toujours été considérées comme «désordonnées». John Smeaton, co-fondateur de Voice of the Family (la voix de la famille), une coalition de 15 groupes internationaux pro-famille, a déclaré que ce texte était « l’un des pires documents officiels rédigés dans l’histoire de l’Église. » En quoi les fidèles ont-ils des leçons à prendre chez des personnes qui vivent à l’opposé de la morale catholique laquelle dans cette affaire se trouve véritablement « pulvérisée » ? Une «trahison» se moquant de ceux qui ont mené une vie conforme aux enseignements de la Bible, du magistère de l’Église et de Jésus lui-même.

Dans une interview du lundi 13 octobre, le cardinal Raymond Burke a exprimé les préoccupations de plusieurs de ses frères dans la salle du synode et celles de laïcs militants catholiques à travers le monde. Pour lui – comme durant le concile ndlr- cette présentation publique a été manipulée par les organisateurs du Secrétariat général. Ceci au détriment des interventions réelles des pères synodaux. Il souligne que ce document est en « rupture totale » avec l’enseignement de l’Église.

Jean-Pierre Dickès

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. Puisqu’il s’agit d’une trahison, il faut en tirer les conséquences sans tarder : quitter Rome au sens propre et au sens figuré, rejoindre la Fraternité saint Pie X et les associations placées dans la même mouvance.

    Un schisme est inévitable et ne cessera que le jour où solennellement, on invalidera les constitutions et les déclarations du Concile Vatican II.

    C’est la meilleure manière de rester fidèle au Christ et à Son Eglise, fidèle à Ses promesses.

    • Dickes
      Oui. Vous avez raison dans ce sens que si le synode approuve un tel texte, l’Eglise se trouve en contradiction avec tout l’enseignement de la morale qu’elle a toujours défendu. Je vois par exemple dans le texte proposé au synode cette phrase : Les personnes homosexuelles ont des dons et des qualités à offrir à la communauté chrétienne.
      Des dons ? Lesquels ? Des qualités . Lesquelles ? Les pratiques homosexuelles dépassent l’imagination. La moitié des nouvelles contagions au sida dans notre pays – c’est pire aux Etats-Unis- est lié à ces pratiques. Les cancers de l’anus, la lymphogranulose dite bénigne, la syphilis sont des maladies qui avaient disparues et qui retrouvent une effervescence depuis les campagnes de LGBT. Merci pour les dons…Les pères synodaux n’ont qu’à se les garder pour eux. Si on excepte cet aspect des choses, en quoi les homos auraient-ils plus de qualité et de dons que le reste de la population au point que cela doit être souligné ? Ce sont des citoyens comme tout le monde et n’ont rien à nous apprendre de plus que tout le monde. Merci de votre intervention.
      Dr JP Dickès

  2. Desgrees du Lou says:

    Comme il y a eu un Concile du Vatican …et un concile des médias,
    il y auras un Synode du Vatican … et un synode des médias !!!
    Triste !
    DdL

  3. Il n’est pas du tout clair que ce texte soit réellement le compte rendu des débats. Ce n’est guère le style usuels (peu de références aux textes) … patience et espérance: « sois sans crainte, petit troupeau… »

  4. Grand le cardinal Burke!!!
    …et il parle clair.
    Le seukl a ce triste synode.
    Les progros vont l’eliminer….

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com