Chronique du monde arc-en-ciel : l’Open d’Australie 2018 au centre d’une polémique « gay ».

L’ancienne championne de tennis australienne, détentrice du record des victoires en Grand Chelem avec 24 trophées, Margaret Court, devenue pasteur après sa carrière sportive, prend régulièrement position contre le mariage homosexuel et les diktats du lobby Lgbtqi. Notamment elle avait déclaré la semaine dernière, dans une lettre ouverte au journal « The West Australian », qu’elle cesserait de prendre l’avion avec Qantas à cause du soutien de la compagnie australienne au mariage homosexuel.

« Je crois que le mariage est une union entre un homme et une femme, comme indiqué dans la Bible« ,

avait-elle précisé également. En réponse, l’ex-championne Martina Navratilova, « mariée » depuis 2015 à sa compagne Julia Lemigova, avait demandé à ce que le stade de l’Open d’Australie qui porte le nom de Margaret Court soit rebaptisé.

Mercredi dernier, la joueuse mondiale, désormais âgée de 74 ans, a récidivé dans ses propos contraire à l’idéologie homosexualiste. Invitée à la radio australienne, Vision Christian, elle a déclaré :

«Le tennis est plein de lesbiennes. Quand je jouais (dans les années 1960 et 1970 ndlr), il n’y en avait que deux ou trois, mais ces deux ou trois emmenaient des jeunes dans des soirées et ce genre de choses. Ce qu’on trouve au sommet est souvent ce qui se répand dans tout le sport»,

a-t-elle affirmé. A propos des enfants transgenres, elle n’a pas mâché ses mots non plus en expliquant que selon elle leur esprit avait été corrompu :

«C’est le diable, mais c’est ce qu’Hitler a fait et c’est ce que le communisme a fait: pénétrer l’esprit des enfants. Il y a un complot dans notre nation et dans les nations du monde pour pénétrer l’esprit de nos enfants».

De telles déclarations sont inacceptables pour les esprits politiquement correct d’aujourd’hui. Tout est permis dans notre monde libertaire sauf le rappel de la simple loi naturelle qui fait pousser des hauts cris à la bien-pensance mondialiste ! Ainsi de nombreuses personnalités du monde sportif se sont insurgées contre Margaret Court. La joueuse de tennis Australienne Samantha Stosur, 33 ans, victorieuse à l’US Open en 2011, a confié que certains joueurs pourraient boycotter la Margaret Court Arena à l’Open d’Australie de 2018.

« Je pense que c’est assez fou », a dit-elle dit. « Il est évident que tout le milieu du tennis a le même avis que moi et que nous allons rester fermes. »

Elle a toutefois précisé qu’elle ne se joignait pas aux appels au boycottage de la Margaret Court Arena, la deuxième plus grande enceinte de l’Open d’Australie.

« J’irai à l’Open d’Australie l’année prochaine et nous jouerons quel que soit le court », a-t-elle précisé.

Le numéro 1 mondial, l’Écossais Andy Murray, présent à Paris pour disputer le tournoi de Roland-Garros a confié en conférence de presse, en marge de sa victoire au premier tour :

« Je ne vois pas pourquoi on peut avoir des problèmes avec un couple homosexuel, hommes ou femmes, qui se marie. Je ne vois pas quelle est la différence et cela ne regarde personne au final. En ce qui me concerne, je pense que chacun doit bénéficier des mêmes droits. C’est mon point de vue. Donc je ne suis pas d’accord avec elle ».

Il a aussi demandé que le problème du nom du court soit réglé avant le début du Grand Chelem australien :

« Lorsque l’on est dans un Grand Chelem et que certains joueurs menacent de boycotter un court, c’est problématique. Si quelque chose devait se passer et que le nom du court devait être changé, cela devrait se passer avant l’évènement, avant qu’il ne commence ». 

Une autre joueuse de tennis Australienne, Casey Dellacqua, qui a deux enfants avec une autre femme, a critiqué quant à elle les propos tenus récemment par Margaret Court sur sa famille. Cette dernière avait notamment estimé que les enfants de Dellacqua avaient été «privés d’un père» et que ce n’était «pas la meilleure façon de commencer sa vie».

«J’ai été blessée car je connais personnellement Margaret. Chacun a le droit d’avoir une opinion, mais quand on commence à s’en prendre spécialement à ma famille, ce n’est plus correct», a-t-elle dit à Roland-Garros.

La star du tennis féminin international refuse pour sa part de se dédire.

« Je ne retire aucun mot. Je n’ai rien contre les autres orientations sexuelles, je veux seulement les aider », a en effet déclaré la révérende Margaret Court.

La fédération australienne de tennis a pris ses distances avec les propos de Margaret Court mais n’a pas l’intention de modifier le nom du stade qui porte son nom depuis 2003.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

26 commentaires

  1. Paul-Emic says:

    Les anabolisants et autres dopants ne doivent pas y être pour rien

    • pamino says:

      Dans le cas donné c’est bien possible. Mais dans une société devenue néo-américaine comme l’australienne, où l’on n’a plus aucun besoin de se sensibiliser aux mécanismes linguistiques, presque personne, drogué ou non, ne reconnaît ce qui s’est passé chez quelqu’un qui arrive à dire : « Chacun a le droit d’avoir une opinion, mais quand on commence à s’en prendre spécialement à ma famille, ce n’est plus correct ». Autrement dit : autrefois, si un enfant arrivait à dire, dans ses propres paroles, « Aucune opinion négative susceptible d’être appliquée à la famille de qui que ce soit n’est permise », on lui disait qu’il avait tort et on lui expliquait pourquoi, d’abord à la maison et plus tard, de façon plus raisonnée, à l’école. Autrement dit : Autrefois on corrigeait, mais aujourd’hui il faut se demander : quis corriget ipsos Correctores ? N. B. La réponse « leurs Pères » est strictement interdite, et quiconque aura osé dire « Sans père, aucune famille » encourra l’excommunicationem latæ sententiæ et les peines prévues par le droit civil. Il faut donc se retirer dans sa catacombe, prier et attendre l’aube.

  2. Mad-Max says:

    Et pourquoi , et au nom de quoi Mme Margaret Court serait-elle condamnée ?
    Elle dit la vérité , …
    Oui le monde du sport corrompt les enfants .
    Les exemples de ces abus sexuels sont nombreux et soigneusement cachés .

    • MCF68 says:

      Facile de cacher des choses. Surtout quand on ne peut pas prouver leur l’existence.

      • pamino says:

        Le beau parti pris qui se veut le contraire.

        • MCF68 says:

          C’est vrai que l’on peut gloser longtemps à parler dans le vide. Y a t’il des faits ? des condamnations ?. D’après mes infos il n’y a rien.
          J’ignorai que le sport pervertissait les enfants. J’en ai fait étant plus jeune et mes enfants aussi

          • Mad-Max says:

            A partir du vide … gloser …
            Cette ancienne sportive parle de ce qu’elle a vu , connu et suivi .
            Rien de plus , rien de moins .
            D’ailleurs certaines de ses copines ne sont plus ses copines , la vérité n’est pas bonne à entendre , peu importe …
            En Allemagne , un scandale de jeunes ados abusés dans le monde du sport , en France , dans le monde du tennis , etc…
            Tout de suite étouffé …
            Tabou de très haut niveau dans le sport …
            Médaille de Titane …
            Une fois de plus , vous jouez Candide !!!
            Méphistophèlés vous ne nous enfumerez pas !
            Ne seriez-vous pas tenter par une robe cardinalice , le jeu des chaises tournantes vaticanesques est à plein régime !

  3. daflon says:

    Pour être vraiment cohérent avec leur fameux « mariage pour tous », pourquoi ne pas l’étendre aux animaux domestiques : L’un sera marié avec sa chienne, sa vache, etc, s’il est hétéro. S’il est pédé, ce sera avec son chien, son taureau (c’est plus risqué).
    C’est marrant, non ? Drôle de société, n’est ce pas ?

  4. Mad-Max says:

    Vous êtes trop lourd pour monter à cheval !

    • MCF68 says:

      Non c’est le cheval qui manque de résistance et d’endurance.

  5. 2 personnes ayant le même sexe cà n’existe pas pas même chez les jumeaux monozygotes ou mignongigotes.

    de même genre oui ca existe
    la Taubirannerie se répand partout , « ouvrant le mariage aux personnes de même sexe » selon cette loi aucun mariage homo ne peut se faire légalement

  6. Etienne says:

    Et si vous n’êtes pas en admiration béate devant les LGBTI-XYZ, vous serez prochainement pendus en place publique.
    On ne vous dit d’ailleurs par où.

    • Mad-Max says:

      C’est drôle , j’ai la même certitude .
      Pour ma part , j’en estime l’essentiel a la valeur Q et l’omission ne peut être passée sous silence , car valeur précise de la contrainte dont on peut sans biaiser affirmer la charge .
      Cette matière cachée en prône le postulat …

      • Etienne says:

        Si j’avais le choix, par coquetterie, je souhaiterais être pendu par le cou plutôt que par le Q : ce n’est pas moins salissant mais tellement plus classique.

        • MCF68 says:

          Pour rester classique vous avez le bûcher. Tradition historique remontant parait t’il au moyen âge.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com