Le reportage ci-dessus date de 1998. Il nous montre les folles dépenses et le train de vie de Teodoro Nguema Obiang Mangue (né le 25 juin 1969), surnommé Teodorín, fils aîné du président de Guinée équatoriale Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

Depuis, les années ont passé et Teodorin s’est encore enrichi. Le fils du président de Guinée équatoriale est tout simplement devenu vice-président de la République de Guinée équatoriale depuis le 22 juin 2016, après avoir été deuxième vice-président de 2012 à 2016. Il est aussi vice-président du Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE), le parti présidentiel. Il est également le patron de l’unique station de radio privée du pays, Radio Televisión Asonga et de plusieurs entreprises, notamment actives dans le secteur forestier. Enfin, il est dirige un label de musique hip-hop, TNO Entertainment.

Au préalable, de 1995 à 1997, Teodoro Nguema Obiang avait été conseiller présidentiel chargé des forêts, puis, de 1997 à 2012, ministre de l’Agriculture et des Forêts.

Ajoutons que ses parents le verraient bien succéder à la présidence qui a pris un petit air de royaume africain.

Revenons au train de vie de Teodorin. Tout vice-président de Guinée équatoriale qu’il est, Teodorin Nguema Obiang préfère vivre l’essentiel de l’année en France.

Un choix mûrement réfléchi puisque Teodorin a beaucoup voyagé avant de se poser. En 2004, il achète pour 3 millions de dollars l’appartement le plus cher d’Afrique du Sud, puis il devient propriétaire d’un domaine à Malibu (Californie) d’une valeur de 23 millions €. 

Mais c’est dans un gigantesque immeuble parisien qu’il vit l’essentiel de l’année. Teodorin s’est en effet aussi payé  un hôtel particulier situé au 42 avenue Foch dans le presitigieux 16e arrondissement de Paris. L’immeuble de six étages fait plusieurs milliers de mètres carrés et compte 101 pièces. Teodorin s’y est fait installer une discothèque privée insonorisée, un hamam,… La valeur de l’immeuble est aujourd’hui estimée à environ cent millions d’euros ! 

Les œuvres d’art s’y amoncellent. 18 millions d’euros ont été dépensés pour acquérir en salle de ventes des pièces de la collection d’Yves Saint-Laurent.

Tout allait pour le mieux dans le meilleurs des mondes pour Teodirin jusqu’à ce que les ONG Transparency International France et Sherpa portent des plaintes pour « biens mal-acquis », recel et escroquerie.  

Aux États-Unis, le tribunal fédéral a ordonné la saisie des avoirs de Teodorín affirmant qu’ils proviennent de détournement de fonds publics.

En France, à la suite de la plainte des ONG Transparence International France et Sherpa, l’enquête menée par les juges Roger Le Loire et René Grouman ont mené à plusieurs saisies : en septembre 2011, à Paris, 11 véhicules d’une valeur de 5 millions €, dont une Maserati MC12 (d’une valeur de 700 000 €), deux Bugatti Veyron (1 100 000 € chacune), une Ferrari Enzo, des Rolls-Royce et autres Bentley sont saisies à Paris dans le cadre d’une enquête visant les biens mal acquis.

Le 19 juillet 2012, la justice essaye de saisir son hôtel particulier parisien dans le cadre de l’enquête sur les biens mal acquis. Mais en vain, car Teodorin y a installé une annexe de l’ambassade de Guinée équatoriale à Paris.

Le 4 janvier 2017, le procès de Teodorin s’est interrompu. Une nouvelle audience est fixée en juin 2017. Pour la forme avant classement ?

70 % de la population de Guinée équatoriale vit avec moins d’un euro par jour…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Philibert says:

    Reportage vraiment très intéressant. N’importe quel gars qui a un smartphone aujourd’hui peut se sentir plus riche que lui à l’époque avec son vieux téléphone. Certes, depuis le sien a également évolué, mais il combat contre des moulins à vent. Il aurait bien plus de plaisir à faire le bonheur chez lui et à voir des sourires qu’à acheter une soixantaine de CD par mois qu’il n’aura jamais le temps d’écouter ou qui seront datés quand il le pourra. Le type se prend pour un dieu et aujourd’hui c’est beaucoup de monde comme lui dans notre société matérialiste.

  2. gabriel zallas says:

    D’abord posons les problèmes :

    1) de quel droit les USA et aussi la France s’étigent-t-ils en défenseurs de la morale en faisant des procès pour bien mal acquit et détournement de fonds publics ? Hein je vous le demande ; si ce n’est pas de l’ingérance ça y ressemble fort ; j’ai l’impression d’entendre les enfants scander tous en coeur ; « biens mal acquits ne profite jamais, l’argent ne fait pas le bonheur » dans le film Topaze ;

    2) je ne cherche surtout pas à dédouaner ce personnage légèrement corrompu sur les bords mais qui l’est le plus dans ce cas, les USA, la France qui ont laissé faire depuis plus de quinze ans alors qu’ils étaient parfaitement conscient que ces biens acquit ne l’étaient pas à la sueur du front de notre candidat.

    3) aucun des pays n’a rien remarqué pour la simple raison que l’acquisition était productrice de frais de tranferts, de taxes et impôts divers sur les biens acquis.

    4) Si seulement en France, aux USA ils font ce qu’ils veulent, il était tout simplement interdit d’acquerrir des biens immobiliers de toutes natures par des étrangers le problème ne se poserait pas.

    5) Notre « ami » le vice président aurait-il oublié de verser sa petite obole à des responsables divers pour que l’on se déchaine contre lui ?

    6) Pour conclure disons que c’est un africain, c’est la coutume là-bas de s’en mettre plein les poche sans état d’âme vis à vis de la population et que si certains puritains s’offusquent de ce savoir que ce sont les aides de pays qui sont détournés, dans ce cas il ne fallait pas distribuer cette manne à tous vents sans en contrôler plusieurs fois par an la destination et les projets aboutis. CQFD ! Il suffit de vérifier les montants versée dans chaque pays africain et d’en vérifier la destination et vous verrez qu’en fait il n’est pas le seul.

    Sans aller si loin, nous versons des subventions à des organisations bidons en France qui vivent très bien de nos deniers publics sans que cela dérangent la presse bien pensante ; un exemple M. Bernard Kouchner, vous vous rappelez celui qui portait un petit sac de riz allégé sur cinq mètres devant la caméra en Somalie, eh bien il fut interpelé par la gendarmerie pour excès de vitesse au volant d’une Ferrari… immatriculé au nom de…… de… devinez qui … « Médecins Sans Frontières », là aussi aucun contrôle des services financiers de l’Etat sur la bonne utilisation des subventions versées, mais cela ne choque personne !

  3. Souhaitons que les biens mal acquis par certains politiques et chefs d’ entreprise français soit aussi saisis rapidement parce que nous avons les mêmes roitelets chez nous, mais ils sont protégés par leurs lois !!!!!!

  4. Sancenay says:

    Vertueuse ripoublique qui voit la paille dans l’oeil du voisin africain en principe « décolonisé  » mais manifestement recolonisable – sans le dire évidemment- au profit du nihilo-mondialisme.Cela fait plus de deux siècles que la France baisse son froc pour le plaisir suave de se laisser enquenelller à présent par l’oligarchie du NOM. Comme dit la Taubira , nous voilà rendus à « l’aboutissement ». Cerise sur le gateau parmi d’autres, on donnera à l’Ile Maurice « gratuitement  » aux frais du contribuable, l’île de Tromelin et la zone économique qui va avec, histoire grignoter le patrimoine des zones maritimes françaises et brader un peu plus tant d’efforts et de sacrifices accomplis par nos anciens!
    Tout cela souligne si besoin était que la décolonisation,sorte de prélude à l’actuelle débâcle, fut bien davantage que la colonisation une tartufferie gigantesque aux dépends des deux parties, mais réalisée, bien sûr, aux profit d’obscurs intérêts, de ceux qui s’efforcent de mener l’humanité à sa perte au nom des « valeurs « si propres aux voleurs.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com