queer-week-sciences-po-MPI

La théorie du genre, ça n’existe pas, le gouvernement n’arrête pas de vous le dire !

Pourtant, en ce moment même se déroule la cinquième édition de la « queer week ». Et pas n’importe où : à Sciences-po Paris ! Or, la « queer week » se définit comme une « semaine de réflexion autour du genre et des sexualités« .

Et comme le répète Alain Escada lors de ses conférences, la pornographie est fréquemment utilisée parmi les différents vecteurs destinés à propager la théorie du genre et le nouvel ordre sexuel mondial.

queer-week-programme-MPI

Pour preuve, le programme de cette « queer week ». La conférence inaugurale porte sur « les plaisirs précaires du travail pornographique« . Une autre a pour intitulé : « Les tubes porno : business, usage et audience« . Une autre encore traite de « l’écosexualité« , présentée comme « une sexualité inspirée par la nature, une sexualité faisant partie de la nature, ou faisant en réalité l’amour avec la nature« . Bienvenue dans le monde psychédélique ! Une autre conférence se consacrera aux « Histoires des objets de plaisir » et notamment aux « godemichets et vibromasseurs« . Sans oublier « Plaisir et prévention pour les femmes ayant des relations sexuelles avec d’autres femmes« .

Des « ateliers pratiques » seront organisés au sein même de l’université, entre autre par une « travailleuse du sexe« , comme l’écrit délicatement le programme. L’objectif est notamment de transgresser les normes dans un atelier consacré au « post-porno« . Dans cet atelier, il s’agira de « mettre en scène une sexualité non-normée, dans le but de rompre avec une conception de l’espace public normative et implicitement hétéronormée« . Un autre atelier est consacré  à « La réappropriation des corps trans par les trans eux-mêmes« . Les animateurs de cet atelier, Maud Yeuse Thomas et Karine Espinaira, sont co-auteurs d’une « transcyclopédie« .

queer-week-courts-métrages-MPI

La « queer week » s’accompagne aussi de projection de courts métrages, en partenariat avec « Cineffable ». Parmi les résumés de ces courts-métrages, on lit ceci ; « Une réflexion à caractère pornographique sur le sexe ? Le pornographique, cependant, n’est rien de plus que l’oeil voyeuriste de l’observateur qui mate l’espace privé et intime d’une chambre d’hôtel, part à la recherche d’un organe sexuel ou de n’importe quel caractère sexuel secondaire, afin de faire taire l’angoisse de l’incertitude. »

Quant aux « partenaires » de cette « queer week », on y trouve notamment Pink TV, chaîne de télévision payante destinée au public homosexuel et diffusant à partir de minuit des films pornographiques homosexuels.

Comment est-il admissible de transformer un tel établissement universitaire en un lieu de débauche, sans aucune retenue, pour la cinquième année consécutive ? Des étudiants ne manquent pas de témoigner de scènes ahurissantes auxquels ils assistent. Durant cette « queer week », certains se croient en droit d’étaler tous leurs vices aux yeux de tous. Et, de fait, cela se passe en toute impunité !

La « queer week » se terminera par une table ronde dévolue aux « alliances émancipatrices : au-delà du queer ?« . A ce sujet, le programme stipule cette interrogation : « Quelles coalitions commencent à devenir possibles maintenant que « la théorie du genre » est la cible d’autant d’hostilité de la politique institutionnelle ? Est-ce que « queer » suffit pour les nommer ?« .

Rappelons encore qu’une précédente édition de la « queer week » était « marrainée » par Céline Sciamma, la réalisatrice de Tomboy.

Si des parents doutaient encore du bien fondé de suivre les recommandations de Farida Belghoul (JRE) et Alain Escada (Civitas) de ne pas envoyer leurs enfants à l’école publique le 31 mars prochain, voilà certainement une information qui devrait les faire réfléchir !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. Pingback: L’humour version « queer week » à Sciences Po Paris

  2. Martin says:

    Encore un auteur qui croit combattre la désinformation et le bourrage de crâne et qui, en fait, en crée lui-même. Le comble c’est qu’il ne s’en rend pas compte.

    • Restez bien au chaud dans votre matrix et continuez de téter gentiment votre bonne vache à lait républicaine, monsieur l’hypocrite.

  3. Exquisiteur says:

    « l’auteur croit combattre la désinformation » . Que voulez vous dire ?
    Dénoncer la désinformation c’est désinformer ou informer ?
    Chaque camp est un désinformateur ?

    La manipulation mentale en bande organisée de la LGBT qui consiste à faire croire, au nom de l’EGALITE, toutes les formes de pratiques sexuelles sont,par nature et non conséquence, honorables par devant la loi, n’est pas de la désinformation ? car la paresse neuronale fait confondre égalité et équité, droit et conséquence, statut honorable et conséquence horrifiante?

    Vous sembleriez soutenir que la pédophilie et la sodomie sur les nouveaux nés (« pour tous ») , l’inceste sur 2 millions d’enfants francais, les safaris sexuels de certains élus sur de très jeunes mineurs laissés se vidant de leur sang sur les moquettes de grands hotels, sont des fantasmes et de la désinformation de ma part.
    Ne peuvent y croire que les dégénérés comme moi-meme et l’auteur ?

    Effectivement vous avez raison.
    On s’en fout de tout cela car toutes les différentes formes de consommations sexuelles sont égales entre-elles et la loi ignoble TAUBIRA nous l’a inscrit dans le marbre de la République.
    Honte à elle et sa Raie-pubisque du marais.

  4. Exquisiteur says:

    Une semaine queer qui restera mémorable chez les maroquiniers et les durs à cuire.

  5. Pingback: Vous allez voir combien vous vivons une époque épatante… - Pronoia

  6. Pingback: Et ce type est enseignant à Sciences Po ! » Patrie-Actus

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com