Yannick Sauveur a fait partie des proches de Jean Thiriart pendant près de vingt ans.

Jean Thiriart (1922-1992), peu connu du grand public, fut le fondateur d’une organisation transnationale appelée Jeune Europe qui, dans les années soixante, défendait le concept de nationalisme européen et préconisait une Europe de Vladivostok à Dublin.

Né à Bruxelles, Jean Thiriart avait commencé son engagement politique dès ses 14 ans (en 1936) au sein de la Jeune garde socialiste unifiée et l’Union socialiste anti-fasciste avant de rejoindre en 1941 les Amis du Grand Reich Allemand (AGRA), ce qui lui valut un séjour en prison après la guerre. A sa libération, il gagne très bien sa vie dans une activité d’opticien et structure même cette catégorie professionnelle dont il devient un représentant officiel. En 1960, l’ex-Congo Belge accède à l’indépendance et Thiriart s’active au sein des opposants à la décolonisation regroupés dans le Comité d’action et de défense des Belges d’Afrique puis le Mouvement d’Action Civique (MAC) qui prône la moralité publique et dispose d’un journal qui s’appellera tour à tour Belgique-Afrique puis Nation Belgique et enfin Jeune Europe qui apporte rapidement son soutien à la bataille pour l’Algérie française. Jean Thiriart apporte alors son appui à l’OAS.

Le Congo belge perdu, l’Algérie française perdue, Thiriart recentre son engagement dans la promotion d’un nationalisme européen dont l’ennemi est l’Amérique. Dès 1968, Thiriart se rend à Bagdad et s’intéresse au combat palestinien. Il prend aussi des contacts en Russie, qui est encore l’URSS. Puis défend le communautarisme comme alternative au communisme soviétique.

Au final, Thiriart reste un inclassable, aujourd’hui oublié et curieusement connu avant tout parmi les milieux nationalistes italiens. 

Thiriart, Yannick Sauveur, éditions Pardès, collection Qui suis-je ?, 128 pages, 12 euros

Pour le commander en ligne.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Chouanne says:

    Jean Thiriart est retourné à Moscou avec Michel Schneider après la chute du régime soviétique. Michel Schneider qui a été chargé de mission de Jean-Marie Le Pen. Il était en compagnie de Jean Thiriart à Moscou lors de l’assaut de la Maison blanche (la Douma) contre Eltsine en octobre 1993, sa femme enceinte avait été atteinte d’une balle. Un soulèvement qui a échoué.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com