L’économiste français Thomas Piketty, auteur du livre à succès Le Capital au XXIe siècle, a fait savoir à l’Agence France-presse qu’il refusait sa nomination au grade de chevalier de la Légion d’honneur, officialisée ce jeudi 1er janvier.

Denis3-1

Motif de cette claque au Gouvernement et à François Hollande ?  

« Je refuse cette nomination, car je ne pense pas que ce soit le rôle d’un gouvernement de décider qui est honorable.» 

Et d’ajouter un petit conseil : l’Etat « ferait bien de se consacrer à la relance de la croissance en France et en Europe » plutôt que de distribuer ces distinctions.

Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement supérieur et de la recherche, a réagi de façon laconique : «L’excellence et la visibilité de son travail demeurent».

Donc il a RAISON mais on ne change RIEN !

Arnaud Leroy. députés PS, croit devoir s’en mêler : «On peut éviter de comparer le je refuse la Légion d’honneur de Piketty au j’accuse de Zola». Non, car le problème est réel, qu’importe le moyen pour faire passer le message.

Cette Légion d’honneur est attribuée par copinage, telle de l’avancement ou de la promotion sans justificatif, au mérite de l’âge, de plus en plus ridicule. 

Laure de La Raudière, députée UMP, n’apprécie pas le geste de Thomas Piketty, «le comble du mauvais goût, doublé d’arrogance». «La Légion d’honneur, cela ne se demande pas, cela ne se refuse pas ! On n’est obligé de porter sa décoration». Au nom de quoi, Madame, donnez-vous des leçons ?  Pour l’UMP comme pour le PS, on se serre les coudes, on ne « touche » pas aux institutions même si elles sont sclérosées. 

Quant à Florian Philippot, FN, il a commenté ainsi : «La légion d’honneur a été tellement dévoyée par les pouvoirs que le refus de Piketty apparaît comme très sain et authentiquement républicain». 

Mais ce qui compte dans cette affaire, c’est le diagnostic de Thomas Piketty : 

« Je pense qu’il y a un degré d’improvisation dans la politique fiscale et la politique économique de François Hollande qui est effectivement assez consternant. »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. « Il a été le compagnon d’Aurélie Filippetti qui, en 2009, porte plainte contre lui pour violences conjugales mais sans en parler aux médias8, puis retire sa plainte. L’enquête a été classée sans suite après qu’il se fut excusé9, selon l’entourage de la députée socialiste10. »

    Prétend wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Piketty

    Issu d’un famille Lutte ouvrière, monsieur Picketty est un marxiste impénitent. Il réunissait les conditions idéologiques pour l’obtention de la « Légion d’honneur ». Dommage qu’il l’ait refusée.

  2. L’économiste s’est attiré les foudres de responsables de la majorité après avoir décliné la distinction.

    Mais il confie au « Monde » n’avoir pas voulu marquer son désaccord avec l’exécutif.

    on lui a fait du chantage ? promis une place au Gouvernement ??

    cherchez l’erreur !

    « Je refuse cette nomination, car je ne pense pas que ce soit le rôle d’un gouvernement de décider qui est honorable »

    ??

    « Je pense qu’il y a un degré d’improvisation dans la politique fiscale et la politique économique de François Hollande qui est effectivement assez consternant. »

    ??

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/01/02/piketty-apres-son-refus-de-la-legion-d-honneur-ils-ont-l-air-de-ne-pas-etre-contents_4548675_823448.html

  3. Interressant ce constat d’un homme de gauche !
    Quant à ses écrits, notamment « Pour une révolution fiscale »… je vous conseille vivement le pendant « Pour une libération fiscale »…

    En effet : Tout examen des doctrines fiscalistes doit commencer par la considération de la finalité précise des contributions, des cotisations et des charges supportées par les citoyens. L’impôt vise en effet un seul objectif : la couverture des dépenses de l’État.
    Une certaine utopie de gauche en fait au contraire l’instrument d’une réforme égalitaire de la société. Cette illusion fonctionne au service d’une classe politique essentiellement prédatrice et dont la devise pourrait être : Je dépense donc je suis.

    Lisez donc « Pour une liberation fiscale, de J.G. Jean-Gilles Malliarakis en diffusion sur Livres en Famille : http://livresenfamille.fr/p8635-jean_gilles_malliarakis_pour_une_liberation_fiscale.html

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com