Tony Blair

L’ancien Premier ministre britannique Tony Blair, mis en face de ses mensonges, s’est excusé mercredi pour avoir entrainé son pays dans l’agression meurtrière de l’Irak en 2003 sous un faux prétexte: « C’était la décision la plus difficile que j’ai jamais prise (…) je l’ai prise de bonne foi. J’en endosse l’entière responsabilité. J’exprime ma peine, mes regrets et mes excuses ». Il a ajouté en manière d’excuse, qu’il était important que les États-Unis ne se battent pas seuls sur le sol irakien contre la terreur. Ce qui prouve que l’homme se refuse à endosser l’entièreté de sa faute puisque la terreur en provenance de l’Irak n’existait manifestement pas à cette époque. 

Cette guerre aurait fait en Irak, entre 200 000 et un plus d’un million de morts. Mais il est très difficile d’avoir des chiffres fiables, de nombreux morts n’ayant jamais été comptabilisés dont en plus les morts des conséquences de la misère et du manque de soins et de médicaments en raison de la guerre.

Georges Busch et Hillary Clinton rendront-ils compte un jour de cette guerre ?

29 lettres de l’ex-premier ministre britannique Tony Blair à l’ancien président américain George W. Bush ont été publiées le 5 juillet de cette année, dans lesquelles il l’assurait de son soutien dans sa volonté guerrière, des semaines avant le déclenchement des hostilités. 

Reste que les principaux initiateurs de cette guerre criminelle aux USA, n’ont jamais fait la moindre excuse, ni exprimé le moindre regret pour des fautes dont le monde entier aujourd’hui subi les conséquences meurtrières. Parmi ceux-ci, en premier Georges W. Busch, bien sûr, mais également Hillary Clinton qui était à l’époque sénatrice démocrate de l’État de New York et qui a soutenu l’intervention américaine en Irak. Hillary Clinton est aujourd’hui soutenue par Obama dans sa course à la maison blanche, alors qu’elle est en partie responsable des guerres actuelles du Moyen-Orient. Après avoir farouchement soutenu Busch dans son agression de l’Irak elle a notamment été l’avocate la plus énergique de l’administration Obama, comme secrétaire d’Etat, pour engager la guerre en libye; une guerre qui s’est étendue à la Syrie et au-delà. Des pays qui étaient alors prospères et paisibles.

Commentant la mort atroce de Mouammar Khadafi, la Secrétaire d’Etat aurait dit, se prenant pour Jules César: « Nous sommes venus, nous avons vu, il est mort. »

Comment osent-ils donner des leçons à propos de la Crimée ?

Mercredi matin, le président de la commission mise en place il y a sept ans pour enquêter sur cette guerre, John Chilcot, a déclaré:  « Nous avons conclu que le Royaume-Uni avait décidé de se joindre à l’invasion de l’Irak avant que toutes les alternatives pacifiques pour obtenir le désarmement (du pays) ne soient épuisées. L’action militaire n’était pas inévitable à l’époque ».  

Une manière d’atténuer les responsabilités des dirigeants du pays, alors qu’avant la déclaration de guerre, les experts US chargés de contrôler que l’Irak ne fabriquait pas d’armes nucléaires avaient donné un rapport qui exonérait le pays de ces accusations. Mais le pouvoir américain et le pouvoir britannique avaient feint de ne rien savoir et avaient préféré se fier à un faux grossier, prétexte au déclenchement de cette première « guerre préventive ». En fait de prévention, le foyer de guerre allumé en 2003 par les États-unis et son allié britannique a embrasé tout le Moyen-Orient et s’étend en Afrique, en Europe et partout dans le monde aujourd’hui. Le concept nouveau de « guerre préventive » a été inauguré à cette occasion et pour les besoins des initiateurs.

 

La photo ci-dessus montre Tony Blair alors qu’il visitait les troupes britanniques en Irak en 2003 à Basra.

Les USA et le Royaume-Uni, aujourd’hui fer de lance des sanctions contre la Russie pour la réintégration de la Crimée dans la Fédération russe, sont les plus mal placés pour faire des leçons, alors que ce rattachement s’est opéré sans faire couler la moindre goutte de sang et selon la volonté des habitants. 

« Ceux qui ont renversé Saddam en 2003 sont responsables de la situation en 2015 »

En 2015 l’ex-premier ministre Blair déclarait à CNN« Je présente des excuses pour le fait que le renseignement était faux. Je présente également des excuses, au passage, pour certaines erreurs de planification et, certainement, pour notre erreur dans la compréhension de ce qui arriverait une fois que nous aurions renversé le régime. Mais il m’est difficile de demander pardon pour avoir renversé Saddam ». 

Répondant alors à la question de savoir si cette invasion avait mené à l’essor de l’EI, Tony Blair avait répondu: « Bien sûr, vous ne pouvez pas dire que ceux qui ont renversé Saddam en 2003 n’ont aucune responsabilité dans la situation en 2015. »

Le « faux renseignement » évoqué par l’ex-premier-ministre concerne de supposées armes de destruction massive de Saddam Hussein. Cette prétendue menace (alors éteinte à ce moment-là) a servi de prétexte pour faire admettre aux opinions publiques britannique et américaine l’invasion de l’Irak et la chasse à mort aux dirigeants irakiens. Cette menace s’est avérée inexistante et le prétexte brandi un faux grossier. Cette agression de l’Irak a engendré une guerre qui dure toujours. L’envoyé présidentiel américain chargé d’administrer l’occupation violente du pays, Paul Bremer, par, disons, son incurie a mis le pied à l’étrier d’Al Qaïda en Irak qui est devenu par la suite l’Etat islamique. En effet la dissolution du parti Baas et l’interdiction à ses hauts responsables d’exercer une fonction au sein du nouvel État avait précipité la chute du pays dans la guerre civile, en le désorganisant complètement, dressant les chiites contre les sunnites. Les officiers de l’armée dissoute se sont alors alliés aux agents de renseignement baasistes et aux sunnites pour former la branche d’Al-Qaida en Irak, matrice de l’Etat Islamique qui s’est depuis étendu en Syrie, en Lybie, au Liban, dans de nombreux pays d’Afrique et s’est disséminé un peu partout dans le monde. Le terrible attentat qui a frappé Bagdad le 6 juillet et qui a fait plus de 250 morts, est l’actuelle conséquence de l’agression du pays par les USA, le Royaume-uni et plus de vingt autres pays, en 2003. Mais la France ne faisait pas partie de cette coalition de la honte. 

L’Irak demandera-t-il des dédommagements de guerre ? Des parents britanniques de soldats tués au cours de la guerre en Irak semblent en tout cas prêts à poursuivre l’ancien premier ministre.

emiliedefresne@medias-mpresse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

14 commentaires

  1. vaxelaire says:

    Bien sur qu ‘ils sont responsable ,mais ils s ‘en moquent car c ‘est les peuples qui souffrent ,pas eux ,et ils se permettent de encore se mêler de la Russie ,le peuple Américains , et aussi aveugle que le peuple Français ,quand aux Médias ,se sont les pire ,il faudra qu ‘un jours ils rendent des comptes eux aussi

  2. claire says:

    Des excuses !?!?!?
    Parfois les Excuses c’est pas sufisant quand même .
    Excusez vous si vous bousculer quelqu’un dans les rues , mais des millions massacrés des villes , des pays détruits , les invasions a la suite de tout ça !!!!!!!
    Ils sont gonflés tous ces Traites de penser qu’ils s’en sortiront avec quelques excuses .

  3. Des excuses qui cachent la vérité renouvellent le mensonge initial donnant au crime la nécessité de voir son auteur poursuivi au TI mis en place par les occidentaux pour y faire condamner à leur place les victimes qui assistent aux génocides de leur pays.
    Contrairement à ses affirment ions mensongères, Tony Blair avait la parfaite connaissance des faits. Mais , en temps que premier ministre de l’Angleterre, il devait obéir aux ordres donnés par Israël aux Occidentaux afin d’offrir la Méditerranée à ceux qui se sont emparées de la Palestine et qui veulent s’approprier le Procge et le Moyen-Orient.
    Les fausses excuses de cet ancien premier ministre a grave son cas. Les peuples victimes des génocides commis en Orient ainsi que les peuples occidentaux doivent ouvrir le procès de Tony Blair au tribunal international afin que cessent les guerres d’Orient où des millions de morts gisent, des familles croupissent dans l’abandon et la misère que les dirigeants sont entrain de provoquer en Europe sous la houlette des responsables qui nous gouvernent pour vendre les nations qu’ils dirigent à l’oligarchie qui prône le NOUVEL ORDRE MONDIAL. Par le canal de faux philosophes remplis de haine contre l’Humanité ou encore des prophètes de la démocratie Universelle afin de soumettre les peuples en esclavage ou de mettre à exécution les dix commandements gravés sur le granite du mégalithe d’Elberton en Géorgie(USA)

  4. pardon pour les incorrections du texte.

    Il est temps que les peuples reprennent la gouvernance de leur pays réciproque et assurent leur avenir sur d’autres bases que l’esclavage auquel nous destine le nouvel ordre mondial.
    Qui, en dehors de nos hommes politiques, aurait pu prévoir le sort que l’oligarchie tente de réserver à l’humanité?

    Les seuls hommes qui en furent capables ont tous été assassinés.

    Nous devons réagir sans plus tarder et former dès maintenant un seul parti de coalition pour avoir une chance de mettre fin au génocide mondial lors des élections françaises de 2017

  5. legrandjeu says:

    C’est le temps des salauds sincères, ce sont les WASP dans toutes leurs splendeurs, culot monstre !

  6. champar says:

    Ah les cro cro cro les cro cro cro les crocodiles sur les bords du Nil ils sont partis n’en parlons plus …

    M. Blair encore un petit effort pour reconnaître la totalité de la faute et transformer des larmes de crocodile en vrai repentir (surtout pas repentance, c’est un mot pourri à l’os).

    Faute avouée à moité pardonnée même s’il y a des restrictions et que le terme « excuses » pour 200.000 morts paraît dérisoire et ressemble plus à une réplique des « tontons flingueurs » qu’à une démarche de repentir, mais il s’agit peut-être d’une traduction édulcorée.

    • pamino says:

      Vous avez probablement raison avec la traduction (je n’en ai pas vu l’original). On dit à tort en français : je m’excuse. On dit à tort en allemand : ich entschuldige mich (littéralement : je me déculpabilise). On dit en anglais, qui est du bas-allemand fortement francisé : I beg your pardon (littéralement : je demande en tant que mendiant votre pardon). On ne peut pas s’excuser ; on ne peut pas présenter ses excuses ; on ne peut présenter qu’une demande d’être excusé.

  7. La larmichette des hypocrites qui ont mis volontairement sur l’hôtel du sacrifice un pays qui ne demandait rien. L’Europe tout entière et les USA à leur tête ont massacré des milliers de gens avec un mensonge une supposition, une supercherie minable à vomir. Malheur à quiconque tue son prochain avec préméditation. Tous les grands de ce monde sont coupables devant cet acte ignoble.

    • pamino says:

      Vous vouliez peut-être écrire « sur l’autel du sacrifice » ? Mais ce que vous avez dit fait penser.

  8. Murielle noric says:

    Les excuses, c’est bien, mais pour qu’elles aient un sens, il faut aussi le rachat de la faute, et quel meilleur sacrifice pour la G.B et consorts, que l’or. Qu’ils dédommagent ces populations en espèces sonnantes et trébuchantes, ainsi ce sera pour eux un sacrifice, et pour les peuples, une aide pour « se refaire »

  9. lucifer says:

    au moins T.Blair a le mérite de s’ excuser…vous pouvez toujours attendre les excuses ou simplement les regrets de «  »nos élites sarko juppe levy «  » avec la bénédiction du ps pour l’ attaque de la Libye entrainant la mort de Kadhaffi. Le seul capable de maitriser les tribus composant le peuple libyien. On connait la suite. Heureusement que les russes sont intervenus en Syrie.Rappelez vous l’ autre guignol de l’ élysée……

  10. john azul says:

    Combien y a t’il de familles britanniques ayant perdus un de leurs membres dans cette guerre? Combien d’orphelins britanniques, combien de veuves? Et cela sans parler de la catastrophes humanitaires qu’a engendré cette guerre en Irak et qu’elle engendre encore! Vous êtes mr Blair un traite a la nation pour la nation britannique et vous êtes un monstres tel Hitler pour l’humanité!

  11. Beyond the sea says:

    Les seules excuses qui vaillent sont celles qui obligent à ne pas recommencer le geste . Donc on rétablie la peine de mort pour les actes cupides et le tour est joué.
    Ainsi les clintons, obama, sarkozy, blair famille Bush, dick cheney, etc…. y en a tellement d’autres, devant le tribunal de Lahaye pour crime contre l’humanité car tout ce beau monde est coupable au même titre que gobels,eichmann, Himmler, milosevic. Un peuple à reduit son compte à ses bourreaux le peuple roumain contre les ceaucescu.
    Un Mort ne revient jamais, même si il est innocent alors eux pour prouver leur innocence seul Lucifer pourrait les exonérer! LA GUILLOTINE EST LE POUVOIR DU PEUPLE!

  12. Plumot says:

    He gives excuses for someone else’s mistakes, that’s easy. They knew these informations were false and he is directly responsable for all the killing and misery, he should be hang.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com