Le Pew Research center est un organisme spécialisé dans les sondages les plus exhaustifs. Il a ainsi réalisé un sondage dans 8 pays européens sur la perception qu’ils avaient de leurs collègues de l’Union européenne sur les critères suivants : pays le plus travailleur, le plus digne de confiance et bien sur l’inverse, le pays le moins travailleur et le moins digne de confiance.

Pour 7 des 8 pays interrogés (la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Pologne et la République Tchèque), la réponse aux deux premières questions  est identique : l’Allemagne est le pays le plus travailleur et le pays le plus digne de confiance. Rappelons que sur les 6 pays susnommés qui ne sont pas l’Allemagne, 4 ont reçu la visite de migrants allemands d’un genre particulier il y a presque 80 ans, 1 a reçu un corps expéditionnaire allemand et le sixième a été en guerre avec l’Allemagne.

Reste le 8e pays, la Grèce, autre pays ayant eu des touristes allemands venus visiter de 1941 à 1944 le Parthénon en Porsche. Pas la voiture, le char… Pour eux, les gens les plus travailleurs et les plus dignes de confiance sont… les Grecs. On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, parce que s’il fallait compter sur les autres…

Les autres, justement, ne partagent pas l’opinion auto-satisfaite d’Athènes.  Pour 5 pays européens, les Grecs sont les plus fainéants : la Grande-Bretagne, l’Allemagne, l’Espagne, la Pologne et la République Tchèque. Pour les Français et les Grecs, ce sont les Italiens les plus fainéants et pour les Italiens, ce sont les Roumains. On est toujours les fainéants de l’autre…

Sur les pays les moins dignes de confiance, on sent le poids de l’histoire… Pour les Britanniques, c’est la France (perfide Albion !), pour la France, la République Tchèque et l’Allemagne, c’est la Grèce (ce n’est pas dû à la dette en ce qui concerne la France, car au XIXe siècle, les Grecs avaient la réputation de tricher dans les jeux de cartes). Les Italiens sont également jugés indignes de confiance par l’Allemagne (qui n’a toujours pas digéré la trahison du 8 septembre 1943), par l’Espagne et… par l’Italie elle-même ! L’Allemagne, outre la Grèce, est jugée indigne de confiance par les Polonais… qui la juge également la plus digne ! Paradoxe explicable par l’énorme complexe d’infériorité qu’ont les Polonais vis-à-vis des Allemands, qui n’a d’égal que le complexe de supériorité qu’ils ont vis-à-vis des Russes et des Ukrainiens, la gratitude qu’ils ont envers la France et la détestation qu’ils ont pour le peuple juifs (explicable par l’attitude de ses derniers sous l’oppression russe, tant tsariste que communiste).

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

2 commentaires

  1. daflon says:

    A defaut d’être des chars « Porsche », une partie des Tiger I avaient effectivement reçue des tourelles en acier moulé sortant des usines du Prof. Ferdinand Porsche. C’etait déjà tres chic pour l’époque!

  2. pamino says:

    Voilà enfin une statistique dynamique.
    « Pour les Britanniques, c’est la France (perfide Albion !) »
    Vu que pour la France c’est la République Tchèque et l’Allemagne, la conclusion s’impose que l’Albion, c’est la France que les Britanniques qualifient (en français) de « perfide ». Ceterum censeo : sa capitale a mérité de subir la peine capitale.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com