L’annonce faite par Marine Le Pen, hier soir après les résultats électoraux, de proposer un grand chantier de transformation du Front National est devenue très vite un sujet central des entretiens médiatiques.

L’euro-député Bruno Gollnisch, un des plus anciens cadres et élus du Front National, interrogé sur cette question, s’est dit aux micros de France Info, quelques minutes après la déclaration de madame Le Pen, favorable à une alliance pour les législatives mais pas à un changement de nom.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

3 commentaires

  1. Eric says:

    Je suis persuadé que c’est à cause du nom « FN » que sa candidate a perdu l’élection présidentielle. Si le FN s’appelait Les Patriotes depuis ne fût-ce qu’un an, MLP aurait gagné l’élection présidentielle. Le nom FN effraye la grande majorité des Français et l’on entend le mot « haine » dans ce nom.

    • Raiford says:

      La politique que Macron fera (avec célérité), sera bien plus efficace pour augmenter les scores du FN, que ne pourrait le faire un changement de nom.

  2. daflon says:

    Va pour un changement de nom. Mais l’aliance? Avec qui?
    Pour moi la condition sine qua non c’est d’afficher clairement l’expulsion des musulmans. Tout ce qui n’affirme pas cette volonté est sans interet, car inefficace contre l’invasion.
    Nous n’en voulons pas chez nous!

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com