Le docteur Jean-Pierre Dickès présente la première partie de son nouvel ouvrage: « La fin de l’espèce humaine« .

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. michelb says:

    vendredi dernier les grilles de Auchan sont restées fermées toute la journée
    panne générale, pas de caisse etc…

    les machines ne sont pas infaillibles et ne se dépannent pas elle-mêmes.

    métro, boulot, dodo, c’est déjà de la robotisation.

    quand à l’espèce humaine, a-t-elle déjà existé? chaque jour qui passe, montre que l’animal domine toujours??!!

  2. Vieux Jo says:

    En 1998, Louis Millet avait commis un livre : « Des ordinateurs intelligents ? L’intelligence artificielle, le cerveau, la pensée… » où il concluait :
    « Plus la science progresse, plus s’accroissent les problèmes que ce monde et que notre propre être nous posent, à tel point que les spécialités scientifiques se rétrécissent, se subdivisent indéfiniment. Les savants du XIXe siècle depuis la Renaissance, croyaient qu’ils allaient enfin tout savoir, tout élucider, tout calculer. Aujourd’hui, ceux qui se consacrent à la recherche réelle, recherche du réel, sont devenus plus modestes. Mais ceux qui sont grisés parce qu’ils fabriquent des machines hyper-puissantes?… »

    A l’époque déjà, cela m’avait fait un peu froid dans le dos. Aujourd’hui, Docteur, vos informations me glacent le sang…

  3. kalamata says:

    Les tops scientifiques et les maitres du monde veulent savoir si ce type de monde va fonctionner ? Je réponds non.
    Une science sans conscience est au dessous de l’intelligence d’un vers.

  4. Maître Cube says:

    Il ne faut pas s’inquiéter, l’intelligence artificielle, forcément programmée, n’a rien à voir avec l’intelligence tout court. L’intelligence artificielle, aussi performante soit-elle, ne sera toujours qu’un OUTIL.

    Prenez par exemple un cas d’intelligence artificielle bateau comme le traducteur de google. Les traductions de textes anglais en français ont bien fait d’énormes progrès depuis des années, mais elles plafonnent désormais à « passable », quand elles sont compréhensibles, et il faut toujours reprendre la ponte de gogole pour la franciser et la rendre lisible.

    Aucun organigramme ne permet de réaliser des traductions parfaites, sauf à prévoir tous les cas, toutes les expressions, tous les proverbes… Et, d’après les résultats, on peut conclure que gogole s’aide en recherchant dans ses immenses bases de données, ou peut-être en ligne, des textes approchants pour les intégrer à ses traductions, qui, de ce fait, sont parfois, de manière flagrante, piochées dans un contexte n’ayant rien à voir avec ce qu’on lui demande de traduire. Peut-être que quand gogole aura toutes les expressions en mémoire, il sera capable de traduire parfaitement. Mais quand cela arrivera-t-il ? Est-ce seulement possible ?

    Et ça fait bien quinze ans que l’intelligence artificielle d’un truc aussi restreint qu’une simple traducteur existe. Ce n’est donc pas demain que le pas supérieur sera franchi, et les machines comprenant des langues parlées et les traduisant vocalement en un autre langage sont un beau rêve de science-fiction.

    Alors, une puce dotée de ce genre d’intelligence à greffer dans la tête pour obtenir quelque chose dont l’Homme serait incapable, je n’y crois pas du tout.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com