president-syrien-bachar-al-assadBien des interrogations subsistent sur le coup d’État en Turquie et le cercle de ceux qui suspectent Erdogan d’en être un probable instigateur s’élargit. Trop de points obscurs et étranges demeurent.

C’est au tour du président syrien Bachar al-Assad de s’interroger sur ce putsch dont le premier bénéficiaire est le sultan de la demi-lune Erdogan.

Hier, à l’occasion d’une réunion à Damas avec une délégation d’hommes politiques libanais conduite par Najah Wakim, le dirigeant syrien a parlé sans détours de la situation en Turquie au quotidien libanais Al-Akhbar :

« On ne peut pas ignorer la possibilité que Recep Tayyip Erdogan, le président turc, utilise ces événements afin d’éliminer ses opposants dans les institutions militaires, judiciaires et politiques. »

Depuis qu’Erdogan a pris en mains les rênes du pays, les purges dans les institutions étatiques mais aussi la mise au silence de opposants médiatiques sont féroces. A deux jours du coup d’État manqué, plus de 8000 présumés conspirateurs ont été arrêtés. Beaucoup d’entre eux avaient leur nom sur des listes noires déjà prêtes depuis longtemps affirme le commissaire européen Johannes Hahn dans une déclaration reprise par Reuters :

« On a au moins l’impression que quelque chose avait été préparé. Les listes sont disponibles, ce qui laisse penser que cela était préparé pour servir à un moment ou un autre. »

Ce coup d’État est donc tout à l’avantage d’Erdogan qui s’est même permis, dans les heures qui ont suivi, de demander aux États-Unis l’extradition de son ennemi le plus acharné, le prédicateur Fethullah Gulen l’accusant d’être le deux ex machina du putsch.

Bénéfices politiques que le président syrien n’a donc pas manqué de souligner.

Alors, coup d’État préparé par les services à la solde du sultan ou putsch d’opposants ? Les interrogations demeurent et laissent planer de sérieux soupçons sur une possible implication d’Erdogan.

Francesco de Villasmundo

https://francais.rt.com/international/23998-erdogan-pourrait-utiliser-tentative-putsch

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. vaxelaire says:

    PERSO ,j ‘y est penser de suite ,il est prêt a tout pour arriver a ses fins ,c ‘est un Hitler en puissance ,pourquoi veut il absolument faire partie de l ‘Europe ,de toute façon ,il n ‘a rien a y faire ,mais comme sa ,il va plus nous envahir ,avec la complicité de qui on sait

  2. Philibert says:

    Si Hollande faisait la même tentative, c’est sûr que non seulement il ne pourrait pas revenir mais surtout qu’il ne trouverait aucun soutien contre les dissidents. Ils ont tellement affaibli la France que désormais tout est possible. Il faut se rappeler par ailleurs de la foudre sur son avion comme sur le Vatican.

    La Russie joue un jeu trouble également avec la Turquie qui ne va pas en notre faveur. Nous sommes au moins tous autant fichés qu’en Turquie et ils sont prêts de débarquer chez chacun de nous aussi rapidement. Leur « état de droit » est juste une blague sachant que si de tels troubles avaient lieu chez nous, ils pourraient intégrer toutes les personnes qu’ils souhaitent vu le nombre.

  3. Depuis le début de ce soi-disant « putsch » je suis convaincue qu’Erdogan en est l’instigateur pour se débarrasser de ses opposants. Ce type est tout aussi malade qu’Hitler et sa bande d’assassins.

  4. Boutté says:

    il convient toujours de se demander « à qui le crime profite ». Ici c’est clair comme ça l’a été pour la mise à l’écart de DSK par Hollande pour emporter les élections en s’appuyant sur la population islamisée de France .

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com