Hier vendredi, l’Ukraine une nouvelle fois a tenté de faire trembler le monde à l’annonce de troupes et de  chars russes qui auraient franchi sa frontière au sud. Ne tremblent que ceux qui le veulent bien tant l’Ukraine ne cesse de crier au loup, sans que jamais personne ne voit l’ombre du loup. On ne compte plus en effet, depuis son coup d’Etat d’avril dernier, le nombre de fois que Kiev lance ce genre d’alerte. Mais aucun des puissants systèmes de détection, aucun satellite, aucun photographe, personne n’a détecté le moindre mouvement de troupes russes à la frontière ukrainienne. Les seuls mouvements de chars sont ceux de Kiev  qui a rompu les accords de Minsk.

Enfants tués à Donetsk

Grâce à la trêve, les troupes de Kiev ont pu rénover leur matériel lourd, et s’équiper avec les dotations américaines et européennes, panser leurs blessures, et sont en train de tenter d’encercler Donetsk où elle sont même rentrées dans un quartier de la ville. L’attaque a pour le moment été repoussée, mais des civils adultes et des enfants l’ont payé de leur vie. L’explosion d’un obus sur une école de sport, a tué deux adolescents et en a blessé trois autres. L’UNICEF a dénoncé l’attaque. Et comme toujours, personne ne parle des pertes militaires qui ne sont plus chiffrées.

C’est donc, une nouvelle fois, pour mieux faire passer ses agressions meurtrières contre ses propres compatriotes du Donbass, que Kiev fait diversion avec ces alertes mensongères. Comme à chaque fois les pays de l’OTAN font mine de prendre au sérieux l’alerte et répliquent en donnant quelque leçon bien sentie à la Russie pour la désigner aux yeux du monde.
Aujourd’hui c’est le Canada qui s’est chargé de la besogne: « Nous demandons à la Russie de retirer immédiatement ses troupes », a indiqué le chef de la diplomatie canadienne, soulignant qu’Ottawa « surveillerait de près la situation ». Vraiment ? Le Canada qui s’est doté du budget militaire sans doute le plus élevé de son histoire ne peut donc pas vérifier les mouvements de troupes avec ses moyens de surveillance ?

« L’Occident ferait bien de cesser ses élucubrations concernant la présence de troupes russes près des frontières ukrainiennes et d’adresser ses craintes à ce sujet à la source ayant inventé ce mensonge », a rétorqué, vendredi le porte-parole du ministère russe de la Défense.

« Nous invitons nos partenaires occidentaux à adresser désormais les craintes qu’ils éprouvent concernant la présence inexistante de forces russes, à la source ayant inventé ce mensonge. »

Le ministère russe de la Défense a fait savoir à cette occasion que les propos de ce genre émanent d’une seule source. Cette source n’est pas d’origine ukrainienne, même si elle se trouve à Kiev.

Une nouvelle fois l’Onu ne peut pas confirmer les informations concernant le transfert de troupes russes en Ukraine: « A l’heure actuelle, nous ne sommes pas en mesure de le vérifier », a déclaré vendredi devant les journalistes à New York Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général des Nations unies.

Dans cette atmosphère irrespirable de basses manœuvres de l’OTAN, Monsieur Klintsevitch, membre de la Commission de la défense de la chambre basse de la Douma, déclarait aujourd’hui: « En cas de conflit mondial, nous pourrions sans aucun doute surmonter n’importe quel système de défense antimissile. Nous avons suffisamment de forces et de moyens à cet effet, surtout en ce qui concerne les armes de haute précision et les missiles de croisières basés en mer et au sol. Ces missiles triomphent facilement des boucliers les plus sophistiqués qui soient ».
Moscou dénonce la montée des tensions provoquée par les Etats-Unis qui déploient près des frontières russes un système de défense antimissile capable de remplir des missions offensives. Le rapprochement des infrastructures militaires des frontières russes ne manque pas de préoccuper Moscou, car ces missiles « peuvent être utilisés comme des armements offensifs », précise M.Klintsevitch. Selon lui, « personne ne doute aujourd’hui que le bouclier américain soit dirigé contre la Russie et qu’il ne vise pas à neutraliser la prétendue menace iranienne. »

Ceci alors que par ailleurs l’Agence américaine de défense antimissile a confirmé vendredi un test réussi du système antimissile Aegis dans le Pacifique. L’agence Reuters a pour sa part annoncé, selon ses sources, qu’une version modernisée d’Aegis – baptisée Aegis Ashore – serait déployée en 2015 en Roumanie.

Avant-hier c’était le plus grand porte-avion de la marine américaine, deux fois plus grand que le Charles de Gaulle, qui faisait escale à Toulon en provenance de la zone de conflit du Moyen-Orient, et aujourd’hui le service de presse de la flotte russe de la Baltique annonce que le grand navire de débarquement russe Alexandre Chabaline est entré jeudi en mer Méditerranée où il effectuera des tirs d’artillerie dans le cadre d’exercices navals.
Comme on le voit le ton monte, les menaces se précisent, chaque camp affûte les couteaux comme s’il se préparait, les uns à attaquer, les autres à se défendre.
Qu’en est-il dans les faits ? Pour voir clair il est utile de faire un petit rappel historique:

Le 9 février 1990, au moment de la réunification allemande, James Baker, le secrétaire d’Etat américain [de George Bush], avait assuré à Mikhaïl Gorbatchev, dans la salle Catherine II – haut lieu historique du Kremlin-, que l’alliance occidentale n’étendrait “pas d’un pouce” son influence vers l’Est si Moscou acceptait que l’Allemagne réunifiée entre dans l’Otan. Le lendemain, 10 février, Hans-Dietrich Genscher, le ministre des Affaires étrangères allemand, refit cette promesse à Edouard Chevardnadze, son homologue russe, comme l’a confirmé par la suite une note confidentielle du gouvernement allemand : « Nous sommes conscients que l’appartenance d’une Allemagne unie à l’Otan soulève des questions complexes. Mais une chose est sûre pour nous : l’Otan ne s’étendra pas à l’Est. » Gorbatchev se souvient lui aussi que l’Otan était convenu de « ne pas s’étendre d’un pouce en direction de l’Est. » Il a seulement commis une grave erreur : il a fait confiance à l’Occident et n’a pas fait mettre par écrit cette parole donnée.  Source : courrier international

Depuis, presque tous les pays de l’Est ont intégré l’OTAN – il ne manquait plus que l’Ukraine, pour encercler encore davantage la Russie.  Mais selon l’OTAN, c’est la Russie qui voudrait la guerre…

Une carte des bases américaines cernant la Russie sera plus éloquente que n’importe quel discours:

07-bases-otanCliquez sur l’image pour l’agrandir !

Et encore cette carte ne tient-elle pas compte des manœuvres actuelles de l’OTAN en Estonie à deux pas de Saint-Petersbourg.

La Bible du parfait agent agitateur de Big brother :

Les angles d’attaques de Big Brother sont variés: ci-dessous une enquête/vidéo de 2005, de Manon Loiseau, explique avec juste ce qu’il faut de politiquement correct pour passer, comment l’Empire du Chaos fomente les révolutions jusqu’à la mainmise finale sur la Russie. Cette vidéo n’a pas pris une ride! C’est du lourd!


Emilie Defresne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

9 commentaires

  1. Bismark a dit: pour vaincre la Russie il faut faire croire aux habitants d’Ukraine qu’ils ne sont pas russes. Et les obliger à se combattre les uns les autres (citation approximative). A rapprocher de la citation: « les États-Unis sont engagés dans une guerre contre la Russie pour laquelle ils sont prêts à se battre jusqu’au dernier Ukrainien ». Je ne connais pas l’auteur, mais c’est ce qui se passe. La première révolution orange n’a pas assez marché, alors ils ont fait le Maïdan et son massacre.

    C’est ce que démontre cet excellent reportage, tourné par une française, qui démonte, élément par élément, le rouleau compresseur américain qui écrase les peuples d’Europe jusqu’au dernier ukrainien. Les Français sont depuis longtemps passés sous le rouleau compresseur. Mais ça ne leur suffit pas, il faut encore qu’il nous dissolve dans le grand remplacement qu’ils organisent systématiquement avec leurs musulmans modérés qu’ils forment. Depuis la guerre du Kosovo ils forment des musulmans modérés…

  2. Vous considérez comme normal l’Anschluss de la Russie sur la Crimée… Vous considérez comme normal le soutien en argent, en logistique et en armement les régions séparatistes ukrainiennes. Je remercie comme vous Monsieur Vladimir POUTINE, tout comme vous, pour ses sages actions qui ont permis la réunification des Ukrainiens de l’Est et de l’Ouest, qui ont permis la naissance d’un sentiment national Ukrainien, qui ont permis le rattachement d’un pays démocratique à l’union européenne et à l’OTAN! Le grand Vladimir a pour l’instant perdu la Moldavie, l’Ukraine, la Géorgie et à provoquer la méfiance de ses derniers alliés (Biélorussie, Ouzbékistan, Kasakstan…) Le meilleur allié de ceux que vous vilipendez est votre protecteur… Continuez comme cela, et la Crimée reviendra bien vite là où elle aurait toujours dûe restée.

  3. Monsieur T says:

    Emilie Defresne, vous avez obtenu votre diplôme de journalisme dans une pochette surprise?
    réfutation complète de votre carte d’encerclement de l’Otan ici :
    http://verslarevolution.hautetfort.com/archive/2014/08/21/la-russie-encerclee-par-l-otan-selon-olivier-berruyer-5431451.html

    Pour qui travaillez-vous Emilie Defresne? je vous ai posé la question il y a quelques semaines, pas de réponse. Tout le monde aura compris que vous colportez des mensonges, si c’est de l’amateurisme, ça peut encore se comprendre, mais si vous trompez intentionnellement les gens, c’est grave, très grave….

    • Pour Emilie Defresne: Je vous propose de vous accompagner en Ukraine et vous cogner la tête contre un char ou un camion, au choix. le matériel russe arrive et il y a le choix:

      https://www.youtube.com/watch?v=Dq1iBchjVFk

      • Preuve ? De quoi ? Où cela a-t-il été filmé ? Pas vu de poste frontière. C’est l’armée de Kiev, qui encercle Donetsk ou n’importe quoi d’autre.
        Manquerait plus que les gars du Donbass n’aient rien pour se défendre des bombardements du matériel de l’OTAN! C’est chez eux que ça se passe!

  4. Excellent ce documentaire! Cela prouve au moins que même du sein du système il peut sortir par miracle de véritables enquêtes. Peu probable que cela serait encore possible aujourd’hui. L’OTAN est rentré dans une phase aiguë de mensonges et il y aura toujours une majorité de gens qui sont bon public. Il suffit que l’odeur des dollars leur chatouille les papilles pour qu’ils soient prêts à toutes les compromissions.
    Regardez cette série de reportages, avant censure, de la TV ukrainienne: https://www.youtube.com/watch?v=NILe32JEfqk&list=PL6yMwPPOK8WwlyRAAxphPHd-kya_4S0dB#t=25
    Il ne fait pas bon se rebeller contre les Américains qui ont pris le pouvoir en Ukraine.

    • pauvre niais, ça un documentaire? Ce qui frappe dans ton reportage c’est la jeunesse et ces regards pleins de franchise…

  5. Pingback: Ukraine, fer de lance de l'offensive de l'OTAN ...

  6. Pingback: Ukraine, fer de lance de l’offensive de l’OTAN contre la Russie (Enquête/Vidéo) | raimanet

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com