Ukraine pourquoi la France s'est trompée

Les lecteurs de Médias Presse Info connaissent déjà les vidéos de Xavier Moreau, analyste politico-stratégique installé à Moscou.

Cette fois, c’est avec un livre que Xavier Moreau tente d’expliquer comment l’Ukraine a basculé dans une escalade sanglante le 21 février 2014 et, surtout, comment, au mépris de ses propres intérêts, la France s’est alignée dans ce dossier sur les Etats-Unis.

Comment les diplomates français ont-ils pu méconnaître à ce point la réalité historique et humaine de l’Ukraine ? Comment les Occidentaux ont-ils pu croire que Viktor Ianoukovitch signerait l’accord d’association avec l’Union européenne, sans le prêt de 15 milliards de dollars qui lui avait été promis ? Comment les Occidentaux ont-ils pu croire que la Russie abandonnerait Sébastopol et la Crimée? Comment les Occidentaux ont-ils pu croire que la Russie continuerait à financer l’Etat ukrainien en lui accordant un prix du gaz préférentiel ? Comment les Occidentaux ont-ils pu croire que les habitants de l’Ukraine russophone accepteraient de renoncer à leur histoire et à leur langue ?

Pour répondre à ces questions et expliquer cette manipulation, Xavier Moreau nous entraîne dans les coulisses de cette crise, et cite abondamment Alexandre Soljenitsyne pour en comprendre les origines et les falsifications de l’Histoire. Xavier Moreau met en évidence le rôle des Etats-Unis dont la ligne géopolitique a été exposée par Zbigniew Brzezinski. Il est indispensable de connaître l’action des fondations américaines en Ukraine et en Europe de l’Est, notamment celle de Georges Soros, pour comprendre la révolution de Maïdan.

Ce livre regorge d’éléments surprenants, comme la publication par le journal Haaretz d’un article relatant l’épopée de l’unité des « casques bleus de Maïdan », commandée et composée partiellement par des vétérans de Tsahal. Le rôle particulier du sénateur américain John McCain est dépeint avec force détails. Bernard-Henri Lévy n’est pas oublié.

Cet ouvrage se révèle bien utile pour mesurer les véritables enjeux du conflit ukrainien.

Ukraine – Pourquoi la France s’est trompée, Xavier Moreau, éditions du Rocher, 185 pages, 18,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

14 commentaires

  1. Du réchauffé et du recuit.La petite musique de Moreau est celle d’un petit pantin à la solde de l’islamo-orthodoxe Poutine. Média Press Info n’a pas le courage de donner la parole à ceux qui défendent l’Ukraine (quelques libertés pour les commentaires mais soigneusement épurées). Je veux parler des gréco-catholiques ukrainiens qui sont ou ignorés ou bafoués sur ce site et dont on cherche l’éradication depuis des lustres dans l’ex Urss. Il ne peut y avoir de demi-mesure dans la défense du catholicisme et de ses intérêts. On ne peut vouloir le Bien et lutter contre lui par ces moyens détournés. Je ne me reconnais plus dans votre lâche catholicisme.

  2. Volodymyr Bellovak says:

    Par delà le jeu d’influence américain dans le monde, et ici en Ukraine, il y a l’incapacité des états européens à avoir une vision cohérente de leur avenir commun; cette faiblesse profite tant aux russes qu’aux américains, et les ukrainiens en font les frais.
    Mais pourquoi faire la pub pour ce livre ici est affligeant quand on sait que son auteur, X. Moreau, n’est pas objectif, mais est seulement animé par une vision économique et affairiste capitaliste pro-russe, par la haine des ukrainiens, la haine du catholicisme traditionnel, la haine du nationalisme, et par un négationnisme historique, culturel, et identitaire anti-Ukraine. Capitalisme russe et xénophobie anti-ukrainienne sont les deux « mamelles » idéologiques auxquelles Moreau puise sa prose calomniatrice et injurieuse.
    Un livre et son auteur à oublier d’urgence !

    • François says:

      Avez-vous lu ce livre ? Certainement pas! Vous en faites la critique systématique.

      « il y a l’incapacité des états européens à avoir une vision cohérente de leur avenir commun; cette faiblesse profite tant aux russes qu’aux américains, et les ukrainiens en font les frais. »

      Erreur! Un avenir commun en Europe inclut la Russie. La Russie fait partie de l’Europe. Ce qui profite à la Russie au détriment des USA, profite à l’Europe des peuples et non celle des oligarques, par contre-coup.

      Il est clair que la politique Russe est la seule capable de mettre un frein à l’invasion islamique de l’Europe et à l’expansion sunnite que les Américains soutiennent avec la complicité des traîtres qui ont pris le pouvoir en Occident.

      Grâce à Dieu à la tête de la Russie il y a un homme à poigne qui sait imposer les intérêts de son pays. Cela n’est pas une fatalité hélas, puisque la Russie est sous régime démocratique à l’image de l’Occident. Après Poutine la Russie pourrait, comme du temps de Gorbatchev ou de Eltsine, retomber dans les griffes du mondialisme. Et alors plus rien ne retiendra les USA.

      Autant qu’on puisse en juger, les seuls pays qui résistent en Europe sont les anciennes républiques soviétiques. ça prouve qu’il y a plus longtemps qu’on croie que les puissants occidentaux trahissent les peuples européens.

  3. Volodymyr Bellovak says:

    La Russie ne fait que très partiellement partie de l’Europe, tant sur les plans géographique qu’historique et civilisationnel. Elle constitue en elle-meme un continent, une culture, et une civilisation, et se rattache au moins autant à l’Asie qu’à l’Europe. Sa géopolitique à souvent été dictée en opposition avec l’Europe. Elle se revendique toujours, spirituellement, comme la « IIIème Rome ». L’intéret de l’Europe est sans doute d’avoir de bonnes relations avec la Russie, surtout pour contrebalancer la pesante influence américaine. De meme la Russie a intéret d’améliorer et de développer ses relations avec l’Europe afin de ne pas trop dépendre de la Chine. Mais il y a une conditions pour trouver cet équilibre et cette harmonie, c’est que la Russie respecte les identités, indépendances, et souverainetés de ces anciennes républiques d’Europe qui se sont détachées de l’URSS dans les années 1990. Et en particulier de l’Ukraine dont il ne faudrait pas que la Russie profite de la faiblesse politique, de la velléité des états ouest-européens, et de l’ingérence américaine, pour reconstituer son ex-empire ou agrandir son empire actuel.
    Les Ukrainiens ont autant que les autres nations le droit qu’on respecte leur identité, leurs libertés, l’indépendance et la souveraineté de leur jeune état pas encore assez stabilisé.
    Poutine est peut-etre pour les russes un moindre mal quand on le compare avec ceux qui l’ont précédé depuis 1917. Mais peut-etre aussi qu’il cherche tout simplement à avoir « sa place » dans le système mondialiste. Concernant l’islam; jouer la carte chiite contre la carte sunnite, c’est toujours faire le jeu de l’islam…:

    https://www.youtube.com/watch?v=UhLC7XxjTE8

    • « Mais peut-etre aussi qu’il cherche tout simplement à avoir « sa place » dans le système mondialiste. »

      C’est tout à fait ça.
      Pour l’instant, concrètement, qu’est-ce qui change pour nous ?
      Rien.

  4. C’est quoi ce délire de propagande pro-russe?
    Les russophone ne sont pas russophile, 100% de ce qui est écrit dans ce préambule est faux… Incroyable…
    Non seulement cette personne s’invente un status de pseudo journaliste mais en plus il mendie.. Pathétique méthode soviétique

  5. Pour faire une moyenne honnête entre les informations contradictoires qui nous parviennent mieux vaut visiter aussi le site

    http://novorossia.today/fr/

    Voir les vidéos de témoignage ( X 3 dans la page ) de METATV

    http://metatv.org/un-francais-dans-la-guerre-du-donbass

  6. Tchetnik says:

    Bien des intervenants ont rappelé sur d’autres fils les caractéristiques réelles de la culture et de l’Histoire Russes qui sont bel et bien Européennes, ont rappelé que l' »Ukraine » n’a aucune existence historique autre que celle d’une région, et que les discours relatifs à l’islam sont à prendre dans leur contexte.

    Si ceux qui défendent la thèse inverse ont des arguments historiques ou culturels sérieux, des noms des dates, des sources et autres, qu’ils les fassent donc valoir car jusqu’à présent, je n’ai rien vu.

    La Mosquée de Mk date de Catherine II, ce qui ne l’a pas empêché de coller des baffes aux Turcs du reste, tout comme Poutine en colle aux mahos en Daghestan et en Tchétchénie.
    J’ai prouvé, chiffres de 1897 à l’appui, que la Russie n’est pas plus « islamisée » aujourd’hui qu’à cette époque.

    Il faudrait arrêter l’autisme.

    • Volodymyr Bellovak says:

      « Il faudrait arreter l’autisme », cher « Tchetnik », et finir par accepter que la « région » Ukraine ( de prés de 48 millions d’habitants, beaucoup plus que beaucoup de pays européens…) soit devenue, officiellement, un état souverain et indépendant par décision majoritaire de toute sa population ( russophone comprise ) et avec la reconnaissance ( ainsi que de son unité et intégrité territoriale ) de cet état de fait par la féfération de Russie, et ce depuis 1990 ( ou 91 )…; que ça vous plaise ou non c’est ainsi !

      • Tchetnik says:

        Personne n’a jamais nié que l' »Ukraine » est un état souverain, pas plus à Mk du reste.

        Mais outre que le résultat du referendum de 1991 demeure plus que sujet à caution, il faut aussi accepter que la Crimée ait décidé par referendum de sa population de redevenir Russe (ce qu’elle a toujours été) et que le Donbass ait enfin concrétisé son désir de ne pas être rattaché à un état artificiel.

        Il faut aussi finir par accepter que l’état « ukrainien » n’a pas plus de base historique et culturelle que n’en n’a le « kosovo » et que l’accepter tel qu’il existe aujourd’hui revient à « accepter » le partage territorial soviétique, ce qui, pour des « anticommunistes » est assez paradoxal.

        Que ça vous plaise ou non, c’est ainsi!

        • Volodymyr Bellovak says:

          Vous oubliez de préciser que ce partage territorial soviétique c’est fait au sein d’un seul et meme état unitaire, l’URSS…

  7. croisé says:

    http://www.medias-presse.info/lorsque-vladimir-poutine-rappelle-que-80-a-85-des-bolcheviques-au-pouvoir-en-urss-etaient-juifs-video/42963#comment-241775

    « La décision concernant la bibliothèque Schneersohn a été prise par le premier gouvernement soviétique. Et jusqu’à 80 à 85% des membres du gouvernement de l’Union soviétique étaient juifs. Et ces juifs guidés par de fausses pensées idéologiques ont arrêté et réprimé les adeptes du judaïsme, du christianisme, de l’islam et d’autres religions. Ils n’ont pas fait de différences. Dieu merci, ces œillères idéologiques et ces fausses pensées se sont effondrées. » Déclaration vidéo de Vladimir Poutine.

    Arrêtez de mentir par haine ou jalousie.

    • Volodymyr Bellovak says:

      (…) »ces oeillères et ces fausses pensées se sont effondrées »; pas si sur Vladimir !
      La haine ou la jalousie n’ont pas place ici, sauf chez Moreau dont j’ai suffisamment entendu les refrains pour constater que ce pauvre type n’est motivé que par une hostilité systématique, obsessionnelle, maniaque et maladive vis-à-vis des Ukrainiens patriotes; cet agent de oligarques moscovites ne mérite que le plus profond mépris.
      Slava Ukraina !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com