pope-francis-Laurent-Stefanini-main

Qu’en est-il des atermoiements du pape François à propos de la nomination de l’ambassadeur de France auprès du Vatican ? Sous  apparences de camouflet, la France n’est-elle pas en train de tendre la perche au pape Bergoglio à propos de la nomination d’un ambassadeur homosexuel au Saint-Siège? Quand on sait que le pape se montre depuis le début de son pontificat favorable à une certaine normalisation du cas des homosexuels dans l’Eglise ? On se rappelle le célèbre « Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger ? » qu’il avait lancé dans l’avion de retour des JMJ du Brésil, à propos de Mgr Ricca dont les liaisons homosexuelles ont fait scandale en Argentine et qu’il avait nommé à la tête de l’IOR (la banque du Vatican) ?

Le péché d’homosexualité a toujours été condamné par la Tradition catholique (*)  et  notamment  par Saint-Paul, comme une abomination. 

Il semble que ce choix de la France provoque de gros remous au sein de la curie. Mais si François (Hollande) a fait son choix, c’est à François (Bergoglio) qu’il revient, ou non, de l’accréditer.

(…) Laurent Stefanini, l’actuel chef du protocole à l’Elysée, sera-t-il oui ou non ambassadeur de France auprès du Saint-Siège ? 

Stefanini reçu par le pape

 (…) La confusion règne sur les intentions réelles du pape François qui a pris, ces derniers jours, le dossier en main. Après lui avoir écrit personnellement, Stefanini a été reçu, en privé, samedi, par François. «Avoir obtenu un rendez-vous avec le pape est une marque rare de considération», explique l’historien Philippe Levillain, spécialiste de la papauté.

(…) Quoi qu’il en soit, la candidature de Laurent Stefanini, qui a été numéro 2 de l’ambassade de France auprès du Vatican de 2001 à 2005, a essuyé un tir de barrages fourni. Les rumeurs vont bon train afin de contrer la nomination de ce diplomate choisi par François Hollande. Au Vatican, le bruit a ainsi couru que Laurent Stefanini, 55 ans, avait soutenu publiquement le mariage pour tous. C’est cela (et non son homosexualité) qui lui aurait barré la route de la Villa Bonaparte, siège de l’ambassade.

Rien n’accrédite pourtant un tel engagement du diplomate, réputé plutôt de droite et tenant d’une conception traditionnelle de la famille. Les attaques sont venues de plusieurs milieux. Accordé le plus souvent en fin de carrière, le poste d’ambassadeur auprès du Saint-Siège demeure très convoité, alimentant les rivalités. Et cela, même si l’ambassade est une «petite» représentation où n’officient qu’une poignée de diplomates. «Le poste est prestigieux», souligne encore l’historien Philippe Levillain. Plantée au milieu d’un très beau jardin, la villa Bonaparte est un lieu extrêmement agréable et les réseaux du Vatican restent parmi les mieux informés au monde.

Rôle de l’archevêque-cardinal de Paris, Mgr Vingt-Trois?

Cardinal. La nomination d’un gay, discret sur sa vie privée, a aussi mécontenté certains milieux catholiques conservateurs. Pourtant, le diplomate bénéficie du soutien du cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, qui s’est adressé lui-même au pape en ce sens. L’hebdomadaire Valeurs actuelles est le premier à avoir dégainé, en mars, contre Stefanini, dévoilant son homosexualité et évoquant une «provocation» de Hollande. Mise en cause dans cette affaire, La Manif pour tous a juré ses grands dieux, par la voix de sa présidente Ludovine de la Rochère, n’y être pour rien, craignant surtout de se faire taxer d’homophobie.

Si la candidature de Laurent Stefanini pose indéniablement des problèmes au Vatican, les motifs ne sont pas tout à fait clairs. Son homosexualité semble bien avoir été instrumentalisée de différents côtés. Selon une source à Rome, une autre rumeur circulait à son sujet, des liens supposés (mais démentis) avec des milieux catholiques intégristes.  (…) (Source)

 (*) Les deux sources immuables de la Tradition sont -le Nouveau Testament (la Révélation de NS Jésus-Christ) et -la Tradition apostolique, c’est-à-dire les dogmes de l’Eglise; ou encore « ce qui a été cru partout, toujours,  et par tous » dans l’Eglise.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

9 commentaires

  1. comtat says:

    il est bien évident que la nomination de cet ambassadeur au Vatican a sciemment été orchestrée par nos PD de gouvernants

  2. Evidemment, le problème est comme toujours posé de manière totalement fausse…
    La réelle question (pour son confesseur et pour ses employeurs potentiels !) est de savoir si ce monsieur est un pécheur (sodomite) public ou s’il a seulement des tendances contre nature qu’il mortifie en vivant dans la chasteté parfaite, ni plus ni moins que tout célibataire catholique normal, d’ailleurs.

    • Emilie Defresne says:

      Le problème est le message que risque d’envoyer au monde l’Eglise en accréditant un ambassadeur qui traine cette réputation.

      Ses relations avec son confesseur ne nous regardent pas.

      • Quoi que fasse Bergoglio, c’est « fichu » d’avance ! C’était certainement le but des laïcards « français » en envoyant cet ambassadeur : augmenter la zizanie dans l’Eglise conciliaire.

        En effet, s’il accepte cet ambassadeur, les pseudo conservateurs type Burke diront que c’est un premier pas vers le synode et que cela montre les intentions de Bergoglio à ce sujet.

        S’il le refuse, les progressistes et les mécréants qui ont pour spécialité de donner leur avis sur tout, et principalement sur ce qui ne les regarde pas, hurleront à « l’inquisition », « homophobie », etc etc.

      • Henri (pas le même) says:

        Une fois de plus, le pape François 1er s’est fait piéger par sa manière « légère » de communiquer au mieux maladroite, au pire, catastrophique.

        Plus il tardera à répondre à la proposition du gouvernement français, plus ce silence lui sera reproché et pire : plus la crédibilité de la diplomatie du Saint-Siège et du Magistère sera remise en cause ; cette crédibilité est déjà bien entamée, pas seulement à cause de cette « islamophilie » pratiquée par Mgr Tauran par exemple ou à cause des rodomontades de Mgr Kasper qui se prétend être l’éminence (!) grise du pape.

  3. a.picadestats says:

    Et si cela se fait…quelle image donnons nous au monde islamique? Nous serons encore plus des mécréants, des « chiens  » à anéantir!

  4. S’il s’agissait d’un pédophile repenti, ou d’un voleur ce serait pareil.Quelle image, quelle message l’´eglise veut-elle donner au monde en général et à la France en particulier…????un sodomite envoyé par ces PD de socialos…pourquoi ne l’envoient-ils pas à lambassade de Trípoli ou à Ryad ou au Quatar???et notre arhevèque de Paris, ce gros nul, brille par son silence…De telles insultes devraient entraîner des réactions immédiates….prenons exemple (une fois n’est pas coutume) sur les musulmans….

  5. Et si l’on envoyait un ancien nazi ou un pétainiste comme ambassadeur en Israel????que diraient-ils? et notre beau ministre des affaires étrangère, Fafa, il en penserait quoi cet assassin non coupable???

  6. ALLINE says:

    L’idée est intéressante Languedefer, mais à en croire(sans mal)le pape, il doit y avoir nettement plus de PD au Vatican que de nazis en Israel…
    C’est plus un problème de surnombre…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com