Samedi 20 mai 2017, Jérôme Laronze, 37 ans, éleveur à Trivy en Saône-et-Loire, persécuté par l’administration jusqu’à prendre la fuite durant 9 jours, a été abattu lors de son interpellation par des gendarmes à Sailly prés de son exploitation sans que cette mort d’un fils de la terre de France, trop intelligent, n’intéresse les gros médias occupés à promouvoir le candidat du mondialisme, Emmanuel Macron.

Au bout de neuf jours de fuite, arrivé avec sa voiture blanche prés de Sailly sur un chemin de terre,  il a aperçu les gendarmes et leur a alors foncé dessus. Ils étaient six selon l’enquête, mais un seul aurait tiré, alors que semble-t-il, il suffisait de s’écarter. l’éleveur avait prévenu qu’il ne se rendrait pas.

Pour comprendre il convient, avant de laisser parler sa famille et les témoins, de laisser en premier la parole à la victime. Déjà en février 2016, le jeune éleveur avait déclaré dans une interview :

« Les agriculteurs sont plutôt des taiseux et souvent ils retournent la violence contre eux-même. C’est pour cela qu’il y a un ou deux suicides par jour dans notre profession. Mais peut-être que la violence va finir par se retourner vers les autres… » (cités par le JSL le mercredi 17 mai 2017).

« Comme Jésus avec les marchands du Temple »

« Cultivé, maniant aisément les références littéraires ou évangéliques », commence le rédacteur du journal local. Jérôme Larouze, lors de sa fuite avait contacté le Journal de Soâne-et-Loire (JSL):

« Il a notamment évoqué un épisode survenu le 6 juin 2016. Ce jour-là, des fonctionnaires de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) procèdent à une identification de ses bovins dans leurs pâtures. Mais les bêtes paniquent et selon le récit de l’agriculteur, une vingtaine d’entre elles se précipitent dans un ruisseau. Cinq n’y survivront pas. « Plus tard on m’a demandé de ne rien dire concernant ces bêtes pour que mon dossier soit régularisé, » affirme-t-il.

Les services administratifs causent la mort de 5 de ses vaches

« Traumatisé par cet épisode qu’il relate en détail dans un mail adressé au JSL, l’éleveur admet ne pas avoir été très rigoureux concernant les déclarations de traçabilité des bêtes. Il dénonce surtout « l’hyper administration qui n’apporte rien aux agriculteurs, sinon de l’humiliation et des brimades. Cela ne rapporte qu’aux marchands et aux intermédiaires. Mon cas est anecdotique, mais il illustre l’ultra-réglementation qui conduit à une destruction des paysans.. Les dossiers de la politique agricole commune sont devenus tellement compliqués que les paysans payent des gens pour faire leurs déclarations. Ils perdent ainsi la main sur leurs propres exploitations. il y a une solitude de l’agriculteur face aux nombreuses questions des contrôleurs. Pour avoir la paix, le paysan va signer tous les papiers qu’on lui tend. » Concernant la récente charte départementale destinée à « humaniser » les contrôles des agriculteurs par les services de l’État, Jérôme Laronze les considère comme un « simple instrument de communication. C’est le bal des hypocrites« .

Le pot de terre contre le pot de fer

Interrogé sur l’épisode du tracteur. L’éleveur avait déclaré avoir simplement voulu « effaroucher » les gendarmes: Quand ils sont arrivés, les contrôleurs et tous ces gens en armes, j’étais sur mon tracteur et j’y suis resté, car c’était pour moi le seul et unique moyen d’avoir droit à la parole. J’ai toujours été courtois et je n’ai jamais manqué d’égards avec les contrôleurs. Mais ce jour-là j’ai été pris de la colère du juste, comme Jésus avec les marchands du Temple. Les paysans on les fait culpabiliser du martin au soir. Et le jour où ils se déculpabilisent on leur envoie les gendarmes. »

Exploitation familiale de Jérôme Laronze. Que sont devenus ses animaux ?

Interrogé par le JSL sur ses intentions la veille de sa mort, Jérôme Laronze avait répondu qu’il n’avait l’intention ni de se suicider, ni de se rendre.

Ni suicide, ni reddition

« Je n’ai absolument pas l’intention de me suicider » a précisé jeudi matin au JSL, Jérôme Laronze. L’agriculteur affirme également ne pas envisager de se rendre aux forces de l’ordre. « C’est la période électorale, je vais faire campagne », répond-il sous forme de boutade.

France pays de la liberté ?

Comment en France, le pays que certains persistent à appeler « le pays de la liberté »,  un honnête homme, assidu à son travail, successeur dans l’exploitation de son père, qui n’avait ni volé ni assassiné, a-t-il pu être contraint à prendre le maquis comme on dirait en Corse, traqué par les forces de l’ordre en une époque de chômage, d’insécurité et d’attentats, où les islamistes franchissent les frontières avec une facilité déconcertante ?

« Très intelligent »

Jérôme Laronze était catholique, français ,« très intelligent » de l’avis de tous ceux qui le connaissaient comme en témoignent les reportages de la presse et des médias locaux, plus intelligent qu’il n’est admissible pour un paysan qui doit être docile à la dictature des contrôles. Cette petite paysannerie traditionnelle est en but au libéralisme sauvage représenté par le nouveau président Emmanuel Macron. Un libéralisme sauvage qui veut les faire disparaître pour laisser la place à de vastes exploitations industrielles appartenant à des consortiums chinois ou américains, qui, se plaçant au-dessus du harcèlement des fonctionnaires de la DDPP, utiliseront les dangereux produits Monsanto ou autres du même tonneau, ainsi que le Traité Transatlantique actuellement suspendu, mais non abandonné,  le prévoit.

Ils emploieront alors la population locale française dépossédée et soumise pour effectuer les travaux qu’on leur demandera.

C’est ce qu’explique dans l’interview ci-dessous Stéphanie Bignon, présidente de Terre & Famille, association pour laquelle  « les priorités spirituelles nous paraissent urgentes à restaurer pour nous enraciner,  fortifier nos âmes de paysans, de bâtisseurs et ainsi  retrouver une société ouverte vers le haut donnant toute sa place au sacré ».

Stéphanie Bignon relate le drame de Jérôme Laronze qui s’est déroulé dans sa région, emblématique de ceux de la paysannerie française, :

La famille du jeune paysan a réagi dans un communiqué transmis au Journal de Saône-et-Loire:

« Nous, parents, sœurs, neveux et nièces de Jérôme Laronze, sommes profondément choqués et indignés des conditions dans lesquelles celui-ci a été traqué pendant neuf jours puis abattu par plusieurs tirs mortels samedi 20 mai 2017 par deux gendarmes de la brigade de Cluny. »  » Les premiers éléments de l’enquête laissent penser que rien ne justifiait une telle violence à son encontre et que les deux gendarmes ont agi sans discernement et avec précipitation alors que des renforts étaient attendus. Jérôme Laronze n’était ni une personne violente, ni une personne isolée, contrairement aux propos rapportés dans la presse par une organisation syndicale avec laquelle il n’avait aucune relation personnelle. De tels propos sont une insulte à sa mémoire, outre leur violence à l’égard d’une famille en deuil. » « De telles déclarations nous obligent à réagir et à rappeler les conditions humiliantes et inhumaines dans lesquelles Jérôme a subi des contrôles répétés des services vétérinaires de la DDPP, en présence de très nombreux gendarmes, alors qu’il ne s’était jamais montré violent ou menaçant à l’égard des agents de l’administration. Aucun soutien psychologique ne lui a été proposé bien que sa famille ait signalé », dés 2016, son profond désespoir et sa révolte à l’égard d’une administration toujours plus menaçante à son encontre. La famille évoque la « grande souffrance «   dans laquelle les contrôles ont laissé Jérôme. Elle se dit « en droit d’exiger la transparence et la vérité sur les circonstances de sa mort brutale. » et « veille à ce que sa mémoire ne soit pas salie. Jérôme Laronze était un paysan poète idéaliste qui défendait une agriculture de proximité et qui exécrait la bureaucratie administrative et son système de connivence. C’est là son plus grand tort. Une trop grande lucidité doublée d’une liberté de ton dérangeante lui ont valu  un acharnement qui lui a fait perdre pied. »

« Jérôme Laronze était un paysan poète idéaliste »

Le trentenaire était célibataire et n’avait pas d’enfant, il avait pris la succession de son père dans l’exploitation familiale. Pour un de ses voisins, Jérôme Laronze était un garçon très intelligent” avec un “fort tempérament”.

Ailleurs à Trivy d’autres passants interrogés:

A Trivy, la commune où travaillait et résidait Jérôme Laronze, les habitants rencontrés ce matin  sont sous le chocCet éleveur était connu et apprécié. Ses voisins le décrivent comme un être « intelligent », « intéressant et gentil ». Tous sont stupéfaits que la situation a pu « en arriver là ».

Un habitant de Trivy avait déjà protesté avant le drame, auprès du JSL en ces termes :

« Il n’est pas une personne violente, simplement un homme qui en a marre de cet « acharnement » contre lui.  « Nous le connaissons bien et jamais il n’a fait preuve de violence, c’est une personne très intéressante. »

La confédération Paysanne va se porter partie civile en accord avec la famille

Après la mort de Jérôme Laronze,  la Confédération Paysanne va se porter partie civile en accord avec la famille, lors de l’information judiciaire.

« Jérôme Laronze n’était pas celui qu’on décrit dans la presse comme un forcené ultra-violent », explique au Journal de soâne-et-Loire du 25 mai 2017 Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération Paysanne.  C’était « un paysan à bout ». «Nous demandons un moratoire pour qu’on retrouve de l’intelligence et de la décence dans la manière dont on fait les contrôles» dans les exploitations.

La voiture dans laquelle Jérôme Laronze a été abattu

« Afin que cet éleveur ne soit pas mort pour rien »

Bruno Guichard, chargé de l’accompagnement des viticulteurs en difficulté, conciliateur de justice pour les tribunaux de Mâcon et de Chalon connaît bien les problématiques de détresse du monde agricole, il a réagi au drame qui a endeuillé le monde agricole:

« Ce dossier a été traité comme un fait divers, dit-il, or il est caractéristique de la société dans laquelle nous vivons. Il souligne l’indifférence qu’il a suscité au niveau national. Si un drame identique c’était passé en banlieue, avec deux policiers tuant un jeune, toute la presse nationale en aurait parlé. or pour un agriculteur pas un mot. »

« Nous avons le devoir de faire en sorte que cette mort ne tombe pas dans l’oubli. Il faut se poser la question: comment en 2017, un éleveur identifié en difficulté depuis des années a pu en arriver là? Pourquoi la force publique a-t-elle été sollicitée ? (…) Il faut quand même admettre qu’il peut y avoir certains comportements inadaptés de la part de l’administration. Cette affaire ne doit pas être enterrée, afin que cet éleveur ne soit pas mort pour rien. »

L’asservissement de la paysannerie française au mondialisme:

A la fin de la seconde guerre mondiale les Américains qui ont concédé le plan Marshall ont demandé en contre-partie l’américanisation de l’agriculture française. De ce fait les exploitations ont été regroupées arbitrairement et autoritairement, les tracteurs ont remplacé les chevaux, les techniques coûteuses d’exploitation ont été promues. L’agriculture française traditionnelle de grande qualité a été en grande partie enterrée. Les subventions ont fait leur apparition au prétexte d’alléger le panier de la ménagère, comme si au bout du compte il ne fallait pas que quelqu’un paye. Les paysans n’ont pas vu venir le piège qui leur était tendu, mais à partir de cela ils ont perdu la liberté du choix de leurs méthodes d’exploitation. La grande distribution a inversé le concept d’une production au service de la demande, pour créer une demande toujours plus grande au service de l’offre.  A son tour l’Union européenne dont les fondateurs émargeaient à la CIA, a imposé ses conditions dans le cadre des différentes PAC. Une administration impérieuse est venue donner ses ordres et ses conditions aux agriculteurs transformés peu à peu en sous-fonctionnaires…

« Labourage et pâturage », dont l’intendant Sully disait qu’ils étaient « les deux mamelles de la France », et qui faisaient la fierté de tous les petits écoliers il y a cinquante ans encore, sont en voie de disparition accélérée. Si les Français endormis depuis longtemps et plus encore par Emmanuel Macron ne se réveillent pas, la mémoire de la France profonde, représentée par sa paysannerie, aura complètement disparue dans le magma mondialiste, et quant à leurs enfants, ils seront engraissés aux hormones de la grande industrie chimique d’outre atlantique.

Lire à ce sujet: L’agriculture assassinée de Jean-Clair Davesnes,  paru en 1992, mais réédité récemment pour la troisième fois. Un livre à lire à tout prix pour comprendre l’ampleur du drame qui se joue.

emiliedefresne@medias-presse.info

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

46 commentaires

  1. Requiescat in pace!

  2. pamino says:

    Dans ce reportage il manque toute description de ce qui s’est passé immédiatement avant la fusillade. Pourquoi ? Audiatur et altera pars.

  3. vaxelaire says:

    Les Français en votant Macron ,ont voter pour la Mondialisation ,donc ils boufferont de la merde ,,leurs enfants et petits enfants leurs demanderons peut être pourquoi ils ont étés aussi lâche ,

  4. charbot says:

    Tout ce qui a fait la France est en train de périr au sens propre, par des persécutions de toutes sortes, les paysans se suicident de désespoir dans indifférence générale. Et quand ils ne se suicident pas, l’administration leur envoie les gendarmes qui les tuent.
    Ce pauvre homme s’est fait tuer 5 vaches, ailleurs l’administration a fait abattre des basse-cours entières de volailles, dans l’indifférence totale à la souffrance humaine et à la souffrance animale.

    Mon grand-père était agriculteur-éleveur. J’ai passé mon enfance à la campagne. C’est là que j’ai appris à aimer les animaux. Les grands complexes industrielles sont mauvais piour les hommes mais aussi pour les animaux qui ne sont plus que des marchandises, comme la ferme des Mille vaches et les élevages en batteries.

    Avec la disparition des paysans, la France est en train de perdre son âme. savoir qu’un homme de cette qualité Dans le cas de Jérôme Laronze, tel qu’il est révélé dans cet article, ait pu être abattu comme une bête me révolte. Que Dieu ait son âme!

  5. Perlimpinpin says:

    Mais oui, c’est une guerre contre notre pays, une guerre insidieuse, la plus subtile et la plus inattendue que nous n’ayons jamais eu. Ils nous mettent de plus en plus de normes partout pour mieux nous faire perdre en compétitivité dans certains secteurs stratégiques qu’ils ont identifiés et qu’eux seuls connaissent et qu’ils veulent détruire tels que l’agriculture. Cela va justement à l’encontre de la grande citation de Richelieu concernant ce domaine et ce besoin pour la France.
    Ils nous mettent aussi des radars partout pour énerver les gens, ce qui revient à lever un impôt supplémentaire, sur lequel les Français, souvent jaloux à notre époque, n’hésiteront pas à se mépriser les uns les autres dans un concours à qui sera le plus finaud et alors que tous finiront par se faire avoir.
    Tout est fait pour détruire notre pays comme également cette taxation RSI qui déconnerait par hasard ou par la faute d’erreurs techniques. Un peu comme l’immigration qui serait nécessaire avec 8% de chômeurs et alors qu’on a déjà 20 millions d’immigrés qu’on a pas vu rentrer parce qu’on serait la soi-disant 5ème puissance au monde… Ils se moquent bien des orgueilleux qui vivent en France et pendant ce temps c’est tous les petits commerces et les petits entrepreneurs qui continuent de mettre la clé sous la porte simplement en raison de leurs politiques drastiques visant à détruire les emplois et à pousser les gens à dépendre des allocations qu’ils mettent en place. La réalité de toutes ces actions est qu’ils veulent conduire notre pays au chaos avec des gens sans plus aucun savoir-faire ni technique. Allez voir en Chine ou dans d’autres contrées s’ils ennuient les gens avec ces normes, certainement pas !! Les français sont devenus un peuple docile car individualistes, et maintenant d’autant plus divisés qu’il y a de religions et d’ethnie en France, avec toujours ce marxisme culturel qui consiste à ériger des statuts d’oppresseurs et d’oppressés, et les petits entrepreneurs comme ce jeune agriculteur ne peuvent plus en faire partie selon les médias. Car les médias décident. Si un journal ne l’a pas dit, le Français lambda n’est pas capable de réfléchir. Il doit attendre que quelqu’un en parle dans une vidéo Youtube mais sur un plateau, même de la faschosphère mais auprès d’une soi-disante autorité assurant légitimité de penser… Bref, ils détruisent les entreprises en France et les gens en les rendant dépressifs avec ces normes car c’est voulu. Pendant des années, les Français ont voulu croire qu’ils étaient des dieux à avoir un pays aussi beau, aussi parfait dont toute l’organisation est bien huilée et maintenant ils commencent à découvrir le revers de la médaille. Mais comme toujours, ce sont les meilleurs qui s’en vont en premier, ceux comme ce garçon qui a compris l’hypocrisie de ce système et qui ne pouvait que le dénoncer. Encore une fois, ces gendarmes sont des traîtres et des collabos pour la grande majorité. Les mêmes qui vont vous tendre un guet-âpens sur l’autoroute avec une moto et quand vous leur parlerez de l’immigration qui monte et de ce que cela implique disent ne rien comprendre. Il faut d’abord que cette digue saute donc parce que malheureusement tant qu’elle résistera, ce sera que des jeunes intelligents comme ce monsieur qui partiront et les problèmes empireront. On en est vraiment rendus à l’auto-destruction par leurs combines et ils doivent se réjouir à s’en taper les mains sur les cuisses…

    • François says:

      Entièrement d’accord avec vous! Les indépendants sont présumés coupables et surveillés comme des bandits.

      • Perlimpinpin says:

        Oui, comme ce monsieur qui voulait simplement faire sa petite librairie : https://www.youtube.com/watch?v=PX4JVi52y2c&t=1s

        Les gens devront travailler au black pour survivre à ce compte et déjà pour ceux qui ont expérimenté le RSA, c’est limite si c’est mal vu dès que c’est un Blanc qui le demande comme si un Blanc devait forcément ne pas connaître de période noire (sans jeu de mot mal placé) ou avoir des fonds dans lesquels piocher, ou encore être un libéral pro-Wall Street. Tout est fait méthodiquement pour détruire l’entrepreneuriat en France et ça fait déjà 40 ans qu’ils nous sortent l’excuse de la maladresse pour nous expliquer notre endettement alors qu’on connait très bien la loi qui en est à l’origine. A la fin, ce sera le chaos, c’est certain et ceux qui vont au PMU passer leurs après-midi compteront encore sur les bons Français de souche avec l’aide de la « force légitime » de l’état républi-caïn.

    • John Bourde says:

      Ils tiers-mondisent nos pays pour faciliter la mise en place d’un gouvernement unique mondial. C’est ainsi qu’ils ont favorisé les centres commerciaux et supermarchés pour détruire le petit commerce avec les ventes sur internet. Une fois qu’il ne restera plus aucune activité individuelle, ils pourront faire une razzia très facilement puisqu’avec leurs chaines et autres groupes ils controlent la distribution tandis que les Français n’auront plus de pièces mécaniques en remplacement, bref tout ce qui est nécessaire en cas de guerre pour se défendre les gens ayant été habitués à des supermarchés pleins. Le mieux pour eux étant que les gens prennent l’argent des caisses sociales et se distraient avec au lieu d’avoir une petite passion pour apprendre un truc utile. C’est aussi pour ça qu’ils encouragent tout le monde à devenir un artiste littéraire, ou peintre, ou philosophe, car ce sont des métiers qui ont toujours été crève-la-faim et qui ne permettront pas aux européens de s’en sortir.

  6. MA Guillermont says:

    Un martyr de la cause paysanne réduit au silence par le pouvoir mondialiste .
    Une immense peine pour la perte de cette belle personne qu’était Jérôme Laronze …
    Toute ma sympathie pour la famille de ce soldat de la Vérité , dont le sacrifice est reconnu par le monde des hommes et des femmes du pays France … droits dans leurs bottes , nés de la Volonté du Bien contre le pouvoir de l’ombre …violent et visible de tous .
    Victoire éphémère des banksters , signal fort de la marionnette présidentielle …
    La lumière de la Vérité a poussé ce pays – an en avant , à notre tour de pénétrer pour discerner entre les lignes de son juste combat et faire vivre le message spirituel de Jérôme « Ayez le courage de dire la vérité  » .
    Merci à l’Eternel d’acccueillir en son Royaume ce jeune agriculteur trop intelligent victime d’un assassinat globaliste .

    • большаяРоссия says:

      Très belle épitaphe!

      • MA Guillermont says:

        Je suis impressionnée par le contraste fondamental des forces en présence . Tellement différent . ..comme si nous faisions partie d’une vaste collection de données secrètes voire censurées de LA Vérité , dont Jérôme Laronze et d’autres lanceurs d’alertes partagent ce qu’ils savent dans la large vision du patrimoine culturel d’un autre temps , bien caché aux yeux de tous …
        J’approuve de tout coeur l’accent de leurs convictions et je les soutiens avec enthousiasme …
        Je vous remercie pour … le compliment ami … grec ?

  7. LANKOU RU says:

    Les agriculteurs , les pêcheurs ? ILS ont voté  » la PAC  » et « macron » dans leur grande majorité ???
    Si c’est le cas , qu’ils ne viennent pas se plaindre
    MARINE n’est pas bonne à leurs yeux ?

    • большаяРоссия says:

      Jérôme Laronze n’a pas eu le temps de voter!!! Il était tué et enterré avant!!! Un peu de décence tout-de-même!

  8. rolalala says:

    Mort aux vaches ^^

  9. Perlimpinpin says:

    Les familles des gendarmes ne seront pas protégées de ceux qu’ils ont laissé rentrer pendant qu’ils continuent à frapper les Français. Et chacun aura sa récompense.

    D’ailleurs, il y a fort à parier que les gendarmeries et les stations de police seront les premières à être attaquées en cas de crise et le pouvoir en France continuera sans doute sur sa lignée en permettant que leurs armes tombent dans les mains des quartiers. Ca ne peut être que leur finalité à ce plan que l’on a déjà bien assez vu se dérouler.

  10. blaso says:

    Frexit vite…

  11. blague-à-part says:

    Les gendarmes n’avaient-ils rien d’autre à faire qu’à se trouver prêts à dégainer en embuscade dans un chemin de terre, à tendre un piège à un honnête homme qui ne faisait de mal à personne ?

    • claire says:

      Par contre ces gendarmes ou les flics laissent courir les racailles .
      Ils sont pouris ces gendarmes , souvenez vous qu’ils avaient cogné le général Piquemal .

  12. MA Guillermont says:

    Merci ami russe …
    Votre président est l’homme le plus puissant du monde …
    digne de sa fonction … au vu de la perspicacité de sa conscience spirituelle .

    • большаяРоссия says:

      Je ne sais pas si Vladimir Poutine est l’homme le plus puissant du monde, mais c’est le meilleur dirigeant du monde qui a su redonner à la Russie une puissance suffisante pour contrer les ambitions américaines. C’est un vrai européen et un vrai dirigeant chrétien. Je suis d’accord avec vous.

      • Soupape says:

        Oui, c’est un des rares dirigeants sensés, … et apte à sa fonction …

        Mais, par dessus tout, votre Président doit veiller à lutter contre la décadence,
        dans son Pays, … et ailleurs,
        Sinon ce sera la fin …

        Nous n’avons pas besoin d’europe.
        Nous avons simplement besoin de la culture slave.
        Ne l’affadissez pas par l’américanisme.
        Construisez-vous en Russes. Alors vous nous servirez de contrepoids.

        Votre ennemi, ce sont les francs-maçons. Aidez-nous à nous en débarrasser !

      • claire says:

        Moi aussi j’aime Vladimir Le Grand . C’est dommage que la Russie soit au Nord , autrement je serais prête a m’expatrier dans ce beau et gigantesque pays .

  13. Etienne says:

    Les difficultés des paysans français ont été alourdies par le blocus de la Russie imposé par les USA et payé par les Européens.
    Il est urgent de sortir de la domination des USA.
    – Ils sont un contre-modèle de société.
    – Depuis 1989 (il est devenu parfaitement clairs que) ils s’imposent dans le monde au service de leurs seuls intérêts.

    • croisé says:

      Le pouvoir américain est viscéralement, intrinsèquement nocif. Il est franc-maçon et Juif dés son origine, par naissance. C’est le pouvoir des banksters et du libéralisme sauvage. grâce aux deux guerres mondiales du XXème siècle qu’il a fait en sorte de provoquer en hypocrite, ce pays s’est imposé en provoquant des hécatombes humaines. Comme ça marche et qu’il réussit à se faire passer pour le bon pasteur, il continue sa politique de guerre et de mort… L’avortement les LGBTQI, tout cela vient des FM et des Juifs américains. Alors, pensez, l’agriculture, ils ont mis le grappin dessus, car qui tient la puissance alimentaire détient le monde. Si en plus ils ont l’énergie… Seule la Russie les en empêche encore…

  14. david christian paul yard says:

    Pour un site qui se dit Français le département (71) c’est Saône et Loire et non sôane et loire

  15. Michèle Clément says:

    La France est en train de vivre ce qui a amené, en Chine, la grande marche et l’élection au pouvoir de Mao Tsé Toung, i.e. la cassure entre les urbains et les ruraux. Voilà pourquoi, Mao avait créé des programmes de rééducation qui envoyaient systématiquement dans les campagnes chinoises, les jeunes urbains instruits, intellectuels, raffinés et insouciants du reste de la nation. Devra-t-on réécrire l’Histoire à la française pour enfin comprendre l’importance fondamentale de l’agriculture pour l’autonomie et la liberté des nations?

  16. Marcus says:

    Un bon sujet pour un film français. Paix à son âme.

    • большаяРоссия says:

      Ce serait bien étonnant qu’un réalisateur indépendant trouve des crédits pour raconter la vie d’un paysan. Et puis il faudrait approfondir la personnalité intéressante de Jérôme Laronze. Les crédits ne viendront pas en tout cas du ministère de la culture qui impose un cahier des charges très rigoureux sur l’obligation de faire figurer le politiquement correct LGBTQI dans le scenario, avec un bon quotta de grossièretés et si possible de blasphèmes, du sexe et si possible gay, il faut aussi que dans la distribution figure des acteurs « de la diversité », etc…
      Voilà pourquoi le cinéma français est devenu infect et répugnant. Que ce brave Jérôme Laronze soit épargné par cette ignominie!

  17. gillic says:

    Ha, s’il avait été un fiché S islamiste, il serait toujours en vie !!! Repose en Paix Jérôme ….

  18. charbot says:

    Staline avait bien montré qui étaient les ennemis de l’esclavage, de l’embrigadement, de la religion et de la table rase. Il a réduit les paysans à la famine pour les éradiquer par millions tant en Russie qu’en Ukraine. Ensuite les kolkhozes ont été créés, qui réduisaient les paysans au rôle de simples employés soumis à la dictature de la pensée du parti communiste.

    C’est exactement ce qui se passe aujourd’hui en France, mais en douceur. De sorte que sauf des paysans qui réfléchissent comme Jérôme Laronze, ils sont en train de se faire euthanasier sans réagir.

  19. Michel michel says:

    Il y a un homme qui s’est proposé de nous sortir de ce système.
    Cet homme a été boycotté tant que peut se faire par les médias .
    Il a donc fini avec un score au plus bas.
    Pourtant cet homme existe et a tellement pour dessein de nous faire avancer.
    Monsieur Asselineau et son mouvement UPR méritent d’être connus.
    Je vous invite donc a le découvrir, si vous cherchez vous trouverez très rapidement.
    Je ne cherche pas a faire sa pub, mais ai la conviction que ce serait la solution a nos maux.

  20. blague-à-part says:

    Il suffisait de voter Marine Le Pen pour faire barrage à Macron et au libéralisme sauvage de l’Union européenne. Même si elle n’avait pas tenu toutes ses promesses, du moins elle serait allée dans le bon sens. Mais hormis quelques esprits lucides comme Jérôme Laronze, les français sont anesthésiés, c’est pour ça qu’ils se font euthanasier sans réagir.

  21. François says:

    Que l’intelligence qui n’est pas mise au service de l’argent et de l’égoïsme privés retrouve ses lettres de noblesse perdues depuis qu’au XIXème siècle les protestants anglo-saxons et hollandais avec les banques juives ont mis au premier rang de la réussite personnelle l’argent roi.

    Macron avec son libéralisme sauvage est le paroxysme de ce système diabolique qui écrase toute forme d’intelligence qui n’est pas rentable financièrement. Il faut redonner leur place disparue aux poètes et à la charité. L’intelligence peut s’épanouir ailleurs que dans la réussite telle qu’elle est perçue aujourd’hui.

    « Prends ta Croix et suis-moi » ne signifie pas, « amasses et suis-moi » puisque qu' »il sera aussi difficile à un riche de rentrer au royaume des cieux qu’à un chameau de rentrer dans un trou d’aiguille. » Citations de mémoire.

    Iérôme Laronze avait une intelligence qui s’épanouissait hors du système du veau d’or, tout ce que le Système déteste!

  22. seguron says:

    depuis l’aprés guerre les gouvernements successifs n’ont eus qu’une idée ,se débarrasser des paysans ,les paysans ont du bon sens et ne se laissent pas facilement mener ,or le nouveau monde celui des banques et des multis nationales ne veut que des moutons

  23. Didier Annet says:

    Mesdames et messieurs sachez que dans peu de temps la France va se soulever. Je ne suis pas paysan mais je sais que ce qui est dans mon assiette vient de la paysannerie et que ce n’est pas carrefour ou super U qui les produisent. Si demain les paysans font la gréve de la production, même Macron n’aura plus rien dans sa gamelle. Jérôme Laronze peut devenir le Gavroche de la rébellion même à titre posthume, ça serait sa médaille de bravoure pour avoir tenu tête à un système en décrépitude, il faut juste le pousser un peu pour qu’il tombe.
    La guerre civile n’est pas loin croyez moi, beaucoup de journalistes bien informés en parlent, commencez à vous organiser; il faut retrouver nos vraies valeurs qui n’ont rien à voir avec la laïcité comme on veut nous le faire croire.

    • François says:

      Le grand soir ? Je n’y crois pas. ça fait des générations qu’il en est question. Les Français fument trop le chichon, ils n’ont plus assez de neurones pour réfléchir. Jérôme Laronze est hélas un cas isolé. Un specimen rare qui savait réfléchir à l’exacte vérité de l’agronomie et , bien sûr, ça ne fait pas l’affaire de ceux qui veulent pressurer les paysans et les faire obtempérer aux desiderata des grands groupes agro-alimentaires.

      D’ailleurs Macron est pour la libération de la drogue, en décervelant les Français il n’y aura même plus besoin de les euthanasier.

  24. MOULIN says:

    Toutes mes excuses monsieur Rémi de Völn, je ne tolère pas ce  » Requiescat in pace  » qui veut dire  » repose en paix « . Tout sauf ça ! Il y a trop de souffrance dans le monde agricole. D’abord il ne faut surtout pas parler  » DU MONDE AGRICOLE « . Mais des mondes agricoles, Très grande différence. Il y a les petits paysans, travaillant seul ou en famille, qui ont les mêmes contraintes administratives que tout le monde. Puis il y a la classe moyenne, qui commence a pouvoir se payer comptable, avocat et autre. Puis il a les  » GROS « , ceux qui n’ont jamais mis les pieds dans un champ, qui exploitent les  » journaliers non syndiqués « , qui côtoient les politiques, dirigent des syndicats, touchent les 3/4 des subventions de la PAC et de l’Europe. Ceux là ce sont des  » VAUTOURS  » qu’il faudrait éliminer. Impossible car intouchables. Gare quand tout va se réveiller ;

    • Chouanne says:

      Ce sont les vautours qui défendent becs et ongles le système administratif des subventions et des contrôles. C’est la FNSEA qui s’est éloignée depuis longtemps de sa vocation syndicales au départ catholique.

      Les vautours sont les ennemis de gens comme Jérôme Laronze qui était trop intelligent pour accepter de se faire traiter comme un sous-homme mais pas assez riche pour pouvoir se le permettre.

      Bonne description des trois étages du monde agricole, Moulin! Comme dans toute la société française, il y a « la Caste » qui marche avec l’Oligarchie, puis leurs vassaux, enfin les hommes libres qu’il faut enchaîner.

  25. patmine says:

    Il y a des gens qui meurent et ça soulage. Il y en a d’autres qui ne manqueront pas. Mais Jérôme Laronze manquera parce qu’il était un poète, qu’il maniait bien les mots, parce que ceux qui le connaissent le trouvaient très intelligent et très intéressant, parce qu’il connaissait l’Evangile et parce qu’il avait une pensée structurée qui le conduisait à avoir un idéal professionnel, qui perçait les failles du dispositif de Bruxelles.

    Des moins-que-rien de fonctionnaires lui ont décimé son troupeau et en ont profité pour lui faire du chantage et ensuite lui envoyer les flics. Et un imbécile de gendarme est venu l’abattre dans un chemin de terre en pleine campagne où il ne demandait rien à personne, sur la dénonciation d’une pitoyable bonne femme qui ne savait probablement pas ce qu’elle faisait mais qui aurait plutôt du se mêler de ses affaires. Deux personnes qui ont joué avec la vie d’un homme et qui garderont sa mort sur leur conscience. Un homme auquel ils n’arrivaient pas à la cheville.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com