Le jeune homme de 24 ans s’est échappé par une fenêtre des toilettes, situées au premier étage.

Selon une source policière, l’homme, appartenant à la communauté des gens du voyage, serait coupable de « vols avec violence et délit de fuite après un accident de la circulation ».

Des recherches ont été effectuées à l’intérieur et aux abords de l’hôpital, et une équipe cynophile a remonté sa trace jusqu’à un arrêt de tramway, situé de l’autre côté de la Loire, mais l’évadé n’avait toujours pas été retrouvé.

La chancellerie a reconnu que, depuis le début de l’année, plus de 240 détenus se sont évadés lors d’une permission de sortie ou d’une hospitalisation, soit près d’une évasion par… jour !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

3 commentaires

  1. Tout fiche le camp en France!

  2. Ginette says:

    C’est pas comme au Quebec, il parait qu’ils les suivent jusque dans les toilettes et si les gardes ne peuvent les suivre, il leur mettent les chaines en X de maniere a ce qu’ils ne puissent s’evader. Peut-etre devraient-ils utiliser le meme procede, ce serait plus securitare. HUM ca me fait pas mal rire, quand je lis, gens du voyage.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com