bible-version-lgbt-mpi

Etats-Unis – Bob Eschliman, ancien rédacteur en chef du Newton Daily News, avait été licencié le 6 mai dernier après avoir critiqué sur son blog personnel la Queen James Bible, une réécriture LGBT de la Bible expurgée des passages jugés “homophobes”. 

Sur son blog personnel, Bob Eschliman avait parlé de lobby “LGBTQXYZ” et de “Gaystapo”. Cela avait provoqué la colère des militants homosexuels qui ont fait le siège de Shaw Media, le groupe de presse propriétaire du Newton Daily News, afin d’obtenir son licenciement, ce qui n’a pas tardé. John Rung, patron de Shaw Media a congédié Bob Eschliman en affirmant que « la diffusion de [son opinion] avait compromis la réputation du journal”.

Bob Eschliman vient de saisir les tribunaux, estimant être victime d’un licenciement abusif basé sur la discrimination religieuse. Bob Eschliman a déposé une plainte auprès de l’Equal Employment Opportunity Commission (EEOC), considérant que c’est sa fidélité à la définition chrétienne du mariage qui est le motif de son éviction professionnelle.

Affaire à suivre…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

47 commentaires

  1. Dominique says:

    L’établissement de la dictature du nouvel ordre mondial suppose une révision non seulement de la Bible mais du Coran.

    • Trigo says:

      C’est vous qui avait décidé de vivre sous le dictat d’un être dont l’existence est improuvable.

    • FERRARI says:

      Tout à fait thierry. Mais attention! Un jour un de nos ministres hollandiste à affirmé que le christianisme, c’est la laïcité tandis que l’islam, c’est une culture différente. Merci qui ?

  2. Mais arrêtez de plonger dans leur novlangue, si vous l’acceptez, vous avez déjà perdu.
    « La bible lgbt », mais n’importe quoi.
    La Bible, c’est la Bible.
    Ne la profanez pas en acceptant d’y ajouter un qualificatif gerbant.

    • La bible c’est avant tout un livre, et comme tout livre, il est tout à fait assujeti à remaniements, traductions, retraductions et éditions.

      De toute façon ça ne concerne essentiellement que l’ancien testament (qui est un « peu » désuet).

      • Soit, pourquoi donc ne pas l’appeler « la Torah LGBT » ?

        • Trigo says:

          Les juifs, bien que leur religion le proscrit, tolèrent infiniment plus facilement l’homosexualité. Il suffit de se balader à Tel Aviv pour s’en rendre compte.

          • eleinad says:

            oui ! et dans les prisons qui regorgent de criminels et de voleurs ces derniers sont tolérants pour les criminels et les voleurs qui les entourent.. dans les pays qui n’appliquent pas les règles de Dieu les interdits sont faits pour être dépassés…plus il y a de « fous » plus on rit !!

  3. Une version de la Bible intitulée « Bible de la reine Jacques ». Rien que le titre vaut son pesant de c…
    Les arguments juridiques ont être intéressants.

  4. Oh les méchants LGBTQXYZAZERTYUIOP, après le mariage, ils vont détruire la bible… :'(

    Si c’est ce message que vous vouliez faire passer, c’est très bien rendu.

  5. Monsieur T says:

    Saint Pie X rappelle dans son catéchisme qu’il faut brûler les « bibles » protestantes car elles répandent du poison, il faut étendre cette condamnation à ce genre de « bible ».

  6. Ian Allan says:

    Dans une société qu’on encourage à devenir de plus en plus illettrée pour mieux pouvoir la manipuler, il devient de plus en plus difficile de démasquer la supercherie par laquelle on fait glisser l’élément de ‘crainte’, pourtant immanent dans le mot ‹homophobie›, tout bâtard qu’il soit, en celui de ‘haine’.
    C’est exactement comme cela, il y a cent ans, on a fait glisser la notion de l’enharmonicité perpétuelle circulaire, rendue possible par un système permettant non seulement un compromis pratique, mais aussi le mensonge à sa propre ouïe que constitue, le glissement de la notion du tempérament égal – c’est-à-dire également faux, sauf pour l’intervalle de l’octave – des instruments à clavier en celle, désespérée, de l’« atonalité » de toutes les voix.
    Ce glissement sémantique de ‹phobie› a été introduit et se cultive pour permettre de punir de la justice pénale un délit d’opinion ; c’est le modus operandi de toute tyrannie.
    Aux États-Unis il y a maintenant deux sortes de meutre : le meutre normal, par exemple pour s’enrichir, et le meurtre avec haine, surtout évidemment avec haine de l’homosexualité. Or, meurtre est meurtre ; mais cela me semble créer un grand problème pour les États où le meurtre entraîne la peine de mort, et me fait penser à une célèbre caricature anglaise de la Seconde Guerre, où Hitler, Göring et Göbbels discutent vivement entre eux, le dos à une affiche au mur à la légende « Quiconque fera […] sera fusillé DEUX FOIS »,
    Bien sûr, le grand public n’a pas (encore ?) accepté l’atonalité comme norme musical, mais la manœuvre a fait négliger le grand héritage de la musique tonale en faveur d’une triviale. C’est le moins qu’on en puisse dire : principiis obsta.

    • Trigo says:

      Le tempérament égal n’a été instauré que pour résoudre un conflit dans l’échelle de quinte qui rendait les modulations sur les instruments à clavier très pénibles (Bach a d’ailleurs écrit « le Cahier tempéré », je vous laisse savourer cette nuance) et a donc profité au développement de la musique. Cela n’a évidemment pas rendu la musique baroque caduque, et il se trouve qu’on peut très bien jouer cette oeuvre sur un piano moderne, bien que des puristes (=~ puritains) tels que vous puissent trouver cela immonde.

      Que vous soyiez indifférent à la beauté des oeuvres de Schöenberg et de Weber ne m’émeut pas, mais que vous vous arrogiez le droit de prétendre que l’atonalité a été triviale dans l’héritage de la musique démontre à quel point vous êtes irrécupérable sous tous les plans. Pour vous tâcler sur votre allusion à la seconde guerre, sachez qu’Hitler et Göbbels eurent tout deux le mauvais goût de juger certains chefs d’oeuvres picturaux « d’art dégénérés », et de les brûler (tout comme vous souhaitez brûler une « bible lgbt »). Oh quel heureux parallèle pouvons-nous faire avec vos impertinences concernant l’homosexualité…!

      Il est amusant de constater que dans l’Histoire de la Musique il se soit toujours trouvé des gens comme vous pour huer des chefs d’oeuvres comme le Sacre du Printemps, et qu’au final on ait retenu plutôt le nom de Stravinsky comme appartenant à ceux de génies au service de l’Art, et non ceux des critiques.

      Votre étalage de méconnaisance concernant la musique m’amuse au plus haut point, et me conforte dans l’idée que vos arguments envers l’homosexualité ne valent pas mieux.

  7. dominique says:

    l’homosexualité et le lesbianisme sont interdits par Dieu et nul ne peut s’opposer à son créateur sans recevoir une sanction.
    Idem pour la sodomie entre époux.
    On ne discute pas,on obéit.

    • Trigo says:

      Brave mouton, le Royaume de Dieu vous est tout ouvert. En attendant bien des portes sur Terre vous sont fermées.

      • Elieja says:

        Tu es heureux comme tu es, nous sommes heureux comme nous sommes, elle est pas belle la vie !

        • Trigo says:

          Exactement, dans ce cas pourquoi organisez-vous des manifestations dans le but de nous emmerder? Je ne demande pas mieux que tout le monde soit content, c’est sûr…!

          • Elieja says:

            Farida Belghoul n’organise pas de manifs.
            Un religieux, normalement, doit détester vos actes et non la personne en tant que telle. Il y a un commandement qui interdit de haïr son prochain.
            C’est normal de combattre les lobbys homos.
            Pour info, il y a un petit couple au bout de ma rue qui ne fait pas de bruit et vit paisiblement dans le voisinage. Si demain elles mettent un drapeau lgbt à leur fenêtre, les choses pourraient être différentes.

          • Trigo says:

            Et si ce même couple se promène main dans la main en rue (cf. sans drapeau)…?

          • Elieja says:

            Cela dépend aussi de ce qu’elles « dégagent ». L’attitude des gens, leurs ondes disent beaucoup (homos ou pas), de l’arrogance, de la provoc, du naturel…
            Perso je serais passif, je les ignore, mais d’après ce que je dégage, je pense qu’elle comprendraient qu’il n’y pas « approbation ». L’occasion peut-être si les gosses questionnent de leur expliquer le problème de certains.

          • Trigo says:

            Les couples homosexuels n’attendent l’approbation de personne. Respect et approbation ne sont pas synonymes.

            Je vous tiens par contre responsable pour ce que vous pourrez dire aux enfants quant à l’homosexualité. La définir comme un « problème » n’est que la projection de votre propre problème, qu’est l’homophobie. Puis-je vous convaincre qu’il est impossible d’influencer un enfant sur sa future orientation sexuelle?

          • Trigo says:

            Elieja, je soupçonne que tout comme moi, vous ne souhaitez que le bien de votre entourage et du reste du monde, et que vous êtes plein de bonnes intentions, mais il y aura toujours une partie de « yang » dans le « yin » de vos bonnes intentions, et il s’agit d’homophobie.

            Je me promène régulièrement en centre-ville avec mon ami, main dans la main, non par provoc ou militantisme, mais simplement par amour. Je n’ai jamais ressenti d’ondes hostiles à mon égard. Quel commentaire souhaitez-vous apporter à cette anecdote?

            De même j’ai probablement une partie de « yang » dans le « yin » de mes bonnes intentions lorsque j’essaie à l’excès de vous convaincre de la neutralité de la valeur morale de ma sexualité. (même si on ne peut pas considérer « se tenir la main en rue » comme un acte sexuel… peut-on?)

          • marc Sorede says:

            @trigo pour votre message du 3 août 7h où vous dites:

            « Je vous tiens par contre responsable pour ce que vous pourrez dire aux enfants quant à l’homosexualité  »

            ouaaaah ! mais vous êtes qui, vous?
            je serais tenté de vous dire: « mais occupez donc des votres »…:)
            ah, ça ne marche pas, vous ne pouvez pas en avoir? ben tiens ! 😉
            la (contre)nature, c’est comme ça…
            vous avez un toupet phénoménal.
            vous qui vous définissez quasi uniquement par vos « orientations », vous qui vous baladez en amoureux avec votre petit chéri, vous avez en plus la prétention de nous apprendre, à nous, l’éducation et nous dicter, à nous, ce que nous devons enseigner à nos enfants? pour quoi? pour qu’ils deviennent vos futurs copains? elle est bien bonne.
            sachez le bien: notre éducation n’a strictement rien de gay friendly, et on assume.
            on ne fait pas de ce point une priorité quelconque…vous concernant, ce serait plutôt l’indifférence, mais jusqu’à un certain point. L’éducation est d’abord le fait des parents, non de « paires » ou de préposés de votre lobby qui pourraient prétendre venir leur dicter leur credo gay.
            et svp ne partez pas, avec vos cris d’orfraie habituels « bouh, le méchant homophobe »…ça ne marche pas.

          • Trigo says:

            @marc

            Tout d’abord, non aux dernières infos je ne suis pas stérile. Rien ne m’empêche d’avoir une relation sexuelle avec une femme et de devenir père (biologique, le seul que vous connaissez). J’ai d’autres moyens aussi comme l’adoption ou la GPA.

            « ce que [la tolérance] nous devons enseigner à nos enfants? pour quoi? »

            Si vôtre esprit n’était pas aussi manichéen, vous auriez sans doute pu répondre « pour pas qu’ils deviennent comme moi, un homophobe, mais quelqu’un de tolérant et ouvert à la diversité du monde ». Mais non, tout de suite vous vous figurez que la manoeuvre derrière était de « recruter de futurs copains »… Lol? Ca se choisit l’homosexualité? Je me souviens pas une seule fois qu’on m’ait proposé cette voie-là plutôt qu’une autre, comme c’est curieux…! Je ne me souviens également pas avoir été victime d’attouchements sexuels durant mon enfance ou d’avoir grandit dans une famille aux moeurs légères. Vous avez la trouille de dire à un enfant que, parfois, deux hommes ou deux femmes peuvent tomber amoureux, vous avez peur que cela l’influence et le « rende gay » (sic). Je me tue à le répéter, militer pour la tolérance n’est pas synonyme de prosélitisme, et il est impossible de changer l’orientation sexuelle de quelqu’un. Il est impossible que je vous me convainquiez de « devenir » hétérosexuel, il est impossible que je vous convainque de « devenir » homosexuel. Vous ne connaissez donc absolument rien à la sexualité (en matière de culture générale hein, j’parle pas de kamasutra) qui vous effraie par toutes ses facettes que vous n’êtes pas à même de percevoir. Que vous ne sachiez même pas que l’orientation ne s’apprend pas le démontre.

            Enfin pour terminer, oui, vous êtes homophobe lorsque vous vous vantez d’inculquer la haine aux enfants. On demande juste le respect. Pas plus, pas moins. C’est déjà semble-t-il bien trop pour vous.

            Oh et j’y pense, ne vous attaquez plus à mon compagnon avec ce ton dédaigneux, ou je vais me fâcher tout rouge. 😉

          • marc Sorede says:

            @trigo:
            et c’est reparti, comme je l’annonçais:
            « vous enseignez la haine »: où? l’ai je écrit? 🙂
            vous êtes un vilain homophobe »: j’ai déjà répondu par avance.
            farceur !! 🙂
            mon seul propos est de vous dire:
            « nos enfants, pas touche »
            ni de près, ni de loin. :0
            ils ont le droit de grandir tranquillement sans être formatés « ouverture aux différences ».
            le respect pour vous?
            je n’en ai bien sûr aucun pour vos « orientations » (parlons soft).
            je vous respecte totalement et sans limite aucune en tant qu’individu.
            votre sphère privée ne m’intéresse pas. j’ose espérer que votre personnalité est suffisamment riche pour que vous limitiez pas à nous conter votre vie avec biquet… 😉

          • Trigo says:

            @marc

            Tout comme vous je déteste le formatage. J’ai été, il est vrai, formaté dans une famille où l’homosexualité était considérée comme « malsaine et tabou ». On en parlait peu ou pas, et en mal. J’ai eu beaucoup de mal à surmonter ce formatage durant le début de mon adolescence lorsque j’ai constaté que quelque chose était différent en moi. J’ai beaucoup pleuré en voyant qu’aucun changement ne s’effectuait malgré mes efforts. J’ai même prié Dieu pour qu’Il me rende hétérosexuel, en vain. Un petit garçon qui prie Dieu pour devenir hétérosexuel, c’est à fendre le coeur, non? C’est là que j’ai cessé d’y croire pour de bon, et que mon caractère s’est endurci. J’ai évolué dans l’optique que la souffrance que j’ai vécue n’était dûe à mon homosexualité mais bien à l’homophobie ambiante dans laquelle j’ai grandi. Je suis rapidement devenu suffisamment devenu mature que pour me protéger des attaques extérieures quant à mon homosexualité, et j’ai travaillé sans relâche aux études pour démontrer à mes parents – mais surtout à moi-même – que je ne suis pas un incapable. Et ça paye bien aujourd’hui.

            Si je vous conte ma vie et celle de mon biquet comme vous dites, c’est simplement parce que c’est celle-ci qui vous fait tant clapoter vos doigts frénétiques sur ces bouts de plastiques reliés à votre ordinateur. N’allez pas me dire que si ça ne vous intéresseriez pas tant vous prendriez la peine de m’écrire. Je vous écris à coeur ouvert, voyez mon sang est rouge comme le vôtre.

            Bien entendu, vous êtes libres d’éduquez vos enfants comme bon vous semble, mais vous leur dites quoi, juste pour savoir, lorsqu’ils vous questionnent sur deux personnes se tenant par la main? Vous leur dites quoi si un de vos enfants vous dit qu’il pense être attiré par le même genre?

            Je suis intéressé d’avoir un vrai débat, mais laissez les ébats de côté. On parle d’homosexualité, pas de sexe.

          • marc Sorede says:

            @Trigo:
            sympa et sincère votre démarche: bravo; 🙂
            j’ai réagi vivement parce que je ne supporte pas qu’une certaine communauté vienne m’expliquer ce que je dois ou pas enseigner à mes enfants, en me culpabilisant (ou plutôt en essayant ;)) en prime (« homophobe !!! »).
            dans votre dernier message, vous sortez de ça, et devenez du coup accessible.
            il n’y a pas de « débat » à ouvrir ou entretenir: aucun point de convergence ou d’entente possible sur cette question.
            que reste t-il?
            le respect et la charité que l’on vous doit, comme à toute autre personne, qui, fort heureusement ne se limite pas à ça….et qui a sûrement, par ailleurs, une sensibilité intéressante à faire valoir.

            « mais vous leur dites quoi, juste pour savoir, lorsqu’ils vous questionnent sur deux personnes se tenant par la main? Vous leur dites quoi si un de vos enfants vous dit qu’il pense être attiré par le même genre? »

            -ils savent déjà à quoi s’en tenir, et la question ne se pose même pas: :), ce n’est pas du tout notre problème, notre priorité, notre préoccupation. par contre je leur dois la vérité, et je ne peux leur dire, que tout est ok sur ce registre là.
            désolé, vraiment que vous n’ayez pu être aidé davantage.
            chacun, je suppose, a ses épreuves.
            🙂 🙂 🙂

          • Trigo says:

            Merci Marc, c’est tout ce que je demande, le respect. Pas plus (pas de charité chrétienne), pas moins.

  8. Elieja says:

    Le point de vue de Dieu sur l’homosexualité ne peut être édulcoré. En 1 Corinthiens 6:9, 10, la Bible affirme clairement que les “ hommes qui couchent avec des hommes ” font partie de ceux qui “ n’hériteront [pas] du royaume de Dieu ”. Le verset 11 ajoute cependant cette pensée réconfortante : “ Et pourtant c’est là ce qu’étaient certains d’entre vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été déclarés justes au nom de notre Seigneur Jésus Christ et avec l’esprit de notre Dieu. ”
    Manifestement, celui qui souhaitait vraiment adorer Dieu selon ses prescriptions était chaleureusement accueilli dans la congrégation chrétienne primitive. Et c’est toujours le cas pour toute personne qui cherche sincèrement l’approbation divine, non pas en réinterprétant la Bible, mais en s’y conformant.

    Voir aussi
    http://wol.jw.org/fr/wol/s/r30/lp-f?q=homosexualit%C3%A9&p=par

    • Trigo says:

      Et une fois de plus, cela ne concerne que la personne elle-même et Dieu. Ne jouez pas les entremetteuses. Vous n’êtes pas Dieu, vous n’avez pas à juger.

      • Elieja says:

        Tu as raison, c’est Dieu qui nous jugera, et dans son jugement, il nous dira : « intel t’as pourtant bien prévenu… »
        Tiens, je reposte (comme quoi nous pouvons combattre nos pulsions), mais oui, c’est D. qui sonde les reins et le coeur, et qui juge avec tous les critères, que simple humain nous ne voyons pas.
        https://www.youtube.com/watch?v=OzVaeAyHQ8g

        et laisse-moi éduquer mes gosses comme je l’entends, dans les voies de Dieu, sinon c’est là que je m’engage dans le combat aux côtés de Farida.

        • Trigo says:

          Je n’ai jamais prétendu que Dieu nous jugera; j’ai dit que ce n’était, selon la logique de vos croyances, pas à vous de juger.

          En logique pure, l’existence de Dieu est ce qu’on appelle une « Probatio diabolica » (ironique, n’est-ce pas?), c’est à dire qu’il est impossible d’en prouver la non-existence. Je peux à mon tour prétendre que les licornes existent, tant que vous n’aurez pas prouvé la non-existence des licornes, il vous sera impossible de me contredire. Il en va de même avec Dieu.

          Ainsi, tout autant « témoin » que vous soyez de « Jéhovah », vous n’avez aucune preuve de son existence, et je n’ai aucune preuve de sa non-existence. Nous sommes dans une situation de « Stalemate » où aucun de nous ne peut avancer de nouvelles données, et la situation est figée ad vitam aeternam.

          Tout le contraire des droits LGBT qui avancent. Nous gagnerons.

          • eleinad says:

            et le fait d’être vivant, de se rebeller, de s’opposer aux règles divines ? ce n’est pas une preuve de l’existence de Dieu ? si Dieu n’existait pas il n’y aurait pas de discussion car il n’y aurait… rien. Dieu est d’abord dans nos cœurs et refuser son existence c’est trouver une excuse pour se permettre d’agir selon son bon plaisir. Celui qui fait un crime est persuadé qu’il ne se fera pas prendre par la police….. Il ne faut pas tout mettre à l’envers ! La connaissance de Dieu ne peut venir qu’avec la Foi. « Cherchez la parole de Dieu et Sa Justice et tout le reste vous sera donné de surcroit »

        • Trigo says:

          http://gayxjw.org/a-common-bond/

          Un site Jéhovah. Si vous comprenez l’anglais, parcourez-le un peu.

          • Elieja says:

            J’ai vu le site. Je ne suis pas TJ.
            C’est gens, honnêtement, me font de la peine.
            La situation n’est pas figée, elle est déjà écrite, prophétisée. Vous croyez « avancer », mais c’est le satan qui vous guide, il progresse, il sait qu’il ne lui reste plus beaucoup de temps avant sa Fin. La Fin de ce système de chose. C’est écrit.

            Je te le dis sans haine ni amertume.

          • Elieja says:

            Ça me rappelle un citation on ne peut plus appropriée, « si tu t’en vois 4, ne te prends pas pour un surhomme ».
            C’est de Mao il paraît.

          • Trigo says:

            J’éprouve pour vous la même peine que vous à l’égard des TJ lorsque vous fabulez sur satan. Je te le dis sans haine ni amertume.

  9. Elieja says:

    https://www.youtube.com/watch?v=CGE5-K2Y_TU
    TV Libertés refuse de se soumettre aux ordres des LGBT

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com