Plusieurs organisations caritatives ont déposé des plaintes à la Cour Suprême des États-Unis, à cause du mandat fédéral en faveur de la contraception et pro avortement du président Barack Obama.

La congrégation des « petites sœurs des pauvres (Little sisters of the poor) », qui apportent un soutien considérable aux personnes âgés et aux mourants, affirment que cette loi viole la liberté religieuse des employeurs.

En effet, ce mandat exige que la plupart des employeurs fournissent un régime d’assurance santé aux employés qui couvrent les frais des contraceptifs, stérilisations et même des médicaments que provoquent des avortements précoces. Ceux qui ne respectent pas le mandat pourraient faire face à des poursuites.

Dès que les premières plaintes ont été déposées contre la loi qui viole la liberté religieuse, le gouvernement des États-Unis a annoncé qu’il étudierait les lignes directrices de la loi et ferait les adaptations en ce qui concerne les questions religieuses.

Bien que cette modification ait déjà eu lieu, quelques hôpitaux, universités et organisations sans but lucratif, et des congrégations religieuses ont à nouveau demandé un recours en dénonçant que ces adaptations « corrigées » les obligent à collaborer à des actes immoraux.

Au total, plus de trois cent plaintes ont été déposées contre le mandat d’Obama.

Les petites sœurs avaient déjà perdu l’affaire au mois de juillet 2015. Suite à l’arrêt des tribunaux, elles ont fait appel à la Cour Suprême.

La sentence est attendue pour l’année prochaine.

Ces faits sont l’illustration de l’impasse où mène cette fausse conception de la liberté religieuse telle qu’elle a été défendue par le concile Vatican II ; en effet certains se réjouissent que chacun puisse agir publiquement selon sa conscience et selon sa religion, arguant qu’ainsi la religion catholique a la liberté d’agir sans entrave : c’est oublier qu’une telle liberté donne aussi aux fausses religions et aux idéologies perverses la possibilité de se développer de la même manière, mettant ainsi sur le même pied d’égalité le catholicisme avec toutes les idéologies de mort, un peu comme si on donnait autant de droits à la santé et à la maladie.

Une vraie liberté religieuse consiste à laisser dans la société la liberté à l’Eglise d’agir librement pour travailler à sa mission l’évangélisation, les fausses religions pouvant éventuellement bénéficier d’une tolérance et non d’un droit à la liberté religieuse.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. tirebouchon says:

    Qui a dit que ce brave africain, par son père, n’est pas aux ordres ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com